Archives de février 2011

Oscars: « Syndrome Arcade Fire » pour Hævnen

« Ils peuvent se mettre notre Oscar dans un endroit sombre et peu éclairé ».

C’est la réaction de Peter Aalbæk Jensen, de la société de production Zentropa, lorsque le tabloid BT a demandé des commentaires à la suite de la victoire de Haevnen, de Susanne Bier, aux Oscars dimanche.

Le film a été sous-estimé au Danemark, n’ayant été que peu nominé et uniquement récompensé des prix Robert et Bodil pour la meilleur actrice féminine, Trine Dyrholm.

Peter A. Jensen n’y va pas avec le dos de la cuillère: « Jamais ça ne nous serait jamais arrivé chez nous parce que la maladie nationale du Danemark, c’est de cracher sur le succès des autres ».

Pendant ce temps, quelle ironie, les médias, le milieu artistique et les politiciens danois s’emballent sur qu’est-ce que la statuette gagnée à Hollywood peut bien signifier pour le « cinéma danois » et le « branding du Danemark ».

Ne manquait plus que « le Danemark gagne un Oscar » pour compléter le tout, et je l’ai vu!

Ça ne vous rappelle pas une certaine tribu d’Amérique du Nord après le Grammy d’Arcade Fire?

Le Jambon fait parler de lui

Via la Deutsche Presse Agentur, 8 médias allemands ont repris la nouvelle de notre valeureux compatriote qui pensait que faire un salut nazi devant le Reichstag, c’était « pas ‘rave ».

Rundfunk Berlin-Brandenburg
Berliner Morgenpost section police
Berliner Morgenpost section régionale
Die Welt
Hamburger Morgenpost
Bild section Berlin
Bild section newsticker
BZ

Ce dernier vaut un screenshot. Étant un tabloid, observez bien comment on a présenté ça:

L’article commence par « dümmer geht es nicht » = ça ne peut pas être plus niaiseux. Tagué dans la section « Nazis » et « Extrême-droite », mise en lien avec des articles sur les néo-nazis. Ce qui, en Allemagne, vous rend aussi fréquentable qu’un abuseur d’enfant.

Espérons qu’il retiendra sa leçon dûrement (et chèrement) apprise et, surtout, que je ne l’entende pas pleurer à Mon Topo ou au Vrai Négociateur!

Le terme Jambon vient d’Ostie de Jambon, tweeté par @YvesMath

EDIT: Article dans le Tagesspiegel de dimanche. Le Berliner Zeitung et le Berliner Kurier n’étant pas publiés le dimanche, il a fait le tour!

Heil Hitler: Ceci n’est pas une blague à faire en Allemagne

« Bon, encore un innocent » ai-je déclaré en voyant les journaux berlinois passer ce communiqué de presse de la police: Un touriste fait un salut hitlérien devant le Reichstag.

Et l’innocent vient d’où cette fois:

Ein Tourist aus der kanadischen Provinz Quebec hat am Sonnabend vor dem Berliner Reichstag den „Hitler-Gruß“ gezeigt und ist daraufhin festgenommen worden. Der 30-Jährige habe vor dem Gebäude für eine Foto posiert, was seine 29-jährige Begleiterin aus Niedersachsen machen wollte, teilte die Berliner Polizei am Sonnabend mit. Die Szene wurde den Angaben zufolge von Bundespolizisten beobachtet, die ihre Berliner Kollegen alarmierten. Diese nahmen den Kanadier vorübergehend fest und beschlagnahmten die Speicherkarte der Kamera. Gegen ihn wurde ein Ermittlungsverfahren wegen des Verwendens verfassungswidriger Symbole eingeleitet.

J’ai beau ne pas avoir de fleur de lys tatouée quelque part, c’est immanquable: les « colons de che nous » en à l’étranger, ça me fait profondément honte.

Alors le Champion (ou Capitaine, c’est selon) était avec une amie allemande et s’est mis devant le Reichstag pour prendre une photo avec son bras gauche en l’air. Des policiers fédéraux ont alerté leurs collègues de Berlin, qui ont arrêté le Champion. Les policiers ont supprimé la photo de son appareil et lui ont collé une contravention pour « usage de symboles anti-constitutionnels ».

Article 86a du Code Pénal Allemand. C’est dans section « Attaques contre l’État de droit démocratique ».

Donc, on risque la prison ou une amende donc PAS DE CONNERIE AVEC LES NAZIS LES AMIS!

Communiqué de la police de Berlin

Stjórnlagaþing: Par la porte d’en arrière

Jóhanna Sigurðardóttir peut dormir tranquille: son petit bijou, son assemblée constituante élue dans l’indifférence et invalidée par la Cour Suprême vient d’être sauvée par le comité parlementaire formé après la décision du plus haut tribunal du pays.

Le comité a décidé que les 25 citoyens élus le 27 novembre dernier seraient tout simplement embauchés comme membres d’un comité de révision constitutionnelle. L’élection n’est donc pas à être reprise, et ce ne sera pas de l’argent jeté par les fenêtres!

Rappelons que, malgré l’insistance de l’opposition, les partisans de la réforme constitutionnelle n’ont jamais pu expliquer leur argument de base, à savoir que la constitution actuelle est la cause de la crise économique.

De plus, ne l’oublions pas, le gouvernement n’a pas non plus expliqué en quoi il était essentiel d’investir dans un tel procédé alors que l’Islande est en redressement budgétaire.

Mbl, Mbl

Libye: Des idiots utiles au Québec

Lundi soir, Céline Galipeau recevait Alain Stanké pour parler du Colonel Kadhafi. Bien qu’il ne soit pas vraiment entré dans les détails, je l’ai trouvé complaisant. Il a certes admis que le régime soit très dur au point de vue des droits de la personne, mais il a sorti les mêmes trucs qui sont dits sur Cuba depuis 1959: il ne s’est pas enrichi, il a investi pour le peuple: santé, éducation, lutte à la désertification.

Alain Stanké, dont l’enfance a été marquée par les occupations allemandes et soviétiques de la Lituanie, n’aurait pas dû s’aventurer sur ce terrain.

Comme si ce n’était pas assez, voici ce que nous sort La Presse via Isabelle Hachey:

D’autres institutions hésiteront peut-être avant de lâcher la famille Kadhafi. À SNC-Lavalin, on se refuse à toute entrevue. «Nous continuons de suivre la situation de près pour déterminer les prochaines étapes», dit prudemment un porte-parole.

En septembre 2005, le géant du génie québécois avait déroulé le tapis rouge pour Saïf al-Islam, venu exposer des toiles au Marché Bonsecours. L’ex-président Jacques Lamarre avait déclaré à La Presse que le colonel Kadhafi était «un grand démocrate» qui avait fait beaucoup pour le continent africain.

Selon M. Lamarre, les Libyens devaient «considérer tous les investissements qui ont été faits dans les infrastructures de leur pays. Au lieu d’enrichir une élite, (le régime) a tout mis ça dans la population».

SNC-Lavalin, à tout le moins, profite de ces investissements. Depuis près de 20 ans, l’entreprise creuse une «grande rivière artificielle», projet titanesque qui alimentera en eau les villes du nord du pays. Elle a aussi décroché un contrat de 450 millions pour construire l’aéroport de Benghazi.

M. Lamarre n’a pu être joint hier pour commenter les récents événements.

Et ce qui m’enrage, c’est qu’on ne dit rien là-dessus tout en n’étant jamais à court de mots pour dénoncer l’Alberta.

Quand le message est secondaire

Je joue sur le terrain de mon ami FBI mais je suis certain qu’il me pardonnera… :P

Hier, La Presse publie dans ses pages d’opinion un texte de Diane Bellemare sur les réformes engagées en Suède ici.

Absolument rien de nouveau pour moi, et je parle ici comme ailleurs de ces réformes, en Suède comme ailleurs, de ces possibilités d’avoir un « État-providence sans État ». Elle parle pratiquement des mêmes choses que moi à l’émission Connaitre la Suite d’il y a trois semaines.

Mais Diane Bellemare est une adéquiste de la première heure, une économiste qui travaille au CIRANO, un think tank du « mauvais bord ».

Alors qu’est-ce qu’on sort à l’endroit de ce texte sur Twitter? « Attention, Googlez l’auteur » dit un message que j’ai vu passer.

Autrement dit, si ce n’est pas un gauchiste qui le dit, on refuse d’écouter. C’est pourtant un parti de gauche, le SAP, qui les a faites ces réformes. Faudrait-il inviter Goran Persson au Québec pour nous expliquer?

Et vous savez, une telle fermeture, ça me choque tellement plus que quand LCS me dit « On ne peut pas faire ce que les autres ont fait, les autres ce n’est pas nous ».

La politisation d’un crime « ordinaire »

Le 11 février dernier, deux peintres attendaient le métro à la station Lichtenberg en fin de soirée. Ils ont été violemment attaqués, sans motif apparent, par trois jeunes.

L’un des deux hommes est toujours dans le coma et lutte pour sa vie. Les trois suspects, des « vieux ados », ont été arrêtés après avoir fui la scène, apeurés par l’arrivée de motards criminalisés qui ont sortir leurs armes.

Par crime « ordinaire », j’entends là que, bien que ce soit odieux, c’est une chose qui se produit malheureusement dans une grande ville comme Berlin.

Dans toutes les villes du monde, ou presque, ce fait divers ne serait devenu qu’une statistique judiciaire anonyme. Mais nous sommes en Allemagne, terre de la chemise brune.

Une fois qu’on a publicisé que les trois suspects étaient des immigrants kosovars et albanais, les néo-nazis se sont emparés de l’affaire.

Vendredi dernier, une semaine après le drame, 200 d’entre-eux ont tenu un rassemblement silencieux à la gare Lichtenberg. Comme toujours, une contre-manifestation de gauche a eu lieu en face.

Maja-Helen Feustel, députée Linke à l’assemblée d’arrondissement de Lichtenberg, et une amie ont été agressées par un inconnu du côté des néo-nazis (Tagesspiegel).

Tous les ingrédients sont maintenant là: nous sommes en présence d’un crime politique.


février 2011
D L Ma Me J V S
« jan   mar »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :