L’Affaire Trotsky

Une seule phrase a mis tout le Québec insécur en émoi: il y a trop de Blancs Francos dans "nos" films.

Je vais tout vous dire, mon "gut feeling", c’est: fais-en des films si tu veux être vu. C’est évidemment dommage pour les minorités ethniques, les gays, les régions… mais un artiste, c’est avant-tout égoïste: son produit est le résultat de sa vision sur ce qu’il veut créer.

Nos collectivistes adorés nous diront bien sur qu’un cinéma, ça montre son monde, moi je ne vois que des humains à travers le prisme d’une caméra. En plus, voulez-vous bien me dire qui je suis pour aller à dire au réalisateur X… "tu filmes une scène au coin Rachel et St-Denis, vite ça prend un Portugais". L’art, c’est infiniment personnel et les appels à la "sensibilisation" de nos bien-pensants, bof, encore une millionième raison de nationaliser la culture.

Ceci dit, la nationalisation de la culture n’est peut-être pas étrangère à ceci. Dépendants du financement gouvernemental, les cinéastes québécois pourraient très bien tentés de ne montrer que 80% des contribuables sans qui leurs films n’auraient pas lieu.

Parce qu’il fitait avec la clique, Xavier Dolan est considéré par celle-ci comme étant un nouveau Fellini. Pourtant, dans ce film "très Blanc, très Franco", voulez-vous bien me dire qu’est-ce que ça dit sur le Québec? Pas grand chose. Rappelez-vous d’ailleurs les mots utilisés par certains pour répliquer à ceux qui n’aiment pas ses films…"On ne sait pas aimer l’art".

The Trotsky, c’est la même affaire. Un film québécois pour certains, canadien pour d’autres, mais qui ne s’inscrit aucunement dans une lignée de films populaires à succès commerciaux. D’ailleurs, si je me rappelle bien, Jacob Tierney s’est plaint, à la sortie, que le cinéma canadien-anglais ne montre que Toronto.

Les Canadiens-anglais et les Québécois ont, pour des raisons strictement commerciales, boudé le film. Le gars ne cherche qu’à se "venger".

Et les insécurs/identitaires/collectivistes sont tombés dans le panneau…

3 Responses to “L’Affaire Trotsky”


  1. 1 matvail2002 Jeudi, 8 juillet 2010 à 22:23

    The Trotsky est probablement un des films principaux du cinéma Anglo-Québécois. Fort probablement qu’un nationaliste Québécois a critiqué ce film sauf qu’il ne réalise qu’il existe du cinéma et des productions/séries télé qui sont autant Franco-Ontariennes que Acadiennes qui sont 80% du temps inconnues au Québec.

    Cependant, j’ai beaucoup de problèmes avec la logique des subventions qui donne des subventions de manière très arbitraire selon l’humeur d’un fonctionnaire, ce qui me fait dire qu’une personne qui n’a aucune subvention devrait faire qu’elle veut peu importe qu’elle veut.

    Par contre, Jonathan, regardant parfois le cinéma canadien à la télévision de façon occasionnelle (y incluant le cinéma Québécois), le problème est le exactement même autant au côté anglophone que francophone. Pour les médias (et surtout la CBC car CTV fait des productions relativement importantes comme Corner Gas en Saskatchewan et d’autres C-B), Toronto est le centre de l’univers comme Montréal l’est pour les réseaux francophones.

    Idem pour les chaînes sportives, car les équipes de hockey (sauf le Canadien et les Leafs) ont une couverture très déficiente entre autres sur TSN (qu’on appelle à la blague le Toronto Sports Network).

    En somme, pour l’Allemagne, malgré que le système télévisuel semble relativement décentralisé (de par la constitution de la fédération) existe-t-il un biais vis-à-vis Berlin ou la région du Rhin sur les chaînes nationales comme ARD ou ZDF, car il est évident qu’il doit y existe des nationalistes partout, y compris en Bavière en la Bayern Entfremdung.

  2. 2 derteilzeitberliner Jeudi, 8 juillet 2010 à 23:17

    Ce qui s’est passé, le cinéaste a donné une entrevue à La Presse et il a dit que le cinéma québécois ne montre que des Blancs et Francophones, pas de place pour les Anglos et immigrants.

    Ce qui n’est pas faux en soi, et je l’explique largement par la fermeture du milieu à tous ceux qui sont pas dans la "bonne gang" et ça inclut pas mal de "Blancs Francos" aussi.

    Sauf que, sur Cyberpresse, ça a dérapé et, après m’en avoir parlé, mon ami "luso-canadien" m’a lancé un char de marde parce que je disais que l’art est par définition égoïste et qu’on ne peut pas demander aux gens de montrer telle ou telle chose par political correctness, qu’à la base, il faut surement un milieu plus divers et ouvert mais qu’on doit pas non plus prendre par la main les cinéastes pour que chaque film soit un calque du recensement.

    Quant à l’Allemagne, le financement de la culture est par Land donc la visibilité est assurée à ceux qui paient. Même dans les réseaux privés, il y a vraiment une rotation des lieux où on base les séries. Le meilleur exemple, c’est Tatort (ARD), où l’action se passe dans une région différente chaque semaine, ou SOKO (ZDF) qui a des spin-off dans 3-4 villes différentes. Les soaps de ProSieben, Sat1, RTL… chacun sa ville aussi.

    Vite de même… Unter Uns (Cologne), Verbotene Liebe (Dusseldorf), GZSZ (Berlin)…

  3. 3 matvail2002 Vendredi, 9 juillet 2010 à 13:43

    Je me souviens que cela avait de vives discussions qu’une série télé soit faite à 100% à la ville de Québec.

    Tout comme que Sudbury sert à filmer des séries francophones.

    Par contre, l’histoire des blancs francos est davantage un mythe,car dans la réalité c’est plutôt ceux qui sont dans la clique très fermée qui passent dans les séries ou les films. Or, c’est pour cela qu’il y a peu d’anglophones, d’immigrants non-traditionnellement proche de l’élite artistique francophone. Aussi, on va trouver encore moins d’autochtones ou de francophones hors-Québec.

    "Vite de même… Unter Uns (Cologne), Verbotene Liebe (Dusseldorf), GZSZ (Berlin)…"

    Lol! Unter Uns semble vraiment comme un rip-off de Coronation Street! Verbotene Liebe semble vraiment tordu!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




juillet 2010
D L Ma Me J V S
« juin   août »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: