Archives de octobre 2009



Klar til VM / Klar zur WM

Danemark 1 – Suède 0
Allemagne 1 – Russie 0

derteil est prêt. Mes deux équipes ont leurs billets pour l’Afrique du Sud.

Je suis confiant que l’Allemagne se reprendra sur 2006, où nous avons terminé 3ième. Je devrai réapprendre mes chansons, quoique là je serai seul devant ma télé :D

Rendez-vous du 11 juin au 11 juin 2010!

9.10.1989: Das Wunder von Leipzig

Lundi 9 octobre 1989. Après un mois de manifestations, la foule grandit à Leipzig. Malgré le blackout médiatique, de plus en plus de gens finissent même par se déplacer d’autres villes pour marcher pacifiquement contre le régime. L’intimidation, le blocage du centre-ville par les forces de l’ordre ne réussit pas à restreindre la foule.

Or, des rumeurs folles parcourent la ville (rumeurs qui s’avéreront être vraies): on dit que la police tirera des vraies balles, que les hôpitaux ont reçu du sang et des sacs mortuaires. Et les ordres viennent de haut: d’Erich Honecker en personne. Prenant leurs précautions, certains écrivent leurs testaments avant de partir de chez eux.

Même si la marche n’est prévue qu’à 17:00, on se rassemble près de la Nikolaikirche dès 14:00. Partout, des agents de la Stasi en civil patrouillent le secteur en croyant se faire discrets.

Chandelles à la main, certains prient. D’autres tiennent des pancartes aux slogans évocateurs tels "Freiheit", "Stasi Raus", "Reisefreiheit", scandant également le désormais célèbre "Wir sind das Volk". Regardant la manifestation sur des caméras de surveillance de la Stasi, les dirigeants du régime sont estomaqués de voir ces dizaines de milliers de personnes se tenant par la main sans aucune violence. À la dernière minute, Egon Krenz annule l’ordre de tirer. Le massacre est évité de justesse, la foule s’approchant dangereusement de l’endroit où la Stasi avait installé des mitrailleuses. La police a certes brassé beaucoup de gens, notamment avec des canons à eau mais ce n’est rien à côté de ce que Berlin-Est avait préparé.

70000 personnes ont défié l’État est-allemand ce soir là, la plus grosse manifestation de l’histoire de la RDA. 70000 personnes qui ont eu le courage de se tenir debout, qui ont risqué leur vie. Et 70000 personnes qui rentreront chez elles, car à partir de cette date plus aucune arrestation ne surviendra.

Deux étudiants de Berlin-Est réussiront à semer la Stasi en passant sur les toits de Prenzlauer Berg afin d’aller filmer la manifestation. Le tournage sera plusieurs fois interrompu par la police qui leur court après. La cassette sera remise à un diplomate américain et les images feront le tour du monde.

Das Volk hat gesiegelt. Le peuple avait gagné. Et le régime savait que ses jours étaient comptés.

***

Aujourd’hui, Leipzig s’est souvenue. 100000 personnes sont descendues dans les rues en mémoire de leur exploit d’il y a 20 ans.

Plaque commémorative sur la Nikolaikirchplatz:
1

MDR
ARTE

7.10.1989: Tag der Republik

Il y a 20 ans, un Erich Honcker malade et affaibli accueillait un visiteur bien gênant à l’aéroport de Schönefeld: Mikhail Gorbatchev. Invité pour les 40 ans de la RDA, le leader soviétique est très embarrassant pour un régime qui refuse l’ouverture qu’il prône. Pour tout dire, la RDA a tellement rejeté la glasnost et la perestroika que même la presse russe y est censurée.

La crise des réfugiés cause bien du tord à Berlin-Est, qui aimerait bien avoir une autre image à projeter dans les médias internationaux. Qui plus est, malgré toute la sécurité dans les rues, les manifestants sont présents tout au long des célébrations dans plusieurs villes du pays. Des milliers de personnes seront arrêtées brutalement.

C’est pendant la marche de Leipzig que sera entendu pour la première fois le slogan de cette révolution: "Wir sind das Volk". Par ces mots, la foule répond aux accusations du Leipziger Volkszeitung, qui qualifie les manifestants de fauteurs de troubles.

À Berlin-Est, le scénario parfait du régime s’effondre. La Volkspolizei, les Kampfgruppen, la Stasi et la Nationale Volksarmee ne réussissent pas à garder la population à la maison. Même le défilé d’honneur voit des jeunes de la FDJ crier "Gorbi! Gorbi! devant un Honecker gêné sur la tribune. La foule, d’abord contenue sur l’Alexanderplatz, se rendra finalement jusqu’au Palast der Republik en criant "Freiheit! Freiheit!" avant d’être repoussée en direction Prenzlauer Allee. Un repli qui lui sera salutaire: si on avait réussi à briser le barrage policier et avancé vers l’ouest (donc la Porte de Brandebourg, le Mur), les forces de l’ordre auraient eu un malin plaisir à massacrer ces milliers de citoyens ordinaires. Et ils n’auraient que suivi les ordres…

Le SDP, parti social-démocrate de RDA, se constitue illégalement le même jour dans un presbytère de Schwante par deux théologiens (le parti fusionnera avec le SPD le 26 septembre 1990). Après le Neues Forum, il est le deuxième parti ou mouvement d’opposition organisé en RDA. Notons au passage que si les deux étaient opposés au régime en place et luttaient pour la démocratie, aucun n’était en faveur du capitalisme ou de la réunification.

Et rappelons nous que la RDA n’aura pas le temps de souffler ses 40 bougies…

Un an déjà

L’Islande a beau avoir été déclarée 3ième "plus meilleur" pays du monde hier, ce 6 octobre demeure un jour noir un an jour pour jour après l’adresse à la nation de Geir H. Haarde et l’adoption des mesures d’urgence par le parlement.

Reportage RUV

Danmarks Oba- og Oprahmania: Revue de presse

D’abord, la BBC considère que Chicago 2016 a marqué les limites de la "Marque Obama"

Politiken:
"Obama Day" en caricature
Bienvenue M. Obama
La presse américaine attaque Obama
Les Obama et "Petit" Lars LOL!
L’Obama Show d’Oprah

Berlingske Tidens:
Rio l’emporte sur Obama

Jyllands-Posten:
Quel est le meilleur et le pire des USA?
Chicago a changé les standards des JO
Écrivez à Obama
Le charisme d’Obama n’était pas assez

Danmarks Oba- og Oprahmania: C’est fini!

Ils vont finir par reprendre leurs émotions. Et le manège recommencera en décembre, lorsqu’il reviendra pour la conférence des Nations Unies sur le climat (COP15).

Voici comment DR et TV2 ont perdu la tête avec lui. Même sans parler le danois, on sent comment ils sont excités de couvrir ça:

L’atterrissage d’Air Force One à Kastrup
Le décollage

Dans le vidéo du décollage, le commentateur remercie Barack et Michelle Obama de leur visite et souligne que le président est resté 5 heures et 12 minutes sur le sol danois. Quelle précision!

Conférence de presse avec le PM

Remarquez les journalistes qui le prennent en photo avec leur téléphone à la fin. Suivi d’une analyse et d’une entrevue avec le reporter de TV2 qui l’a rencontré.

La descente d’avion Il est là! Il est là!

Obama i Danmark: Toute la couverture DR1 de 6:15 à 13:15

Tout est là: le reportage sur Air Force One, l’arrivée, les speeches, les rides en limousine vers Christiansborg et l’aéroport…

La foule massée pour voir le président (incluant des réactions hystériques)

Oprah Winfrey folle des femmes du Danemark

La police affirme que ça a été mieux qu’anticipé, on a arrêté seulement 43 personnes. Des activistes de Greenpeace

Reportages TV2 Nyhederne

Je regarde ça et je suis presque jaloux: ça serait le fun si j’avais droit à un tel traitement à la fin du mois LOL!

Danmarks Oba- og Oprahmania: Il est là

Virons mongol!

8:07. L’heure où Barack Obama a posé le pied sur le sol danois.

Captures d’écrans TV2.dk et DR.dk:

ObamaTV2
ObamaDR

TV2 a mis en ligne un canal dédié à Obama: Ici. DR a fait pareil

Politiken s’amuse: Obama vs Rasmussen

Une chose est certaine. J’ai trouvé que les médias canadiens/québécois ont mis le gros paquet quand il est venu, que les journalistes allemands ont perdu la boule mais au Danemark, ça frise la maladie mentale!

Den danske presse er en skamme!

Danmarks Oba- og Oprahmania: C’est bon pour la santé

La police a mis à jour la carte des zones où le traffic sera perturbé par Barack Obama.

Vite comme ça, disons que c’est le tiers de la ville. De quoi se rendre malade, n’est-ce pas?

En fait, non. Selon les experts consultés par les médias danois, la visite éclair de Barack Obama est une excellente affaire sur la santé et l’humeur des gens.

L’article de DR débute en disant que l’Europe est à ses pieds dès qu’il ouvre la bouche que la fiève Obama est la vraie pandémie de la semaine (dans ce cas ils devront m’expliquer pourquoi aucun de mes nombreux contacts au Danemark ne m’ont parler de sa visite en termes polis)

Si je vous résume ce qui a été dit:

Henrik Tingleff, psychologue:

Obama a presque été déifié parce qu’il représente le contraire de Bush et en des caractéristiques qui lui facilitent l’accès au piédestal: il est jeune, énergique, sa famille est cool. Il est le héros et la figure paternelle que la planète avait besoin. Il le dit fort car il peut distinguer les critiques entre son rôle de président. Il est capable aussi d’agir en mettant derrière lui ses critiques afin de faire ce qui lui semble le plus important, comme aller à Copenhague défendre sa ville bien-aimée. Pour lui, c’est une leçon à retenir de Barack Obama.

Il ajoute qu’Obama est honnête et met son empathie à l’avant-plan lorsqu’il rencontre des gens. On ne peut pas interpréter son charme et sa sincérité comme un côté narcissique, autrement le coût sur le long terme serait trop important pour sa réputation. Il a également dépassé le stade de la pression sur ses épaules concernant la mission qu’il s’est donné. Il est assez fort pour connaitre les risques liés au culte que lui vouent les gens.

Morten Holmgard, expert en communications chez Coloplast:

Obama crée un climat de communauté en parlant au Nous, ça amène un sentiment d’appartenance. Ses messages sont des banalités abstraites avec lesquelles on peut être difficilement en désaccord. Il incarne la crédibilité de son message en raison de la couleur de sa peau, et donc il est le seul à pouvoir parler comme il le fait.

Mais bon, Obama s’est pratiqué car il est meilleur qu’il y a 5 ans. Il a appris à prendre possession de l’espace, à dégager de l’assurance et créer des images auxquelles les gens peuvent se rattacher. Il sait où prendre des pauses afin ses auditeurs puissent digérer son discours.

Donc, le monsieur nous dit qu’on peut tous devenir comme Obama [c'est sur que lire un télésouffleur...]

DR (section santé lol!)


octobre 2009
D L Ma Me J V S
« sept   nov »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: