Posts Tagged 'afghanistan'

Hizb-ut-Tahrir sur l’Afghanistan: Un Califat règlera tout

Une conférence controversée s’est tenue vendredi soir à la bibliothèque royale du Danemark à Copenhague: le groupe pan-islamiste Hizb-ut-Tahrir organisait une rencontre intitulée « Afghanistan: Les gouvernements scandinaves au service des USA ».

À prime abord, un simple clic nous apprend qu’il ne s’agit pas d’un meeting des Fermières. Même l’invitation à la rencontre est répugnante avec les images de cerceuils de militaires danois et suédois tués en Afghanistan.

Debatmødet vil også sætte fokus på pligten til væbnet modstand for muslimerne
i Afghanistan og omegn. Vi anser denne modstand som fuldt ud legitim.

« Le débat va aussi mettre l’accent sur l’obligation de résistance armée pour les musulmans en Afghanistan et environs. Nous considérons cette résistance comme complètement légitime ».

Selon Politiken, hommes et femmes étaient séparés dans l’auditorium. Les organisateurs ont longuement discuté des avantages du califat pour l’Afghanistan et le monde musulman en général. Il s’agirait de la solution à tous les problèmes, y compris celui de l’impérialisme occidental.

Bravo pour la profondeur des arguments!

De 2 à 300 personnes, de droite comme de gauche, ont manifesté pour s’opposer à la tenue de la conférence. Conférence qui a justement attiré certains groupes qui s’occupent de libertés civiles.

Statut Facebook de mon ami Thomas, une personne dont j’admire l’éloquence:

« Les conflits entre les principes de Voltaire sur l’acceptation des opinions différentes et la tolérance du mal selon Thomas Mann est la criminalité »

À trop tolérer, on tolère l’intolérance…

Mars 1984

derteil est né à 0:11 un mercredi de mars 1984. Parlons donc éphémérides.

Le Miracle Man
À 23:00 le 11 mars 1984, le navire de pêche Hellisey VE 503 chavire à 5 km des côtes de l’ile d’Heimaey, dans l’archipel de Vestmannaeyjar au sud de l’Islande. Incapables de sortir le canot de sauvetage, les membres de l’équipage (Hjörtur R. Jónsson, Pétur Sigurðsson, Engilbert Eiðsson, Valur Smári Geirsson) mourront dans les eaux glacées de l’Atlantique, alors même qu’ils peuvent voir les lumières de leur ville. Il n’y aura qu’un seul survivant, le marin Guðlaugur Friðþórsson, 22 ans, qui parviendra à nager jusqu’à la terre malgré le fait qu’il n’est habillé que de jeans et d’une chemise. Ses chances de survie étaient presque nulles, un humain « normal » n’étant pas capable de rester plus de 30 minutes dans de l’eau si froide.

La nage de 5 km n’était pas la fin de l’aventure. Arrivé sur des rochers escarpés, il a dû marcher 2 km avant de parvenir à une maison à 6:55 au matin. C’est d’ailleurs lui qui annoncera le naufrage aux autorités, l’équipage n’ayant jamais eu le temps d’envoyer un SOS.

Un examen médical a révélé que le Miracle Man, comme on l’appelle, a du gras très semblable à celui des phoques. Comme quoi tomber dans la potion magique peut être une bonne chose!

Aujourd’hui, un monument rappelle les victimes du naufrage. Et le Miracle Man a délaissé la pêche pour la politique municipale.

Mbl.is
Reportage original à la télévision islandaise, diffusé à 20 heures le 12 mars 1984

Franchir le Mur de Berlin via l’Afghanistan
Pendant que l’Islande se réjouissait de l’exploit du jeune marin, Kerstin Beck, citoyenne de la RDA, vivait les derniers jours de son séjour à Kaboul. Et, si tout allait comme prévu, ses derniers jours comme Allemande de l’Est.

Le 14 mars 1984, la jeune femme se rend au rendez-vous convenu avec les passeurs moudjahidines qui l’emmèneront au Pakistan. Bien cachée dans une burka, se faisant passer pour la cousine tadjike des hommes qui l’accompagnent, elle mettra un mois à arriver en Allemagne de l’Ouest. Un mois durant lequel on voudra parfois la liquider pour espionnage au profit du KGB, ou encore la marier.

Pendant tout ce temps, la RDA la cherche activement pour Republikflucht. D’ailleurs, les passeurs seront exécutés à leur retour en sol afghan.

Aujourd’hui établie à Hambourg, Kerstin Beck n’est jamais retournée en Afghanistan. D’ailleurs, elle considère que le pays se trouve dans la même situation qu’en 1984 – seulement les acteurs y sont différents. Elle travaille aujourd’hui dans un musée sur l’Afghanistan, sa façon à elle de rendre à l’Afghanistan ce que son peuple lui a donné. Et ça lui permet également d’honorer sa promesse fait aux passeurs: parler de la situation des Afghans.

Fait intéressant, le livre sur la fuite de Kerstin Beck est encore trop controversé pour être adapté au cinéma. Car une partie de ceux qui lui ont permis d’être une femme libre sont devenus des Talibans.

Aus der DDR über den Hindukusch in den Westen

Omar Khadr est un traître (rien de moins)

Omar Khadr devrait-il être rapatrié au Canada? Je ne sais pas. Oui, comme très souvent, mes idées centristes prises dans un buffet m’empêchent d’y aller d’un oui ou d’un non ferme. Cela dit, le bonhomme n’est pas un enfant de coeur mais bien un citoyen canadien qui a trahi son pays en allant combattre au sein d’Al-Qaeda.

Il me semble que c’est très clair:

Haute trahison

46. (1) Commet une haute trahison quiconque, au Canada, selon le cas :

a) tue ou tente de tuer Sa Majesté, ou lui cause quelque lésion corporelle tendant à la mort ou destruction, ou l’estropie ou la blesse, ou l’emprisonne ou la détient;

b) fait la guerre contre le Canada ou accomplit un acte préparatoire à une telle guerre;

c) aide un ennemi en guerre contre le Canada, ou des forces armées contre lesquelles les Forces canadiennes sont engagées dans des hostilités, qu’un état de guerre existe ou non entre le Canada et le pays auquel ces autres forces appartiennent.

La partie sur le terrorisme serait également utile

Certains veulent le ramener parce que Guantanamo est une zone de non-droit? Ok, mais je n’accepterai que s’il est jugé pour ce qu’il a fait, c’est à dire de la haute trahison.

D’autant plus que, selon ce que nous apprend CTV, les Khadr n’auraient jamais dû avoir la possibilité de devenir citoyens canadiens (à mon sens, des gens hostiles à l’Occident ne devraient pas avoir le droit d’y vivre). Il semble que, contrairement à la France, le processus d’intégration ne soit pas lié à l’obtention de la nationalité canadienne.

Mais reste qu’ils sont mieux surveillés au Canada qu’ils le seraient en Égypte ou au Pakistan!

Une autre discussion sur le sujet, on en parle ici aussi

Hvis krigen i Afghanistan skal vindes, må fokus rettes mod Pakistan

Qui veut gagner la guerre en Afghanistan, doit s’occuper du Pakistan

C’est l’opinion d’un nombre croissant d’officiers de l’armée danoise, dont nous parle le Jyllands-Posten ici.

Selon eux, c’est derrière la frontière pakistanaise que se trouvent les forces les plus extrémistes du mouvement taliban. Dans ces régions où le gouvernement d’Islamabad a très peu de contrôle effectif, les Talibans ont installé des écoles coraniques, des camps d’entrainement et ils disposent d’un bassin de recrutement élevé. La porosité de la frontière leur permet ensuite de se rendre en Afghanistan et d’aller attaquer l’ISAF. Les forces danoises dans la province de Helmand ont constaté que les combattants étrangers sont beaucoup plus déterminés que les Afghans, d’où l’importance d’agir pour les faire sortir de la scène.

Il y a quelques temps, le président afghan a suggéré l’envoi de troupes le long de la frontière mais l’idée n’a apparemment pas plu au président pakistanais.

Verra-t-on la Maison Blanche demander au Pakistan d’être plus conséquent dans ses engagements contre le terrorisme? C’est à suivre.

Les Danois soutiennent leurs soldats

Tandis que AFR accuse l’opposition de soutenir le terrorisme et compare la situation à la collaboration avec l’Allemagne naziependant la Seconde Guerre Mondiale, un sondage nous apprend qu’une majorité de Danois sont d’accord pour maintenir un contingent de 750 soldats en Afghanistan.

Ainsi, 60% sont en accord avec la participation active du Danemark en Afghanistan. Notons qu’il y a quelques semaines, les partis au Folketinget se sont entendus sur le maintien des soldats danois pour les 4 prochaines années. La mission danoise ne comprend pas, officiellement, de combats, l’armée étant affectée à l’entrainement de l’armée afghane de même qu’à des actions humanitaires comme la construction d’écoles et de puits.

Seulement 25% de répondant au sondage ce sont déclarés opposés au plan, en majorité des électeurs sociaux-démocrates et d’extrême-droite (Dansk Folkeparti). Si les électeurs Venstre et Konservative sont les plus enthousiastes, on note tout de même une majorité de oui auprès des gens votant De Radikale Venstre.

43% des Danois sont en faveur d’une politique étrangère active et participative, contre 41%. Lorsque les chiffres sont croisés avec les sympathies des électeurs envers un parti politique, on remarque que la gauche et l’extrême droite dit nej alors que la droite siger ja. Gauche isolationniste, droite interventionniste – tendance vue ailleurs.

Il y a cependant une partie surprenante: les opposants à l’envoi de troupes sont plus agés. Cela contredit donc ce qui est normalement rapporté, à savoir que la génération des 65 ans et plus serait plus encline à supporter des interventions militaires étant donné qu’ils ont vécu le sacrifice des Alliés pour libérer l’Europe des Nazis. Peut-être trouvent-ils que, si la guerre n’est pas dans leur cour, elle ne mérite pas de combat? Ou encore, n’ont-ils tout simplement pas envie de voir leurs petits enfants morts en Irak et en Afghanistan? En tout cas, je doute fortement que l’instinct maternel mène les femmes à dire non.

En passant, je ne me souviens pas d’un tel sondage en Allemagne et j’ai oublié la dernière fois où les médias canadiens et québécois en ont publié un. De toute façon, si ça fait quelques mois, il serait temps d’en sortir un autre.

Vi støtter dansk krigsindsats


novembre 2014
D L Ma Me J V S
« sept    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :