Macleans: la vérité choque

"Les partis politiques condamnent un article du "Macleans" qui affirme que le Québec est la province la plus corrompue au Canada".

J’aurai eu finalement raison. Hier soir, sur le Facebook de Doomdumas, j’ai écrit que la Tribu allait se rallier contre l’article du Macleans.

Quelle HONTE!!!! Si les partis politiques sont vraiment choqués par ces affirmations, qu’ils s’engagent à assainir leur moeurs. Pensez-vous vraiment que Nathalie Normandeau est crédible quand elle dénonce le magazine alors que son parti est dans la merde pour toutes ces histoires de juges et de construction?

Même le Bloc vient à la rescousse du PLQ en accusant le Canada de xénophobie. Gilles Duceppe a-t-il oublié ses années passées à dénoncer les commandites fédérales? Et le PLC, justement anéanti au Québec en raison des commandites, se croit-il en position de donner des leçons de pureté à quiconque?

Les années péquistes étant probablement aussi parsemées d’enveloppes brunes que le gouvernement Charest, Pauline Marois peut-elle se faire passer pour une Sainte Nitouche sur ce dossier?

Gilles, Pauline, Nathalie, Marc, m’a vous en donner une réaction digne à un tel article, la seule possible selon moi: "La corruption est en train de ruiner la réputation du Québec. C’est l’heure de se donner un coup de pied dans le cul et changer cette image là!".

Ce n’est pas à Macleans que le Carnaval doit demander des excuses mais à cette classe politique malhonnête qui détruit notre province. Mais, bon, le Carnaval est subventionné alors on mange pas la main qui nous nourrit…

Au lieu de pleurnicher parce qu’on fait la couverture du Macleans, faites donc en sorte qu’on ne s’y retrouve plus. Pas par la censure de la presse, mais parce que le ménage aura été fait jusque dans le moindre fond de placard.

Je termine en soulignant la merveilleuse collaboration entre les médias et la politique au Québec. AUCUN médias québécois n’aurait les couilles de sortir un tel papier. De quoi faire honte encore plus à cette profession qui a pourtant réussi à faire démissionner Richard Nixon.

Et si le Macleans, c’est du Québec-bashing, faudrait-il alors que ça sorte sur France 24, dans The Economist? QU’EST-CE QUE ÇA VA VOUS PRENDRE POUR QUE VOUS COMPRENIEZ QUE C’EST SÉRIEUX?????

Bien sur, si vous me demandez, je vous réponds des procès et des peines d’emprisonnement mais il faudra une révolution avant…

About these ads

3 Responses to “Macleans: la vérité choque”


  1. 1 matvail2002 Samedi, 25 septembre 2010 à 0:13

    Idem, pour l’article sur Montréal, sauf que ceux qui habitent hors-Montréal ont été moins durs car ils savaient que cela n’était pas faux.

    J’y suis allé un peu moins fort que toi sur mon blogue sauf que je considère cela un non-sens du fait que c’est l’ÉTAT qu’on critique. Si on critique McGuinty est-ce que cela sera de l’Ontario bashing et en critiquant Obama ou Bush est-ce que cela est du US-Bashing? Je trouve cela désolant que certaines personnes vont jouer le rôle du tribalisme en n’acceptant aucune critique.

    http://matvail2002.wordpress.com/2010/09/25/decadence-ou-manque-du-raison/

    Sauf que je considère visiblement qu’il faudrait commencer à se poser de nombreuses questions sur la classe politique car il est évident qu’à la longue, il est évident que je trouve cela con de considérer n’importe quelle critique comme du Québec-Bashing, cela même de critiquer l’état tout puissant ou le consensus étatique Québécois. En effet, pour moi, je suis certain qu’on aime au Québec mettre les concepts d’état et de nation comme interchangeables tout cela en disant que plus qu’on centralise mieux c’est!

  2. 2 derteilzeitberliner Samedi, 25 septembre 2010 à 0:39

    Je suis d’accord avec ton billet, on ne s’en prend pas aux individus du Québec mais à ses moeurs politiques donc ça ne peut être du bashing. Soulignons aussi le double-standard à l’égard de la couverture que reçoit le ROC dans nos médias.

    Je suis allé plus fort que toi, bon, on peut relativiser: j’ai pas pris le même angle LOL

  3. 3 François Lundi, 27 septembre 2010 à 14:05

    Il y a une différence entre dire que le Québec est corrompu et de dire que les Québecois sont corrompus par nature. La ligne est traversée allègrement par l’article du Maclean’s.

    Bien entendu le Québec est corrompu, tout le monde le dit, les médias également. Si on lit bien tous les articles sur Laval font un référence au fait que la ville est complètement corrompue, mais on s’arrête avant de dire que Gilles Vaillancourt est corrompu, parce qu’on craint une poursuite. Tout le monde dit que l’administration Tremblay est corrompue. Idem pour l’administration Charest. Tout le monde réclame une enquête sur la corruption systémique du monde politique et particulièrement la machine libérale, qui nous a donné tous ces beaux politiciens, en plus du scandale des commandites.

    Mais aller dire que la corruption au Québec est une tare génétique est carrément raciste. Je n’ai rien contre la couverture, ou les faits présentés. J’en ai contre le traitement, qui sert uniquement à conforter le Canada anglais dans ses préjugés sur le Québec. Si Macleans disait que les Amérindiens étaient corrompus de nature, il aurait probablement toute la planète sur le dos, mais ça semble parfaitement acceptable de dire la même chose des Québécois. Il faut être aveugle pour ne pas le voir.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




septembre 2010
D L Ma Me J V S
« août   oct »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: