Posts Tagged 'environnement'



Climat: les 180 degrés du Focus

Tous les yeux étant tournés vers Der Spiegel, partenaire de Wikileaks, je suis peu surpris que le revirement éditorial de son compétiteur, le Focus, n’ait pas fait l’objet d’un scandale.

Un an jour pour jour après Copenhague, en ouverture du sommet de Cancun, le magazine allemand brise un tabou dans les médias allemands: il donne de la place au discours climato-sceptique. Après avoir bu le Kool-Aid et bombardé ses lecteurs de discours alarmistes, voici qu’il affiche ses nouvelles couleurs en grand:


Un oeil rapide dans les autres médias montrent que la "maladie" du Focus n’a pas encore été transmise ailleurs. Cependant, je doute qu’ARD soit totalement innocent quand on répète que la conférence de Cancun parlera plus d’argent qu’autre chose.

Btw, à quand une telle couverture de l’Actualité? :)

Gass i Québec: Prof Lauzon falt av Norge

Ah la Norvège du Prof Lauzon. Un paradis démocrate socialiste où le gaz de schiste est nationalisé et rapporte des tonnes de couronnes dans le bas de laine et les programmes sociaux du "pluss meilleur pays du monde".

Je l’ai déjà dit, quelqu’un a sûrement oublié de lui mentionné que la réalité n’est pas exactement comme dans son imaginaire d’admirateur de Cuba. D’abord, la Statoil et Norsk Hydro sont partiellement capitalisées à la bourse et tant l’État que les investisseurs privés veulent un retour sur leur argent.

Plusieurs entreprises norvégiennes ayant des compétences dans le domaine des énergies fossiles, on les retrouve un peu partout. Ainsi, Statoil s’est fait taper sur les doigts pour ses investissements en Alberta.

De même, puisque l’économie norvégienne tourne en grande partie grâce au pétrole et au gaz, les Norvégiens savent que ça rapporte et ce sont des placements populaires.

C’est ainsi que 5 banques norvégiennes sont impliquées dans (au moins) une entreprise albertaine, Questerre, qui travaille présentement à chercher du gaz au Québec.

Des banques qui sont inquiètes, pour ne pas dire mécontentes: les actions de l’entreprise, à la Bourse d’Oslo, ont chuté de 30% depuis que la grogne s’est étendue au point de remettre en question l’exploitation des gaz de schiste au Québec.

Je me tords de rire en lisant l’article dans le Financial Post. Deux mensonges des Modélistes Québécois viennent de s’effondrer.

- Les "méchants Albertains" viennent investir chez nous.
– Les Norvégiens ne sont pas capitalistes, à la limite ils sont capitalistes d’État.

On pourrait même en rajouter un troisième, à savoir que Bay Street contrôle le Québec.

Le Prof Lauzon ferait mieux de se concentrer sur ses amours cubaines et vénézuéliennes. Parce que la Norvège vient de l’abandonner solidement!

Si j’avais un char, ou l’art des sondages qui disent n’importe quoi

On a demandé aux Allemands s’ils achèteraient une voiture électrique ici.

La moyenne de oui a été de 64%, la proportion atteignant même 74% chez les 14 à 19 ans.

Je vois tellement le mot SPIN écrit en grosses lettres fluo.

Un Allemand ne peut pas avoir de permis avant 18 ans. Même nous, on trouve qu’attendre 16, 17 ans, c’est de la torture alors imaginez 18. Ajoutez à cela qu’en Allemagne, on n’a pas cette habitude de travailler jeune, autant dire que l’on ne paie pas un "bazou" après une première job d’été comme c’est le cas en Amérique du Nord.

Ce qui donne un aspect légèrement mythique au permis de conduire chez les jeunes. Je me souviens, première journée à l’école à Dresden, la face de la classe de 9ième année quand on me demande si j’ai mon permis.

Mais enfin, peu importe, à 14 ans, j’aurais acheté n’importe quel char. Alors faites pas dire des choses que les jeunes n’ont pas dit, notamment sur combien ils sont verts…surtout quand on voit que le sondage est commandité par un lobby de l’automobile électrique!

L’Islande donne l’alerte à l’éruption dans les Grímsvötn

Une très grosse année pour les volcanologues et l’Almannavarnir: une troisième éruption se prépare en Islande cette année. Cette fois, par contre, les dommages seront encore plus importants: le plus grand glacier d’Europe, le Vatnajökull, fondera et les jökulhlaup emporteront tout sur leur passage. La coulée parcourra 55 km avant d’arriver à l’Atlantique.

La premier niveau d’alerte a été donnée après le déclenchement des inondations et, mis à part l’activité sismique qui augmente, les habitants de la région de Kirkjubaejarklaustur ont subi quelques pannes d’électricité. On parle de l’éventualité d’une éruption depuis une semaine dans les médias islandais, donc avis à nos experts du #Spin qui en parleront comme d’un act of god causé par les changements climatiques!

Une inondation de l’ampleur de celle de 1996 n’est pas exclue. Fort heureusement cependant, les Islandais ont très bien appris de l’histoire: personne ne vit sur les terres où les eaux seront déversées, la Hringvegur est surélevée à plusieurs endroits – en Islande, on sait qu’on ne doit pas combattre la nature!

Soit dit en passant, les Islandais disent qu’une éruption volcanique, c’est signe que la terre indique sa colère envers le pays. Comment s’empêcher, dès lors, de faire un lien avec les sondages d’aujourd’hui qui sont catastrophiques pour le gouvernement en place!

Reportage RUV
Reportage Stöd 2
Le support pour le gouvernement s’effondre
Une majorité écrasante supporte les manifestations anti-gouvernementales

Sans oublier le traditionnel: les médias du monde entier en parlent :D

Entrevue avec un melon d’eau

Quelques mois après son passage au Canada, Michel Rocard est en Islande pour y discuter du futur de l’Arctique. Comme c’est l’habitude pour ce genre d’évènement, Egill Helgason l’a invité à son émission.

L’entrevue s’est déroulée en français et Egill Helgason n’avait manifestement pas parlé français depuis son passage à Radio-Canada ce printemps. Mais, enfin, au moins ça laisse à l’invité tout le loisir de parler.

La raison principale de sa présence étant sa conférence sur les pôles, je me permets de demander au nom de quelle expertise parle-t-il. Personnellement, je voudrais entendre un scientifique, pas un politicien sur le sujet.

Quelle ironie de l’entendre parler de prudence, de moratoire, sur l’exploration de l’Arctique dans un pays où on se réjouit déjà à exploiter du pétrole à côté du Groenland. Je doute également que qualifier la pêche d’activité criminelle lui attire de la sympathie en Islande, d’ailleurs il n’a pas du tout été convaincant quand on lui a rappelé combien les Islandais sont sceptiques à l’égard de l’UE quand vient le temps de parler de pêche.

Michel Rocard est certes un Européen convaincu mais le jupon impérialiste français a dépassé quand il a dit que la France a retrouvé sa souveraineté monétaire par l’Euro.

Avec cette histoire de pétrole et de minéraux en Arctique, je n’ai cependant pas pu m’empêcher de penser à Ezra Levant et son livre "Ethical Oil". Plus l’Occident produit du pétrole, moins il engraisse des dictatures. Et nos écolos qui aiment bien dénoncer l’Alberta devraient se réjouir que l’on ne leur réserve pas le même sort que l’Iran (reportage d’ARD), où ils sont perçus comme des éléments perturbateurs par le régime en place et fortement surveillés.

Le vert en Michel Rocard considère que l’Occident doit être extrêmement prudent exploitant l’Arctique. À prime abord, je n’ai absolument rien à redire là-dessus, il est évident que l’on doit faire attention et les technologies existent pour justement nous assister. Mais pourquoi faire preuve de vertu et le laisser là quand d’autres, les Russes, les Chinois, les Iraniens par exemple, n’auraient aucun problème à se laisser dans l’exploration avec possiblement des procédés plus dommageables que ceux utilisés chez nous?

Je veux bien croire que le 21ième siècle sera celui de l’Afrique et de l’Asia, mais pourquoi faudrait-il que l’Amérique du Nord et l’Europe se laissent mourir?

Le Québec inspire l’Équateur :P

Le Québec dit non aux mines d’uranium sur la Côte Nord, au pétrole dans le Golfe du Saint-Laurent, au gaz de schiste en Montérégie. Il est vrai qu’on a le luxe de s’en passer, merci aux milliards de nos compatriotes canadiens.

Ce système est apparemment si bien que c’est la nouvelle idée de génie du ministre équatorien du pétrole, Alberto Acosto. D’après un texte du quotidien britannique The Guardian, le pays sud-américain sollicite un chèque de 3.6 milliards de dollars pour ne pas exploiter une réserve de pétrole dans un parc national. Un plan qui a recu l’aval du cabinet et de l’ONU: il ne manque 100 millions à amasser.

Alberto Acosto considère que l’Équateur pourrait développer d’autres secteurs de son économie que le pétrole et que les recettes de l’exploitation de la région par une firme chinoise sont facilement dépassées par les coûts des dommages à l’environnement.

Honnêtement, je suis d’accord avec lui, qu’il faudrait mieux s’abstenir d’exploiter du pétrole dans une région comme la forêt amazonienne. Par contre, c’est à l’Équateur d’assumer les conséquences de ses choix et non à la communauté internationale de payer. Surtout qu’on imagine que c’est non seulement un dangereux précédent mais que, ironiquement, comme au Québec, ce seront les revenus du pétrole des autres qui financeront cette initiative que l’on veut pourtant verte.

Ce sont les fans du Modèle Québécois qui seront content que leur système fait recette!

Environnementalisme liberticide

Avec les Britanniques, les Allemands sont sans doute les plus grands voyageurs sur terre. Bon an mal an, 75% des Allemands effectuent au moins un voyage en dehors de l’Allemagne par an. Un comportement exemplaire si vous me questionnez, mais aussi une habitude qui est devenue la nouvelle cible des écolos.

Personnellement, je trouve cela très grave puisque la notion de liberté de mouvement me tient particulièrement à coeur. On doit aussi considérer que 17 millions d’Allemands ont été emprisonnés en RDA de 1961 à 1989, ce qui donne une signification particulière aux passages de frontières à plusieurs d’entre eux.

Tout ça pour introduire le dossier de ce matin dans la section voyage du Berliner Morgenpost: "Die Reiselust der Deutschen als Klimakiller". Je trouve d’abord le vocabulaire très violent. On associe prendre l’avion à tuer le climat. C’est grave. Alarmiste. Surement disproportionné.

Un vol entre l’Allemagne et Majorque émettrait autant de CO2 que prendre sa voiture pendant un an. Pire, se rendre au Mexique, c’est 7 tonnes.

Puisqu’il s’adresse aux Allemands, le WWF en beurre épais: les Allemands seraient responsables à eux seuls de 75% des émissions de CO2 reliées aux voyages. Sans oublier que, si la planète entière voyageait comme les Allemands, c’est 5 milliards de tonnes de CO2 supplémentaires dans l’atmosphère.

Ce n’est pas tout. Le confort détruit également la planète selon le WWF. En effet, plus on choisit un hébergement confortable, plus on pollue. En allant à l’hôtel, un Allemand de 2010 est donc presque aussi pire que son grand-père SS en 1943.

Le WWF propose donc, à défaut de rester chez soi, de ne pas voyager trop loin, de sacrifier un hébergement confortable au nom de la planète. Si on n’est pas capable de se retenir, sortez votre porte-monnaie et compensez vos émissions. Un geste qui, au grand dam de l’organisme, n’intéresse que 10% des clients du TUI et 1% de Thomas Cook pour parler des principaux voyagistes allemands.

D’ailleurs, parlant de ces programmes de compensation (question: sont-ils transparents dans l’utilisation de l’argent?), il semble qu’ils deviendront obligatoires par la porte d’en arrière dès 2012. À partir de ce moment, les compagnies aériennes devront acheter des "droits d’émissions de CO2" pour opérer en Europe. Une facture refilée aux passagers, bien entendu…

On discute également de rendre obligatoire pour les voyagistes de divulguer l’empreinte carbonique des vacances achetées. Il est évident que si on ne vous fait pas peur avec le CO2, vous ne donnerez pas à un fonds de compensation…

Je trouve qu’on y va fort un peu. Cette idée que les gens devraient se priver, je ne peux pas cautionner cela. Que l’on soit sensibilisé à d’autres formules touristiques, pourquoi pas. C’est vrai que c’est pas très vert, partir 4 jours en Thaïlande comme certains forfaits vendus en Europe, mais je préfère que l’on favorise d’y rester 10 jours que de dire "Tu détruis la planète, reste chez toi!".

L’humanité a mis des millions d’années à parvenir à son stade actuel, qui n’est même pas partagé par tous malheureusement, et il faudrait revenir en arrière?

Ici, Ici,


septembre 2014
D L Ma Me J V S
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: