Archives de décembre 2011

Mélissa François: Eyjafjallajökull, prise…2

Désolé pour madame mais derteil n’a aucune, mais vraiment aucune pitié, pour l’erreur de la lectrice de LCN lors de l’annonce de la mort de Kim Jong-Il.

Certains crient au bloopers mais je n’achète pas cette thèse une miette: Si cela avait été le cas, elle se serait reprise IMMÉDIATEMENT.

Je sens que je parle comme Denise Bombardier mais, qu’importe, il est tout à fait indigne de mettre en ondes un lecteur de nouvelles ne sachant pas qui était le dictateur de la Corée du Nord depuis 1994.

On ne parle pas du Roi du Swaziland ni d’une personne d’un siècle passé. On parle d’un dirigeant bien actuel, ayant affamé son peuple tout en faisant chanter le Japon, la Corée du Sud et les États-Unis au sujet de l’arme atomique, ce n’est pas rien!

Même si, à TVA/LCN, l’Univers se limite au Québec, c’est INEXCUSABLE. Va parfaire ta culture générale et reviens-nous dans six mois!

Cela dit, parallèlement, comment être surpris quand cette fille évolue dans un milieu médiatique complaisant et paresseux, qui a passé le mois d’avril 2010 à parler d’un "volcan islandais" parce que c’était trop demandé d’appeler l’ambassade d’Islande à Ottawa, l’Université McGill, l’Université du Manitoba, une salle de nouvelles de Reykjavík, de chercher sur Google, ou même moi pourquoi pas… pour savoir comment on prononce Eyjafjallajökull!

On reste donc dans le modèle!

RIP Václav Havel

Une pensée pour un homme dont j’admire profondément le parcours. L’Histoire, et le Monde, retiendront son engagement pour la liberté et son rôle capital dans la chute du communisme en Europe.

D’un point de vue plus personnel, j’ajouterai que c’est grâce à son travail si une de ses compatriotes me met aujourd’hui un sourire dans la face.

Dossier spécial Česká televize

Je me demande bien quelles conversations il peut bien avoir avec Kim Jong-Il là-haut… :P

Les vacances sont finies

Je m’envole pour Tampa à 6:25 ce matin et je commence à travailler en fin de journée sur le Carnival Legend. De retour au Québec dans 6 à 8 mois.

Je ferai de mon mieux pour bloguer et twitter, je reste tout de même à l’affût de l’actualité.

Un bon hiver à tous!

Monsieur Lisée, Franz Kafka était Mordecai Richler

Quelle ironie d’entendre Jean-François Lisée faire référence à Kafka lors d’une discussion sur le français dans les milieux de travail au Québec!

Né en 1883, Franz Kafka a vécu presque toute sa vie à Prague qui, jusqu’en 1918, faisait partie de l’Empire Austro-Hongrois. Et le Prague de Kafka, qui était d’ailleurs juif, c’était "Prag" et non pas "Praha".

À son époque, l’Empire fonctionnait en allemand et c’est dans cette langue qu’il fallait évoluer si on voulait avancer dans la vie, le statut officiel de la langue tchèque n’ayant été établi qu’en 1897.

Prague avait vraisemblablement ses "grosses Anglaises de chez Eaton’s" et si votre nom de famille était…ahem…Nadvornikova (je vois déjà rire Mathieu Demers), vous aviez généralement le même genre de destin que les Canadiens-français à la même époque.

Les oeuvres de Kafka n’ont pas été traduites en tchèque de son vivant et, même aujourd’hui, il est tellement tchèque que Wikipédia tchèque ne le dit même pas:

Franz Kafka (3. července 1883, Praha – 3. června 1924, Kierling u Klosterneuburgu) byl pražský, německy píšící spisovatel židovského původu a jeden z literárně nejvlivnějších a nejoceňovanějších spisovatelů 20. století.

Un Pragois de langue allemande et de confession juive.

En bon québécois, ça devient donc un Montréalais de langue anglaise et de confession juive.

Monsieur Lisée, controverses politiques en moins, Franz Kafka est à la République Tchèque ce que Mordecai Richler est au Québec.

Comme je disais, quelle ironie!

Pénurie de beurre en Norvège

Avec son système de gestion de l’offre, ses subventions et ses barrières protectionnistes, l’agriculture norvégienne est tout aussi soviétisée que la canadienne. Nombreux sont les Norvégiens, pourtant méprisés par les élites, qui vont faire leurs emplettes en Suède pour économiser sur le panier d’épicerie le plus cher d’Europe.

Depuis quelques temps, il y a une autre raison de traverser la frontière: le beurre se fait rare sur les tablettes. Le coupable: les quotas de lait.

La pénurie est tellement bien gérée qu’on sait même la date où elle finira: le 2 janvier 2012. En gros, c’est que la laiterie Tine, qui produit 70% du beurre norvégien, a rempli tous ses quotas pour l’année. Du côté des producteurs de lait, on affirme que la situation aurait pu être évitée si on avait révisé les quotas en septembre ou octobre et on aurait ainsi pu hausser la production.

Pour tenter de calmer le jeu, le gouvernement a temporairement aboli les droits d’accises sur l’importation de beurre. Mais les producteurs des pays voisins, notamment danois, refusent catégoriquement: "les Norvégiens doivent jouer le vrai jeu s’ils veulent du beurre sur leur table".

J’avoue ne pas trop savoir les possibilités réelles qu’une telle situation se produise au Canada, toutefois je considère que c’est un solide avertissement étant donné que nos deux pays gèrent la chose agricole de la même manière et défendent bec et ongle, sur la scène internationale, leurs agriculteurs au mépris des consommateurs.

NRK
Reportage de la télévision islandaise

Norvège: la gauche à l’attaque

Christian Tybring-Gjedde, député au Storting et chef de la section d’Oslo du FrP, n’en peut plus. Depuis plusieurs semaines, lui et sa femme vivent sous protection policière suite aux incessantes menaces de mort qu’il reçoit. Fatigué de la violence et des menaces à son endroit, il est désormais en congé de maladie pour stress.

Le 25 août dernier, il publiait, avec son collègue Kent Andersen, un texte d’opinion dans le quotidien Aftenposten dans lequel les deux auteurs s’en prenaient au multiculturalisme tel que pratiqué par les politiques migratoires du Arbeiderpartiet.

En Norvège et à l’étranger, le FrP est fréquemment qualifié de parti raciste et xénophobe parce qu’il considère que les nouveaux arrivants doivent adhérer aux valeurs occidentales et qu’ils ne doivent pas être un fardeau pour les programmes sociaux norvégiens. On lui a attribué, faussement, d’avoir été l’inspiration d’Anders Breivik lors du massacre du 22 juillet.

Parlant du 22 juillet, la chef du parti, Siv Jensen, n’en peut plus des attaques personnelles de militants de partis de gauche contre le FrP depuis cette tragédie. Elle a rappelé que tous les partis politiques norvégiens s’étaient engagés à faire preuve de plus de respect envers leurs adversaires, le PM Jens Stolenberg ayant exhorté les Norvégiens à répondre au terrorisme par "plus de démocratie".

Visiblement, le premier ministre aurait dû passer le message à ses propres troupes en premier. Au cours d’un congrès avec des syndicats, Eskil Pedersen, le chef des jeunes travaillistes (ayant échappé au massacre d’Utøya dans des circonstances nébuleuses), s’en est vivement pris au FrP, les accusant "d’abuser de la liberté d’expression" et nommant le texte de Christian Tybring-Gjedde (ici) comme l’exemple d’un discours haineux.

Lundi soir, la NRK a ouvert le Dagsrevyen avec un reportage de 6 minutes sur le stress du couple Tybring-Gjedde. Au cours de l’entretien, Ingvill Tybring-Gjedde affirme qu’elle est rendue à un point où elle a peur et ne se sent plus en sécurité en Norvège.

Le couple a expliqué que les menaces à leur endroit ont augmenté à partir du moment où Eivind Trædal, activiste d’extrême-gauche, a répondu, dans les pages du Dagbladet à la lettre de Christian Tybring-Gjedde.

Pourquoi? Parce qu’il le nomme, avec quelques autres, comme étant un "raciste et islamophobe professionnel". Quand on veut harceler les minorités en Norvège, dit-il, on se fait élire au parlement.

La NRK est allé voir Trædal, qui a exprimé ses regrets, expliquant qu’il n’avait jamais voulu s’en prendre personnellement à Christian Tybring-Gjedde. Il dit que c’est n’est pas de sa faute si le Dagbladet a mis une photo de Christian Tybring-Gjedde et que c’est eux qui ont décidé de reprendre son qualificatif de "déchets" comme titre.

Or, si Eivind Trædal avait lu "Drøm fra Disneyland" comme il faut, il aurait bien vu le texte ne pointe du doigt aucun nom. Il me comporte aucune attaque, que des questions à "l’architecte de la société d’après-guerre", le Ap. Dans sa réplique, Trædal nomme expressément Christian Tybring-Gjedde, Hege Storhaug et Ole Jørgen Anfindsen comme "déchets" et "harceleurs de minorités".

Pour Carl I. Hagen, chef du caucus FrP pour la région d’Oslo, pas de doute que la gauche est en mode attaque depuis le 22 juillet et qu’elle cherche à s’en prendre aux personnes plutôt qu’aux idées. Il en a discuté ce matin à Morgennytt, sur NRK1, avec le journaliste Mimir Kristjansson du quotidien communiste Klassekampen (ici). Ce dernier n’est pas tout à fait d’accord, il affirme que des gauchistes ont reçu les mêmes genres de menaces.

De mort aussi? On veut des noms.

En tout cas, bravo à la NRK. Ce n’est pas la SRC qui prendrait si au sérieux la même situation si c’était des députés Conservateurs ou Adéquistes!

Un Québec fou de ses agresseurs

Mercredi après-midi, j’étais sur la route entre Saguenay et Québec et j’entendais la mère de Marjorie Raymond expliquer à Radio X (ou FM93???) que les intervenants de l’école Gabriel-Le Courtois et de la Commission scolaire des Chic-Chocs avaient préféré voir un problème domestique, la menaçant de plaintes à la DPJ advenant que l’adolescente continue de s’absenter de l’école.

Le "système" a sciemment refusé de protéger une victime. Je ne peux pas m’imaginer qu’il aurait été impossible d’envoyer un professeur lui enseigner chez elle, le temps que la situation se règle. En région, les listes de suppléance des commissions scolaires débordent!

Or, Le Soleil nous apprend que ces mêmes personnes qui ont manqué à leurs devoirs à l’égard de la victime sont toutes compatissantes envers la "bully", que l’on protège en lui disant de se terrer chez elle.

De toute façon, nous dit la mère de Jade, elle n’aurait pas envoyé sa fille dans la "fosse aux lions".

Mme Chantal Lavigne voulait faire la même chose, sauf qu’on ne le lui a pas permis et elle a fini par décrocher sa fille pendue dans son garage sous les yeux de sa cadette de 5 ans.

Alors que, dans plusieurs pays, Jade prendrait le chemin du palais de justice, au Québec elle jouit de toute la sympathie du "système".

Rien pour donner tort au Sénateur Boisvenu!

Anders Breivik: Un test pour la justice norvégienne

C’est mardi après-midi que deux psychiatres ont rendu publique l’évaluation mentale du terroriste Anders Behring Breivik, accusé du meurtre de 77 personnes à Oslo et Utøya le 22 juillet dernier. Diagnostiqué comme psychotique, l’homme ne peut être condamné à la prison et prendra donc le chemin de l’asile à l’issue de son procès débutant le 16 avril prochain.

Depuis, en Norvège, on ne parle que de ça. Un peu comme Denis Lévesque mardi soir, certains se demandent s’il ne suffit pas de se faire déclarer fou pour recevoir l’absolution de la justice. On peut lire dans la presse norvégienne que les politiciens ont peut-être honte de la situation mais ce sont eux qui ont crée ce système justice "humanitaire" qui vise la réhabilitation et qui ne se gêne pas de donner des "sentences bonbon" (ça vous rappelle pas quelque part?).

En passant, il m’est toujours aussi intéressant de noter que les médias norvégiens n’ont pas la même propension que leurs homologues étrangers à qualifier Breivik de gars d’extrême-droite. Alors que l’adjectif est essentiel à tout article étranger sur le sujet, en Norvège il demeure un "terroriste" ou un "meurtrier de masse". Tout au plus est-il "islamophobe" ou "motivé par la haine".

Certes, le sujet fait un retour alors que certains, dont la chef du parti social-libéral Venstre Trine Skei Grande, ont peur que l’extrémisme politique soit désormais médicalisé et qu’on ne s’affaire plus à le combattre.

Mais au-delà de tout cela, il y a tout de même une récupération politique d’un rapport médical indépendant. Plusieurs figures de droite n’ont pas hésité à dénoncer le rapport et à réclamer une nouvelle évaluation. Ce qui a laissé dire à certains gauchistes que l’opposition se faisait du capital sur les morts du 22 juillet.

Du côté des victimes, si on n’est pas trop surpris de l’état mental du tireur, on se contente d’être soulagé qu’il ne risque pas d’être remis en liberté même s’il échappait à la prison. Et, petite parenthèse, je suis choqué d’entendre un porte-parole des jeunes travaillistes affirmer que le tout est un signe que l’État de droit fonctionne, je trouve que c’est un tel détachement par rapport à ce qui est arrivé!

Spécialistes à l’appui, la NRK a rapporté que les conditions de sa détention à l’hôpital psychiatrique seront très similaires à la prison. Breivik est passible de la plus forte sentence de prison prévue au code pénal norvégien, 21 ans.

Ceci dit, le quotidien communiste Klassekampen a décelé un moyen, via une loi de 2002, qui pourrait envoyer Anders Breivik en prison malgré le diagnostic.

Force est également de constater que journalistes et politiciens "patinent" un peu, question de rattraper une opinion publique résolument sans pitié: 87% des Norvégiens considèrent qu’Anders Breivik ne doit jamais être libéré avant la fin de ses jours. Pas pour rien que, fait très inhabituel en Europe, on laisse "couler" des interviews où on entend des personnes dire qu’un tel personnage mérite la peine de mort.

Je trouve néanmoins intéressant de voir la division, par parti politique et par région, des répondants lorsque les sondeurs de Norstat on demandé si "la tournure des évènements correspondaient à leur définition du système de justice".

Non:
FrP: 59%
Pensjonistpartiet: 62%
Autres (petits): 64%
Arbeiderpartiet: 48% [parti visé par l'attaque du 22 juillet]

Oui:
Rødt: 79%
SV: 55%
Høyre: 43%

Les habitants du nord de la Norvège sont les plus enclins à répondre non (54%) alors que le oui est le plus fort à Oslo (48%).

Parlant d’Oslo, le quotidien Aftenposten a sorti les chiffres pour les criminels condamnés à des soins psychiatriques au lieu de la prison depuis 10 ans: un tiers a fini par être libéré pour bonne conduite!

(Avec NRK, TV2, Dagbladet, Aftenposten, Klassekampen).

Une belle gang d’hypocrites

C’est la seule chose qui m’est venue en tête en voyant les images de la cérémonie à la mémoire de Marjorie Raymond à son école de Ste-Anne-des-Monts. Des élèves, des professeurs, des directeurs, des parents ont été complices dans cette histoire, et viennent maintenant se donner bonne conscience en la pleurant.

Le hasard a voulu que la nouvelle sorte alors que je me rendais à Québec pour ma sortie annuelle sur la Grande-Allée avec mon ami Martin. Si on remonte de 15 ans, c’est un gigantesque revirement… Lui qui m’affligeait de blagues homophobes douteuses a fini par devenir mon meilleur ami.

Je ne considère pas avoir été le souffre-douleur de personne "dans le temps", bien que j’aurais vraiment aimé avoir plus de "respect" de la part de mes camarades.

J’ai néanmoins eu des épisodes où j’étais possiblement dépressif mais je ne pouvais tout simplement pas concevoir l’idée du suicide. "Ils seraient beaucoup trop contents si je disparaissais".

Mais, surtout, je me disais que si j’en finissais, je ne pourrais tout simplement jamais faire ce que je voulais dans la vie. Quelle mort plate, n’avoir jamais réalisé aucun de mes rêves!

Et voir ces loser me dire que je fais une belle vie, ça n’a pas de prix.


décembre 2011
D L Ma Me J V S
« nov   jan »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories

Mises à jour Twitter

  • #RLQ #Assnat #PolQc RT @cnni: How e-readers are helping break the cycle of poverty one electronic page at a time: cnn.it/1vrsfpV 3 hours ago
  • RT @ironcurtain_25: 23 Aug 89: USSR: 50th anniversary of Molotov-Ribbentrop pact. 2 million form a human chain from Tallinn to Vilnius via … 4 hours ago
  • RT @FXMC1957: 23 August 1990. It was formally announced that West Germany and East Germany would reunite as one country again on 3 October … 5 hours ago
  • @Espress0li Wir haben heute Familientreffen. Ich bin schon bereit für die Fragen über "meine Freundin aus Tscheschien" heheheheheh 7 hours ago
  • @Espress0li Seit 2 Tagen habe ich diese Andrew Christian Werbung überall auf dem Computer... Es nervt! 7 hours ago

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: