Archives de octobre 2011

Des Pirates au Parlement

C’est ce jeudi qu’avait lieu la rentrée de la Berliner Abgeordenetenhaus, la Chambre des Députés de Berlin. Le 17ième parlement berlinois compte 149 sièges pour les 5 prochaines années, y compris un caucus de 15 députés du Piratenpartei.

À eux seuls, ces 15 ont mobilisé une bonne partie de l’attention. D’abord par le simple fait qu’il s’agit du plus fort succès électoral d’un parti pirate, ensuite parce que la tenue vestimentaire ne soit pas exactement au goût du décorum parlementaire et parce qu’ils ont, d’emblée, exigé plus de droits pour les plus petits caucus et les députés individuels.

Ces politiciens nouveau genre n’aiment pas la cravate, sont déçus de ne pas pouvoir manger pendant la session et restent accrochés à leurs iPhone afin de tweeter en direct, souvent de façon bien irrévérencieuse, ce qui se passe dans l’ancien parlement prussien. N’ont-ils pas promis la transparence totale?

L’arrivée du parti dans un parlement permet également d’en savoir un peu plus sur son orientation idéologique. Mon scepticisme à l’égard du libertarianisme du parti semble confirmé: le caucus pirate est déçu de prendre la place du FDP, à la droite de la CDU. Leur place de choix? À gauche, entre les Verts et Die Linke. Un choix refusé par le SPD qui ne voulait pas se tasser à droite dans l’hémicycle. Pour la petite histoire, sachez que le programme électoral ne penchait pas exactement du côté droit: repas scolaires gratuits, transport en commun gratuit et sous propriété municipale, salaire minimum, etc.

Je termine ici sur quelques statistiques sur la composition de la nouvelle chambre, vous faisant remarquer au passage que le Berliner Morgenpost a réussi à me faire sacrer. Quand je dis que derrière chaque Allemand se cache un irréparable nationaliste… Le journal fait la manchette ainsi « Les Berlinois sont une minorité au parlement berlinois ». Que voulez-vous chers amis de Springer Verlag, les « de souche » ne sont que 23% des 3.4 millions de Berlinois, aussi bien vous faire à l’idée!

Répartitions des sexes: H 65.1% F 34.9%. Le plus gros contingent féminin est chez les Linken, le plus petit chez les Pirates.
Avocats, professeurs et « political scientists »: les trois professions les plus courantes.
Les députés sont âgés entre 19 et 73 ans, une moyenne de 45.

Tintin chez les syndicats québécois

À quoi me font penser les premières secondes de ce reportage de Radio-Canada?

À la page 33 de Tintin au Pays des Soviets

Frappant, n’est-ce pas!

Parteitag der Linken: Marxistenkongress

Si les yeux des Québécois sont tournés vers Jean Charest à Québec, les observateurs de la politique allemande sont curieux de voir et d’entendre ce qui se passe à Erfurt où le parti d’extrême-gauche Die Linke tient son congrès.

Le discours d’ouverture de Gesine Lötzsch a donné le ton à ce congrès sensé accoucher d’un programme pour les prochaines élections. Non seulement veut-elle nationaliser les banques, elle désire aussi interdire aux diffuseurs publics ARD et ZDF de présenter les cours de la bourse. Son portrait apocalyptique de la société capitaliste actuelle a été chaudement applaudi par les 550 délégués présents.

Dans un autre discours, Oskar Lafontaine, le visage ouest-allemand de ce parti qui fut jadis le SED, s’est emporté pour la fameuse « K-Frage ». Pour lui, l’image du communisme en Allemagne doit être réhabilitée. Pourquoi, dit-il, la France a-t-elle en tête la Résistance contre l’occupation nazie lorsqu’elle pense aux communistes alors que l’Allemagne est incapable de penser à autre chose qu’au Mur et à Staline?

Oskar Lafontaine a d’ailleurs posé ses conditions pour une (improbable) participation du parti à un gouvernement fédéral: pas de coupures de programmes sociaux, pas de coupures de postes. Afin de mieux s’attaquer aux Verts, le parti devra également prendre le virage de l’écologie et de la décroissance. À l’appel de théologiens protestants fervents admirateurs du socialisme démocratique, l’ancien chef a également exhorté les militants à inscrire l’amour au programme.

Samedi, le pacifisme lâche des délégués a été révélé au grand jour lorsqu’ils ont voté en faveur d’une interdiction totale de tout déploiement militaire de la Bundeswehr, y compris les missions humanitaires sous l’égide des Nations Unies.

Au milieu de votes divers concernant l’existence d’Israël, la nationalisation d’entreprises névralgiques, le parti s’est également entendu pour une légalisation complète des drogues.

Et si vous pensiez que l’appellation « Congrès des Marxistes » était de l’ironie, sachez que c’est l’héritage dont se revendique Die Linke 120 ans après le « Erfurter Programm » du SPD. Et que, quand ils ne sont pas marxistes, ils sont trotskystes!

Le tout sous le slogan de la liberté et de la solidarité bien sur!

ZDF
Berliner Morgenpost
Berliner Morgenpost

Heiner Geißler: Conservateur anti-capitaliste

Secrétaire général du parti de 1977 à 1989, Heiner Geißler est en quelque sorte un sage de la CDU. Député et ministre, au fédéral comme dans les Länder du Baden-Württenberg et Rheinland-Pflaz pendant plusieurs mandats, il est une figure bien connue de l’Allemagne d’après-guerre.

Le cher Heiner était bien connu pour ses colères contre la gauche: il a accusé les gauchistes d’être des sympathisants du terrorisme lors des épisodes de la RAF, il jugeait que le SPD était une 5ième colonne soviétique en Allemagne de l’Ouest… Willy Brandt l’avait qualifié de politicien le plus haineux qu’ai connu l’Allemagne depuis Goebbels!

Comme il n’y a que les fous qui ne changent pas d’idées, le cher Heiner a modéré ses ardeurs conservatrices avec l’âge… En fait, il faudrait plutôt dire qu’il a complètement changé de bord et c’est à se demander pourquoi il ne déchire pas sa carte de la CDU pour s’engager auprès des Linken.

En 2007, il rendait public son adhésion au mouvement anti-mondialiste ATTAC. Il se fait un critique virulent de l’ordre économique mondial actuel, « turbo-capitaliste », « ultra-conservateur », « néo-libéral »… etc.

Le voici donc, disant aux auditeurs de ZDF que le capitalisme n’a pas d’avenir

Avoir le cancer en Norvège

Ces jours-ci, NRK Nyheter publie sur son site une série de reportages sur comment le système de santé norvégien répond à la lutte au cancer. D’emblée, un chiffre: en 2008, le cancer a tué 10000 Norvégiens, dont 6000 moins d’un an après leur diagnostic. En 2009, environ 27000 personnes ont reçu un diagnostic de cancer dans le pays fétiche de Jean-Pierre Charbonneau.

Comme au Québec, les listes d’attente sont un gros problèmes en Norvège. Sans doute lassé d’entendre les médias parler de ces cancéreux obligés d’attendre des mois pour des examens de résonance magnétique, quant ils ne meurent pas avant d’avoir pu voir un spécialiste, le gouvernement Stoltenberg a lancé une nouvelle mesure cette année: une garantie de soins dans les 20 jours.

Or, nous dit l’Association des Médecins de Norvège, la solution ne repose pas au niveau du temps. Elle n’est pas non plus dans le 1.4 milliards NOK de prévus pour traiter encore plus de patients…. La base du problème, c’est que la Norvège n’a que 240 oncologues. Des hôpitaux n’ont même pas les ressources humaines pour faire fonctionner des scanners tous neufs.

Le 26 juin dernier, Therese-Louise Colohan Valseth faisait une sortie dans les médias. Dans une entrevue au Dagsrevyen, elle affirme qu’elle ne serait pas à quelques mois de mourir si le système de santé ne l’avait pas condamné à attendre sur une liste.

Ceci dit, contrairement aux Canadiens, les Norvégiens sont libres de sortir leur argent ou leurs assurances et aller se faire soigner dans des hôpitaux privés. Une clinique privée du Telemark va même jusqu’à envoyer des lettres aux patients sur sa liste d’attente pour les inviter à prendre rendez-vous le soir, à leur frais, puisque le gouvernement a réduit le nombre d’examens qu’il finance, à la même adresse, de jour.

On penserait pourtant que les Norvégiens, qui se saignent toute leur vie pour le fisc, n’auraient pas à vivre un tel calvaire quand ils ont besoin de services financés à même leurs étouffants impôts.

Lettre d’un patient à l’association norvégienne du cancer: Avoir le cancer en Norvège, pays le plus riche du monde, c’est de la torture psychique!

S’en prendre à Deutsche Bahn: du sabotage, du terrorisme dit l’Allemagne

Depuis un bon moment, il est fréquent pour l’extrême-gauche berlinoise de revendiquer des incendies criminels de véhicules, en particulier haut de gamme. D’ailleurs, la soi-disant mollesse des autorités à l’égard de ces nombreux incidents a été fréquemment relevée pendant la dernière campagne électorale.

Non contents de s’en prendre aux Mercedes et BMW, c’est maintenant Deutsche Bahn qui est la cible de ces inconnus. Une situation qui rappelle les années 1970 et qui, constitution oblige, interpelle le gouvernement fédéral et une toute autre répondre que celles des procureurs berlinois.

Depuis le début de la semaine, 7 dispositifs pouvant incendier des trains ont été découverts à Berlin. La justice fédérale a pris le relais et l’enquête a pris une tournure plus sérieuse: on parle désormais de terrorisme, de « sabotage anti-constitutionnels », aux dires de l’article 88 du code pénal. La CDU applaudit, c’est la première à dénoncer le SPD et Die Linke, jugeant qu’ils ferment les yeux sur les gestes de l’extrême-gauche pour ne regarder que ce qui se passe à l’extrême-droite.

Or, si on ne prend que les 6 premiers mois de cette année, les nazis ont perdu face aux communistes: la police berlinoise recense 823 crimes d’extrême-gauche, violents pour la plupart, contre 585 délits d’extrême-droite, pour la plupart liées à la distribution de matériel (en Allemagne, on ne surveille pas que la drogue dans les écoles….).

Et même si je sais qu’un nazi et un communiste, c’est du pareil au même, n’allez pas dire cela en Allemagne sous peine de choquer, et surtout pas aux fonctionnaires de l’Office de la Protection de la Constitution, où il s’agit de deux champs d’intervention séparés…ici.

Der Tagesspiegel, Die Welt et Berliner Morgenpost.


octobre 2011
D L Ma Me J V S
« sept   nov »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :