Posts Tagged 'grande-bretagne'

Icesave: Nei

Une très petite vite depuis le Golfe du Mexique…

Samedi, 60% des Islandais ont rejeté l’accord Icesave avec Londres et La Haye.

Que cela serve de leçon à nos politiciens avides de bailouts! Surtout que, dans le cas qui nous concerne, des pays étrangers essaient de se faire rembourser leurs propres bailouts par d’autres!

Ceci dit, j’espère que la solvabilité de l’Islande ne souffrira pas de ce résultat. On verra. Politiquement, le gouvernement se trouve affecté mais l’avenir dira si ça leur nuira plus tard.

Icesave: Verdict le 9 avril

Un dernier billet avant ma première journée de travail chez Carnival Cruise Lines. Même si vous aurez régulièrement des nouvelles sur Twitter et Facebook, je ne peux pas me prononcer sur la régularité des mises à jour du blogue. La règle: Aussi souvent que possible

C’est le samedi 9 avril prochain que les Islandais se prononceront, encore une fois, sur le remboursement des épargnants floués par la chute de la banque Icesave en 2008. Le 6 mars 2010, l’accord avec Londres et La Haye était rejeté massivement, 93% des électeurs ayant dit NEI.

Les conditions plus favorables, de même que l’inévitable usure du temps, semblent avoir convaincu les Islandais: tous les sondages placent le OUI à plus de 60%. RUV.

Pour le camp du non par contre, même si c’est mieux, il demeure une question de principe que l’on n’a pas à socialiser les pertes de banquiers privés. Une de mes connaissances a même dit que payer revient à faire de la prison quand on est innocent…

Mais le camp du non gagnerait peut-être davantage à ressortir l’argument suivant: Les Britanniques et les Néerlandais cherchent à se faire rembourser par l’Islande le bailout faits à leurs citoyens.

Vu de même, ce n’est plus la même chose… C’est encore plus injustifiable, et imaginez le précédent!

On verra dans un mois.

Icesave: Un deuxième référendum en un an

La semaine dernière, après bien des délibérations, l’Althing adoptait la troisième mouture de l’accord avec Londres et La Haye concernant l’indemnisation des épargnants floués par la chute de la filiale de Landsbankinn Icesave. 400000 Britanniques et Néerlandais ont perdu de l’argent, argent qu’ils ont partiellement récupéré par leurs gouvernements respectifs, qui essaient depuis 3 ans de se faire rembourser par l’Islande.

Il s’agit du troisième essai. Le premier a été rejeté par la classe politique, on trouvait que l’échéancier ne respectait pas du tout la remise sur pied de l’Islande. La deuxième, un peu mieux, n’a pas reçu la sanction présidentielle et c’est le peuple qui s’est chargé de le mettre aux poubelles le 6 mars 2010 – dans une proportion de 93%.

En tout, l’État islandais doit près de 4 milliards de dollars. Icesave 2 proposait un remboursement échelonné entre 2016 et 2024, à 5% d’intérêt.

Icesave 3, adopté par l’Althing par 44 voix contre 16 (3 abstentions), prévoit un remboursement réparti sur 30 ans, de 2016 à 2046, à 3% (NL) et 3.3% (UK) (BBC News). Personnellement, j’ai été de ceux qui ce sont dits: Dur d’avoir meilleur deal, aussi bien voter oui.

Sans aucune surprise de ma part, au cours d’une conférence de presse dimanche après-midi, Ólafur Ragnar Grímsson a annoncé la même chose que l’an dernier. Traduction officielle de sa déclaration.

Je pense que le référendum est inévitable, dans la mesure où ce fut la méthode employée l’an dernier, et qu’une si grande "aventure" financière doit être approuvée directement par les électeurs. Sans oublier la pétition de 40000 noms exigeant un référendum: impossible de refuser! Ceci dit, et on en parlait sur twitter pendant la conférence de presse, le réflexe du contribuable ne peut être que dire non.

Au moins, même si l’accord est rejeté, étant plus correct que les précédents, on peut s’attendre à plus de discussions et la formation d’un camp du oui officiel.

Ceci dit, ayant échangé avec des opposants à tout règlement, je comprends très bien leur position: Toutes ces négociations équivalent à négocier une sentence judiciaire d’une personne condamnée malgré son innocence. Je serais également curieux de voir une cour de justice européenne se prononcer sur le dossier, les Britanniques et les Néerlandais voulant éviter coûte que coûte qu’un tribunal s’en mêle.

Politiquement, c’est une autre claque au visage du gouvernement de Jóhanna Sigurðardóttir, qui se dit déçue. Un deuxième veto présidentiel, sur un même sujet, c’est évidemment assez pour causer de sérieux doutes sur la possibilité du gouvernement de terminer son mandat.

Par ricochet, ça nous ramène au débat – suspendu depuis le jugement de la Cour Suprême – sur la révision de la constitution. Le Président de l’Islande n’est qu’une figure symbolique, comme nos Gouverneurs Généraux, et bien qu’il possède le droit de veto, ce dernier était pratiquement que théorique jusqu’à ces dernières années. Les constitutionnalistes islandais sont en devoir de se demander si le régime parlementaire n’est pas en train de glisser vers le présidentiel, même si Olafur affirme que le référendum signifie faire décider "l’autre législateur".

Pas de commentaires à Londres mais, à La Haye, des responsables ont indiqué qu’il n’y aurait pas d’autres négociations.

Vraiment, ce soir, j’ai juste envie conclure: la merde est pognée et je doute réellement que l’on trouve une issue d’ici quelques temps. Un dossier à suivre!

Silfur Egils de dimanche
Aukafréttir: Fréttamannafundur forseta Íslands vegna Icesave

Avec tous mes sites islandais préférés: RUV.is, Visir.is, DV.is, Icelandreview.com, Grapevine.is, Pressan.is, Eyjan.is, Mbl.is

Ce que dit Wikileaks sur l’Islande

Le Fréttabladid a obtenu les messages concernant l’ambassade américaine à Reykjavik. Comme partout ailleurs, on n’apprend rien de très significatif mais il y a néanmoins quelque chose d’intéressant: jusqu’à maintenant, ce sont les seuls messages qui parlent réellement de la présidence de Bush plutôt que de l’administration Obama.

Les messages, publiés sur Visir.is et dans le journal, ont deux thèmes principaux: la fermeture de la base militaire de Keflavik en 2006 et la crise financière à l’automne 2008.

Explorons.

Ragna était une haut-fonctionnaire sérieuse dans les négociations avec les USA sur la défense de l’Islande.
Des militants du Parti de l’Indépendance ont indiqué aux diplomates américains que le cancer de Geir H. Haarde pouvait expliquer son comportement étrange.
Les USA se sont inquiétés de l’intérêt de la Russie à aider financièrement l’Islande en octobre 2008, qui aurait pu avoir des conséquences sur l’OTAN. À l’époque, Washington a cherché d’autres moyens après le refus de la Réserve Fédérale de backer la couronne islandaise.
Une aile du Parti de l’Indépendance ont affirmé que l’anti-américanisme de Geir H. Haarde a causé la fermeture de la base de Keflavik. Si David Oddsson avait encore été PM, la base n’aurait pas fermé.
L’an dernier, Johanna Sigurdardottir a menacé de démissionner si VG ne l’appuyait pas dans l’accord Icesave. Fait à noter, l’info a été confiée à l’ambassadeur britannique par Össur Skarphredisson, qui l’a ensuite passé à Washington.
Constatant l’apathie du gouvernement devant la crise de 2008, les États-Unis ont spéculé que le cancer d’Ingibjörg Solrun Gisladottir était plus grave qu’admis en public. Ils sont aussi demandé comment le pays pourrait traverser une crise si grave avec deux politiciens malades. L’ambassadrice soupçonnait aussi que le gouvernement ne voulait pas entrer en conflit ouvert avec la banque centrale d’Islande.
Carol Van Voorn était certaine que David Oddsson n’avait aucune idée dans quoi il s’était embarqué et l’étendue des problèmes qu’il avait causé au système financier islandais.
Bjarni Benediktsson a demandé une rencontre à la Maison Blanche et souhaitait que les Américains paient.
En 2005, celui qui est aujourd’hui chef de police à Reykjavik, a confié à l’ambassade que le ministre de la justice était incapable de sentir le directeur de la garde-côtière, même s’il l’avait personnellement nommé!
On voulait envoyer envoyer des prisonniers de Guantanamo en Islande en 2007. Chose que la loi islandaise ne permettait pas.
Dans une conversation avec l’ambassade américaine, Bjarni Benediktsson préférait une solution judiciaire à l’impasse avec Londres et La Haye concernant Icesave.
Les États-Unis ont forcé l’Islande à reconnaitre l’indépendance du Kosovo en échange du support pour sa candidature au Conseil de Sécurité de l’ONU.
Dans un briefing avant une rencontre avec Condie, Ingibjörg Solrun Gisladottir est décrite comme ayant des opinions tranchées, facile à faire des compromis et…souvent les mains croisées au début d’une réunion!
Un message de 2008 parle de la montée de la xénophobie en Islande.
En 2006, le gouvernement islandais a proposé une privatisation partielle de la Garde Côtière.
Le départ d’Halldor Asgrimsson améliorerait les relations avec Washington.
Le gouvernement islandais était furieux de la fermeture de la base américaine parce que ça signifiait payer pour leur sécurité.
Selon les USA, l’Union Européenne fait exprès de donner jusqu’au 16 novembre 2009 à l’Islande pour remplir la demande d’adhésion afin de ne pas l’étudier à son sommet de décembre.
L’ambassadrice américaine trouvait l’Islande "gratte-cenne" dans la reconstruction de l’Iraq après le départ de l’armée de Keflavik. En échange d’argent de l’Islande, elle suggère que les USA l’aident à accéder au Conseil de Sécurité de l’ONU.
L’arrivée de Steimgrimur J. Sigfusson au gouvernement a surpris les diplomates américains. Ceux-ci l’ont qualifié de sérieux et responsable, même s’il a blâmé la crise sur les excès du capitalisme. Dans ce même message, on rappelle que le gouvernement britannique décrivait les négociations sur Icesave en termes beaucoup moins optimistes que Reykjavik.
Sans trop de surprise, on apprend que la Chine et la Russie font de l’espionnage industriel en Islande.
David Oddsson aurait nui à l’avenir politique de Bjarni Benediktsson. Ce message nous apprend également que le gouvernement américain voyait David Oddsson comme un homme voulait sauver sa réputation et non son pays de la crise, et estimait que le copinage entre Oddsson et Geir H. Haarde empêchait des actions de sauvetage plus rapides.
Devant l’imminence de son effondrement, Landsbankinn a demandé une aide financière au gouvernement américain. 31% des dettes de la banque étaient auprès de créanciers américains et canadiens. Je ne serais donc pas surpris qu’Ottawa ait reçu la même demande. Aucune mention dans le message, mais on peut fortement présumer que les contribuables canadiens ont failli aider Landsbankinn – j’imagine tellement le Bloc Québécois déchirer sa chemise là-dessus! LOL

Voilà. Je savais que ça valait la peine de faire l’exercice de traduire les messages traduits dans le journal: je viens de vous apprendre qu’on a probablement sauvé des millions :)

Révisionnisme d’Octobre 1970

Depuis quelques semaines, j’ai suivi avec curiosité la couverture des 40 ans de la Crise d’Octobre. Il m’apparait bien évidemment que l’application de la Loi des Mesures de Guerre était une atteinte grave aux droits et libertés, un geste disproportionné quand on ne veut que neutraliser quelques terroristes amateurs. Et je vous dis ça en toute cohérence avec mon opposition à une législation liberticide comme le Patriot Act.

Ce matin, 40ième anniversaire de la proclamation de la Loi, La Presse nous parle d’un monument érigé à la mémoire des prisonniers. Prisonniers, bien sûr, de la police de Montréal, de la SQ et/ou de la GRC. Aucune mention des deux prisonniers du FLQ, James Cross et Pierre Laporte, dont la mort est encore aujourd’hui considérée comme accidentelle par nombre de souverainistes!

Je pourrais parler longuement de comportement apologiste des médias et des nationalistes envers le FLQ, n’ayant entendu personne dénoncer publiquement les intentions du mouvement, soit l’anti-thèse de la liberté: un gouvernement révolutionnaire communiste à la cubaine!

Dans le texte de La Presse (en passant, merci à Daniel Paquet), on y entend les récriminations habituelles des nationalistes envers le Canada, eux qui se réveillent sûrement la nuit pour haïr ce pays.

Selon leur logique tordue, il faudrait prendre le parti de terroristes marxistes parce qu’Ottawa y est allé trop fort dans sa réponse? Si je peux me permettre l’analogie, ce serait comme des musulmans qui supporteraient Al-Qaïda parce que la France a interdit le voile intégral!

Il faudrait aussi que quelqu’un rappelle à Alain Chartrand que le "Sommet de la Matraque" n’était aucunement à l’honneur du Canada mais que de tels dérapages peuvent se produire, même dans des pays démocratiques. Est-il au courant que les arrestations au Sommet COP15 l’an dernier ont donné lieu à une controverse similaire au Danemark? Même chose pour Bernard Landry, auquel il faut rappeler que les Mesures de Guerre furent effectivement indignes de la démocratie canadienne mais que ce n’est pas une raison pour enlever le titre de pays démocratique au Canada, même si, il le dit lui-même (!), des abus de pouvoir sont toujours possibles!

Et si Serge Ménard a raison d’affirmer que de nos droits civiques nous sont retirés dans l’indifférence la plus totale, il devrait aussi réaliser que les deux partis dans lesquels il a été député ont aussi une mauvaise fiche en matière de libertés individuelles!

Je termine avec le meilleur, ma réplique à la citation de Bernard Landry:

Évoquant l’échec du Canada à réintégrer le Conseil de sécurité de l’ONU, Bernard Landry a ajouté que si les événements d’octobre 70 avaient été médiatisés ailleurs dans le monde, le Canada n’aurait jamais eu droit à un siège au Conseil de sécurité.

On commencer par le premier point.

- L’article Wikipedia de la Crise d’Octobre existe en 8 langues.
– Reportage de la BBC en 1970 et en 2010
Archives du New York Times
– Articles dans le magazine Time Ici, Ici et
Article Der Spiegel, d’autres ici, là une entrevue avec Robert Bourassa.
– Frontpage du Morgunbladid, samedi 17 octobre 1970: Ici
– Transcription des "evening news" des trois réseaux américains le 16 octobre 1970: ABC, CBS, NBC.

Maintenant que, même 40 ans plus tard, on trouve des traces sur le net de la couverture médiatique de l’époque, on peut lui demander la source de ce jugement tordu.

En effet, des dizaines de pays peu recommandables sont à l’ONU, y compris au Conseil de Sécurité. Voyez la liste vous-mêmes. Même le groupe occidental a déjà eu dans ses rangs l’Espagne franquiste en 1969!

Si la Crise d’Octobre disqualifie le Canada, alors pourquoi accepter l’Allemagne (3ième Reich + DDR), le Portugal (Estado Novo), l’Espagne (Franco), l’Italie (Mussolini), le Royaume-Uni (depuis 1755 :P), la France (Vichy), les États-Unis (Hiroshima, Nagasaki) et les autres????

Mais remarquez que c’est conséquent avec la méthode péquiste de la culpabilité collective. Encore en 2010, le Canada et les Anglophones du Québec doivent payer pour les geste de leurs ancêtres commis depuis 1759…

Quelle droite est l’extrême-droite?

Les médias parleront pendant quelques jours de la montée de l’extrême-droite en Suède. C’est déjà commencé: la BBC parle de "Swedish far-right", ARD de "Rechtpopulisten". On vous parlera combien les Sverigedemokraterna sont à l’extrême-droite avec leur xénophobie, leurs positions anti-immigration et leur rejet de l’islam.

J’aimerais que ces gens aillent jeter un oeil aux programmes des SD. 99 raisons pour une meilleure Suède. Puis qu’ils me regardent et me disent, sans rire, où sont les valeurs de droite là-dedans.

Parce que ce que je vois, c’est un programme qui est l’anti-thèse du libéralisme. Je vois un compétiteur aux partis de gauche (voir en bas). Suivez moi sur le beau fichier pdf…

D’abord, les SD se définissent comme des nationalistes démocrates. Au Québec, le nationalisme est une partie intégrale de la politique mainstream depuis 50 ans. Ne pas être nationaliste au Québec, c’est une hérésie. Tous les politiciens le sont. Alors on ne peut certainement pas leur jeter des pierres pour cela…

"Beaucoup d’emplois et la sécurités de travailleurs"

Entre autres choses, les SD proposent:

- Un resserrement des règles pour la main d’oeuvre étrangère (= protectionnisme)
– Un arrêt des emplois précaires et de la discrimination en milieu de travail
– L’instauration d’un fonds étatique de capital de risque destiné à encourager l’innovation et l’entrepreneurship suédois
– Des "rabais" aux entreprises sur les taxes sur la main d’oeuvre
– Un maintient des baisses d’impôt

"Une vieillesse sécure"

- L’abolution des impôts sur les pensions
– Une augmentation signification des maisons de retraite
– Une plus attention portées aux repas servis aux personnes âgées en institution.
– Un soutien aux aidants naturels
– Un programme pour combattre le crime contre les personnes âgées
– Un engagement à améliorer la qualité de vie et la stimulation sociale des gens en institution.

"En force contre la criminalité"

Ok, supposons que tout ce qui est là-dedans est de droite. Sauf une chose: le retrait de la loi IPRED, qui permet (en gros) de poursuivre les gens qui téléchargent illégalement du matériel sur le net.

"Une politique de l’immigration responsable"

- Une baisse du nombre de réfugiés et d’immigrants
– Une politique d’assimilation des immigrants dont la vie doit se conformer à la société suédoise.
– Collaboration avec l’ONU pour l’accueil de refugiés.
– Un soutien aux femmes qui vivent des pressions religieuses ou d’honneur en Suède.
– Un fin de l’islamisation de la société suédoise
– Interdiction du voile en public
– Un renforcement des exigences pour la naturalisation

"Une protection pour tous"

- Réglementation du système d’assurance-maladie
– Une hausse du plafond d’indemnité de congé maladie
– Une baisse des listes d’attente et l’accès plus rapide à la médecine de pointe.
– Des conséquences pour les autorités locales qui manquent à leur garantie de service.
– Un meilleur soutien en fin de vie
– L’abolition des soins médicaux gratuits aux immigrants illégaux.
– Obligation d’examens médicaux pour les nouveaux immigrants
– Un examen dentaire gratuit pour les jeunes adultes
– Un engagement à améliorer la qualité de l’alimentation

"Une école sécuritaire et riche en apprentissage"

- Plus d’adultes dans les écoles, focusés sur les élèves
– Un soutien accru de l’État pour une meilleur école primaire
– Plus de places en éducation des adultes
– Le suédois comme seule langue permise dans les écoles sauf pour les cours de langues
– Fin du financement public de l’enseignement de la langue maternelle (des immigrants)
– Subventions pour des meilleurs moyens d’apprentissages
– Amélioration de la qualité des repas
– Des ressources accrues pour combattre le harcèlement
– Un engagement accru pour de meilleurs études
– Un engagement accru pour un meilleur enseignement du suédois.

"Une défense suédoise forte et moderne"

- Fin de la mission en Afghanistan
– Service militaire obligatoire
– Coopération nordique en matière de défense et sécurité

"Des familles fortes et autonomes"

- Une assurance parentale libre de réglementation
– Des congés parentaux à 90% du salaire
– "Councelling" gratuit aux familles
– Des allocations familiales doublées
– Des ressources accrues pour améliorer les soins aux enfants
– Des garderies ouvertes le soir pour les parents aux horaires atypiques
– Une hausse de l’aide aux familles monoparentales
– Une hausse de l’aide financières pour les parents étudiants

"Une politique énergétique et environnementale durable et responsable"

- Soutien accru à la diversité biologique
– Un engagement fort et sans limite pour l’amélioration de l’environnement de la Mer Baltique
– Centrales électriques renouvelées et développées
– Un engagement accru envers les combustibles bio.
– Un engagement accru envers l’amélioration des conditions environnementales dans les pays en voie de développement

"Une coopération européenne rapprochée mais sans structure supra-nationale"

- Un débat sur l’adhésion de la Suède à l’UE
– Non à la Turquie
– Non à l’Euro
– Retrait de l’Espace Schengen et retour à la surveillance des côtes, des frontières et douanes.

"Égalité et sécurité pour les femmes suédoises"

- Un miliard pour la sécurité des femmes et le combat actif de la violence conjugale
– Plus de soutien à l’assurance et aux soins des "maladies de femme"
– La fin du financement public de "l’éducation de genre".
– Tolérance zéro absolue contre l’hostilité envers les femmes à l’école et en public
– Soutien accru aux refuges pour femmes

"Une culture populaire suédois bien ancrée"

- Un soutien accru aux activités qui protègent et stimulent la culture suédoise
– Établissement d’un canon culturel suédois
– Fin du financement public de l’art dont le but est de provoquer
– Soutien accru au tourisme culturel

"Une campagne vivable et une société qui aime les animaux"

- Interdiction d’importer des OGM
– Support accru aux contrôles vétérinaires dans les fermes
– Mise en place d’une police pour la protection animale
– Interdiction de l’abattage rituel des animaux
– Baisse de la taxe sur l’essence
– Diminution des espèces prédatrices pour ne pas nuire à la qualité de vie et la sécurité des agriculteurs.
– Démocratie dans les régions montagneuses. Les citoyens suédois ont le même droit à l’eau et à la terre, même dans les zones où vivent des rênes.
– Soutien à l’établissement de vignobles
– Protection des pâturages suédois

Vous avez là des tonnes de points qui pourraient figurer au programme d’un parti de gauche. D’ailleurs, c’est à la gauche que les Sverigedemokraterna ont pris le plus de votes: Sur les 20 sièges remportés au parlement, 14 l’ont été au détriment de la gauche et seulement 6 à la droite (Ici). L’extrême-gauche, le Vänsterpartiet, a beaucoup de points en commun dans son programme (version française).

Plus près de nous, on connait des nationalistes de gauche qui n’auraient pas de problème à voter pour un tel parti au nom de la protection du français et de laïcité, de la justice sociale. J’espère aussi que vous avez remarqué des items qui se trouvent déjà dans l’agenda de "nos" partis, "consensus social" oblige dirait Lagacé et ce qui est vu comme extrémiste en Suède, la protection du suédois, est normal au Québec.

Il est grand temps de réviser nos étiquettes politiques…

Pas dans le bon temps, tout simplement

Mikael Tornving se rappellera peut-être longtemps de la campagne électorale 2010. L’humoriste s’est fait montrer la porte de l’émission satirique électorale "Elfte Timmen" après qu’il ait publié sur YouTube un vidéo critiquant les Sverigedemokraterna.

D’ordinaire, on aurait pu se moquer de ce parti au programme aux allures frontistes, voire national-socialistes. Mais en période d’élection, la loi suédoise est claire: stricte neutralité dans les médias.

Il y a aussi quelque chose d’autre. Au Danemark, DF se plaint constamment d’être dénigré par les méchants médias gauchistes (comme si son programme était vraiment à droite LOL) alors SVT a peut-être été zélé pensant que les SD pourraient récupérer l’évènement pour marquer quelques points.

Mais avouons que c’est extrêmement drôle, la liberté d’expression fait une victime pour ne pas offenser des gens pas trop démocrates… Wait a second, ça arrive souvent pour apaiser les islamistes. Sauf que les SD sont, à leur tour, opposés à la présence musulmane en Suède… Maudit que c’est compliqué! :D

Il faut dire que c’est vrai que c’est compliqué ces histoires là.

L’ami matvail disait sur twitter, pensant que je parlais de la BBC, "Pas mal pour la Beeb". Sauf que si la BBC penche très souvent à gauche, j’observe que ce n’est pas si opaque que l’on dit.

Lorsque l’État a aboli son monopole sur la radio et la télévision allemande, on a dit dans les milieux de la CDU que l’on se débarrassait à jamais de ces gauchistes encombrants les salles de nouvelles. Vrai, les gauchistes pullulent à ARD et ZDF mais ils sont tous aussi présents à RTL et Sat.1. Certains diront "Ah mais c’est pas grave, c’est privé", personnellement je trouve que c’est un manque d’éthique de ne pas donner la parole à l’autre côté.

Et encore que, malgré la pensée ambiante, c’est malgré tout ARD qui a présenté le reportage occidental le plus critique sur la "flottille de Gaza". ARD, dont les correspondants à Washington et Jerusalem n’y vont pas toujours dans la subtilité pour exprimer leurs opinions! Les plus vieux se rappelleront les émissions anti-communistes de ARD et ZDF, notamment avec Gerhard Lowenthal, ce grand fan de Ronald Reagan.

Mais je pense qu’au font, les médias ne font que représenter les idées ambiantes de leur marché. Les Français, les Allemands, les Suédois, les Québécois ont le culte de l’État et des valeurs collectivistes passablement prononcé, ce qui explique sans doute que les médias vont plus dans cette direction que des sociétés où "divisées" comme les États-Unis, le Royaume Uni ou les Pays Bas.

Quant à Mikael Tornving, il aurait dû attendre une semaine! LOL

Göteborgs-Posten

Mémoire sélective…et partisane!

Les petits Britanniques pourraient bien se voir priver de lait gratuit au nom de l’équilibre budgétaire. Citation extrêmement intéressante d’un analyste de la BBC:

But almost 40 years after education secretary Margaret Thatcher decided to end free milk for seven to 11-year-olds, she is still pilloried as a "milk snatcher". The fact a Labour government ended a similar provision for secondary school pupils does not hold the same place in the public consciousness.

Remarquez que la gauche n’a pas le monopole de la mémoire sélective, je trouve cependant très rafraichissant qu’un journaliste l’admettre si ouvertement!

BBC
BBC

P.S.: Soulignons également la présence du secteur laitier parmi les opposants aux coupures. Ça sent le lobby à plein nez!

Déficit d’attention

À la sortie du film sur Robert Piché, Bertrard Tremblay a utilisé son éditorial hebdomadaire dans le Quotidien pour déplorer le manque de visibilité des régions: le film ne parle pas de son enfance en Gaspésie ni de sa formation à St-Honoré.

C’est parce que c’est juste une longueur dans le film, ça n’a rien à voir avec l’impérialisme montréalais!

Me semble déjà l’entendre que les médias étrangers n’ont pas dit que le F-18 écrasé à Lethbridge était basé à Bagotville… :)

Bienvenue Sa Majesté

La monarchie, très peu pour moi. Mais, peu importe le chef d’État qui est en ville, il ne faut pas être colon.

Dommage par contre que nos nationaleux manquent une autre chance de se faire passer pour des victimes! hahahahaha


juillet 2014
D L Ma Me J V S
« sept    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: