Archives de 1 octobre 2009

Danmarks Oba- og Oprahmania: C’est bon pour la santé

La police a mis à jour la carte des zones où le traffic sera perturbé par Barack Obama.

Vite comme ça, disons que c’est le tiers de la ville. De quoi se rendre malade, n’est-ce pas?

En fait, non. Selon les experts consultés par les médias danois, la visite éclair de Barack Obama est une excellente affaire sur la santé et l’humeur des gens.

L’article de DR débute en disant que l’Europe est à ses pieds dès qu’il ouvre la bouche que la fiève Obama est la vraie pandémie de la semaine (dans ce cas ils devront m’expliquer pourquoi aucun de mes nombreux contacts au Danemark ne m’ont parler de sa visite en termes polis)

Si je vous résume ce qui a été dit:

Henrik Tingleff, psychologue:

Obama a presque été déifié parce qu’il représente le contraire de Bush et en des caractéristiques qui lui facilitent l’accès au piédestal: il est jeune, énergique, sa famille est cool. Il est le héros et la figure paternelle que la planète avait besoin. Il le dit fort car il peut distinguer les critiques entre son rôle de président. Il est capable aussi d’agir en mettant derrière lui ses critiques afin de faire ce qui lui semble le plus important, comme aller à Copenhague défendre sa ville bien-aimée. Pour lui, c’est une leçon à retenir de Barack Obama.

Il ajoute qu’Obama est honnête et met son empathie à l’avant-plan lorsqu’il rencontre des gens. On ne peut pas interpréter son charme et sa sincérité comme un côté narcissique, autrement le coût sur le long terme serait trop important pour sa réputation. Il a également dépassé le stade de la pression sur ses épaules concernant la mission qu’il s’est donné. Il est assez fort pour connaitre les risques liés au culte que lui vouent les gens.

Morten Holmgard, expert en communications chez Coloplast:

Obama crée un climat de communauté en parlant au Nous, ça amène un sentiment d’appartenance. Ses messages sont des banalités abstraites avec lesquelles on peut être difficilement en désaccord. Il incarne la crédibilité de son message en raison de la couleur de sa peau, et donc il est le seul à pouvoir parler comme il le fait.

Mais bon, Obama s’est pratiqué car il est meilleur qu’il y a 5 ans. Il a appris à prendre possession de l’espace, à dégager de l’assurance et créer des images auxquelles les gens peuvent se rattacher. Il sait où prendre des pauses afin ses auditeurs puissent digérer son discours.

Donc, le monsieur nous dit qu’on peut tous devenir comme Obama [c'est sur que lire un télésouffleur...]

DR (section santé lol!)


octobre 2009
D L Ma Me J V S
« sept   nov »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :