Archives de 24 février 2009

Incohérences verbales de notre maire

Malgré mon sens critique très aigu envers leur travail, je consomme beaucoup de médias chaque jour. Souvent, mes dents grincent. D’autres fois, j’ai envie de m’arracher les cheveux. Et ce n’est pas toujours à cause du travail journalistique…

Ainsi, dans le Progrès Dimanche de cette semaine, nous apprenons en page 4 que le maire de Saguenay a écrit à Quebecor afin que l’entreprise se rétracte quant à son intention de transférer une trentaine de postes aux Éditions Le Réveil hors de la région.

Citant la lettre du maire, le journal indique que le maire a plutôt demandé à Quebecor que les employés de Saguenay se voient assignés des tâches pour les autres journaux de l’extérieur de la région

Le mot du maire: Faites aux autres ce que je ne veux pas me faire faire. C’est correct de faire perdre 30 emplois, en autant que ce n’est pas dans la Ville de Saguenay.

Jonas Moody s’est marié mardi

Et de ce fait, son problème d’immigration se règle comme par magie.

Je devrais peut-être me mettre à croire au mariage. Voyez comme il transforme, en un tournemain, un maudit-immigrant-américain-voleur-de-job en personne bienvenue.

À leur place, j’irais prendre une photo de noces devant le bureau d’immigration à Reykjavik :D

En passant, le texte de Páll Stefánsson aurait dû être écrit plus tôt, afin d’être lu à la Commission Bouchard-Taylor, puis placardé à Hérouxville.

Il est


février 2009
D L Ma Me J V S
« jan   mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: