Archives de avril 2012

Et si c’était James Moore, Madame Lortie?

Lena Adelsohn Liljeroth, ministre suédoise de la culture, est dans l’eau chaude. Un groupe représentant les Suédois d’origine africaine exige sa démission après qu’elle ait coupé un gâteau représentant une femme africaine de manière stéréotypée, image soi-disant raciste.

Fondée ou non, disons seulement que la controverse est tout à fait imaginable chez nous. À la seule différence que, si c’était James Moore ou même Josée Verner, pas sur du tout que Marie-Claude Lortie serait étonnée du scandale.

Pourtant, Lena est conservatrice. Ce qui la sauve, c’est qu’elle habite à Stockholm. Car dans ce cas, Marie-Claude Lortie pardonne tout, tout, tout!

La Grèce de l’Amérique

Quand j’étais plus jeune, je rêvais de devenir diplomate. J’ai donc étudié en relations internationales à l’UQAM – à moins que je n’aie été trop paresseux pour étudier le journalisme dans un programme contingenté afin de réaliser mon second rêve, travailler à Radio-Canada!

À l’hiver 2005, nous avions fait la grève pendant à peu près un mois. Et j’étais tellement "suiveux" que, même sans me reconnaitre dans les discours d’extrême-gauche de mes camarades de classe, j’ai levé ma main, j’ai fait des pancartes… Bon, j’étais jeune anyway :P

Je me souviens par contre du boycott médiatique des extrémistes. Je me rappelle des médias hostiles et de la police qui sortait ses gros bras pour pas grand chose (mise en pratique d’un enseignement paternel: "la police aime beaucoup mieux écoeurer le vrai monde que les vrais criminels").

Sept ans plus tard, ma mère considère encore que l’université devrait être gratuite parce que "l’on paie pour tellement de monde, c’est juste normal qu’ils paient pour toi – c’est une manière de nous dire merci!" mais, autrement, je vois des choses que je ne réussis pas totalement à m’expliquer.

Que s’est-il passé pour que pratiquement toute la meute journalistique québécoise ferme les yeux sur la violence commise par les anarco-communistes de la CLASSE? Il y a 7 ans, La Presse et Radio-Canada nous traitaient d’enfants gâtés, maintenant on embrasse la cause en ondes?

J’ai l’impression qu’un vent de fin de régime souffle sur le Québec. Comme en Grèce, tous ces gens s’allient parce qu’ils savent qu’ils sont les enfants privilégiés du Système, de l’État Obèse.

Et on serre les rangs parce que le gouffre approche!

Si la gauche le dit…

Douze ans après avoir lancé le SPD sur la voie de l’Agenda 2010, l’ancien chancelier fédéral Gerhard Schröder rapplique et appelle l’Allemagne à davantage de réformes pour soutenir la croissance. Pour l’ancien chef du SPD, la retraite à 67 ans, c’est un bonne chose voire un bon départ (rappel: les pays scandinaves débattent la retraite à 70 ans) et l’Allemagne doit contrer la démographie par l’immigration.

Il tourne aussi au ridicule cette idée des socialistes français d’imposer les riches à 75%.

On se rappelle que les réformes du SPD ont entrainé une scission du parti, la gauche pure et dure ayant suivi Oskar Lafontaine chez les néo-communistes du Linke.

Mais l’Agenda 2010, tout comme Paul Martin, est une preuve que, si le ménage doit être fait, seulement un gauchiste peut l’ordonner!

Berliner Morgenpost


avril 2012
D L Ma Me J V S
« mar   mai »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: