Wahl zum Abgeordenetenhaus: Der Senat bleibt rot

Klaus Wowereit reste le Maire de la capitale allemande, le SPD remportant un troisième mandat consécutif à la tête de la ville. Le résultat du vote de dimanche est peu surprenant, bien que Renate Künast, des Verts, a talonné de près dans les sondages celui qu’on surnomme Der Partymeister.

Le score des Verts exclut toute coalition avec Die Linke, et le SPD sera partenaire avec eux ou la CDU mais Renate Künast ne deviendra pas mairesse comme elle en rêvait depuis un an. Fort possible que Klaus Wowereit reste en politique municipale, lui qui se voyait chancelier l’an prochain. Soit dit, Wowereit rentre à la chambre des députés sans mandat direct, la CDU l’ayant battu dans son quartier de Charlottenburg-Wilmersdorf.

Populaire, le maire a fait campagne sur son propre bilan. Bien que ce soit quelqu’un de bien sympathique, j’ai de la difficulté avec son approche par contre. Des personalités sont venues l’appuyer, or j’ai bien peur que leurs paroles surpassent les dix ans de pouvoir de Klaus Wowereit… Berlin, ville ouverte sur le monde, ville d’arts, de création, etc… Ça remonte à Frédéric II, pas Klaus Wowereit!

Peu connus, la CDU et le FDP n’ont pas fait le poids. Il faut aussi dire que ces deux partis portent sur eux le bilan du gouvernement fédéral, la question grecque hantant
Angela Merkel et ses partenaires libéraux. D’ailleurs, le FDP a bien essayé de se sauver avec quelques slogans anti-européens mais rien à faire…. Quoiqu’à Berlin, ville de pauvres, ce « parti des riches » n’est pas en terreau fertile. À un point tel que le FDP obtient un score inférieur à Die Linke dans l’ancien Berlin-Ouest, du jamais vu!

Faute de preuve que l’opposition pourrait faire mieux, les Berlinois ont préféré croire le programme de Klaus Wowereit qui rêve de voir sa ville remplacer Londres et New York
sur la carte du monde. Permettez-moi de savourer l’ironie de se réfugier à gauche dans un contexte de hausse des loyers alors que c’est l’administration municipale SPD/Die Linke qui a créé ce climat spéculatif dans l’immobilier. Pour rester dans le même paradoxe, les électeurs ont mandaté le SPD de trouver un opérateur privé pour le chemin de fer urbain, vu tous les problèmes depuis 2 ans avec Deutsche Bahn.

Seuls 60% des Berlinois se sont présentés aux urnes ce dimanche, typique des Länder de l’ex-RDA où règne le slogan « Aucun parti ne s’occupe de moi ». Signe d’un mécontentement certain avec l’ordre établi, les Pirates font leur entrée au parlement (et clin d’oeil à l’ami Matvail qui y voit un tournant libertarien, je réplique que leur fans sont concentrés dans le très gauchiste alternatif Friedrichshain texte). Dieu merci, les Nazis restent bien à l’écart de la chambre des députés…malgré leur score supérieur au FDP.

En attendant le nouveau Sénat, amusez-vous avec le très complet outil de résultat du Berliner Morgenpost ici.

0 Responses to “Wahl zum Abgeordenetenhaus: Der Senat bleibt rot”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




septembre 2011
D L Ma Me J V S
« juil   oct »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :