Posts Tagged 'russie'



L’Islande évitée par Lawrence Cannon

Össur Skarphéðinsson n’ira pas à Gatineau, Ottawa ayant décidé que l’Islande n’a pas à participer au sommet des "5 de l’Arctique" puisqu’elle ne touche pas directement à l’Océan Arctique. Reykjavik est déçu, pour l’Islande le Canada devrait inviter tous les membres du Conseil de l’Arctique. Ceci dit, la Finlande, la Suède et l’UE sont aussi priées de rester à l’écart.

Les Inuits sont également invités à rester chez eux, ce qui fait que les Conservateurs sont pris à la fois avec une chicane diplomatique et fédérale-territoriale. Aucun milieu LOL

CBC
CBC
Edmonton Journal
Visir.is
Mbl.is

Je n’ai pas vérifié en Suède et en Finlande mais à date nos médias paroissiaux francophones ont laissé passer. Presque étrange, quand on sait combien ils aiment taper sur le gouvernement fédéral.

70 ans

À 4:45 le vendredi 1er septembre 1939, la frégatte allemande Schleswig-Holstein bombardait la forteresse de Westerplatte dans la ville de Gdansk. La Wehrmacht franchissait la frontière en trois endroits alors que la Luftwaffe se dirigeait vers Varsovie.

La Seconde Guerre Mondiale commençait.

Aujourd’hui, le monde se souvient.

L’argent sale du Kremlin?

Dans une entrevue à la chaine britannique Sky News, l’oligarche russe Boris Berezovky accuse Vladimir Poutine d’avoir mis au point un système destiné à mener en Occident, via l’Islande, des opérations de blanchiement d’argement. Tant Moscou que Reykjavik, nient les faits.

C’est une accusation grave et on espère qu’il est capable de prouver ses dires. En tout cas, pour le moment, je vais aller dans le même sens que Þrymur Sveinsson: amène tes exemples concrets, après on verra. Quand on sait que Berezovsky est un ennemi avoué de Poutine, réfugié à Londres depuis 2000, on peut présumer qu’il est capable de dire n’importe quoi pour mettre le premier ministre russe sous un mauvais jour.

Donc, à prendre avec du recul. Jusqu’à preuve du contraire, bien entendu.

Question embarassante

À 16:00 mercredi, le gouvernement islandais a tenu son point de presse quotidien depuis les débuts de la crise bancaire. Comme de plus en plus de journalistes étrangers sont en ville, la conférence de presse est divisée en deux: une partie en islandais, l’autre en anglais.

Pendant la partie en anglais, un reporter a demandé à Geir H. Haarde pourquoi l’emprunt venait des banques russes. Réponse:

We’ve consulted with many of our close partners and unfortunately, we didn’t get the answers we expected so we turned to the Russians

Logiquement, monsieur voulait savoir QUI. Le PM a décliné nommer par 4 fois avant que le monsieur cède son tour.

Retour en studio, Bogi Agustsson annonce en islandais que le PM vient tout juste de refuser de parler, en anglais, du…ahem… refus de la FED.

De nombreuses personnes m’ont dit que je perdais mon temps à essayer de saisir la langue islandaise. Pour cette fois, ça a valu la peine! Bien sur, je comprends totalement que les États-Unis doivent d’abord s’occuper de leurs propres affaires.

Oh, et la Grande-Bretagne a annoncé qu’elle poursuivra le gouvernement d’Islande pour les pertes des Britanniques chez IceSave. Ça va bien, comme chantait Kathleen.

En passant, NBC a produit un bon résumé sur la situation en Islande: Ici. , la BBC nous parle de la résilience des Islandais face à la crise.

Ah oui, pendant ce temps, les fonds de pension danois ATP et LD vont verser des milliards de couronnes aux banques pour leur éviter de s’enfoncer encore plus. Cependant, le professeur d’économie Torben M. Andersen avertit que le Danemark est beaucoup trop petit pour que le plan de relance de 35 milliards de couronnes, décidé par AFR, ait un quelconque effet sur la crise globale.

Les Russes au secours de l’Islande

8:25 mardi matin, la banque centrale d’Islande annonce que l’ambassadeur de la Russie vient de se déclarer favorable à un prêt de 4 milliards d’Euro afin de sauver le système bancaire et l’État islandais de la faillite. En conférence de presse à 11:00, le PM et le ministre de finances ont indiqué que des représentants du gouvernement se rendront à Moscou afin de discuter des modalités.

Le PM Geir H. Haarde affirme que le "bail out" des banques islandaises apportera plus de bénéfices qu’il n’en coûtera pour les sauver.

Lors d’un débat parlementaire, le leader du "Parti du Progrès" a quant à lui demandé que l’Islande remercie Vladimir Poutine de son aide, affirmant que le PM russe est un vrai ami de l’Islande, et non pas George Bush (vidéo).

Oh là là, c’est DANGEREUX! En fait, Gudni a révélé les intentions de la Russie face à l’Islande: en échange de l’argent, le Kremlin s’attendra bien sur à plus de "gentillesse" à son égard. Quel sera le coût géopolitique de cette faveur? L’Islande, membre de l’OTAN, défendue par les USA et le Royaume-Uni, pourrait-elle être poussée à se rapprocher de l’autre camp?

Une chose est certaine, j’y vois une autre preuve que l’Europe est de plus en plus vulnérable face à une Russie qui reprend des forces. La mollesse avec laquelle l’UE s’est portée à la défense de la Géorgie plus tôt cette année, attitude prisée par un Gerhard Schröder désormais à l’emploi de Gazprom, n’était qu’un début.

Le mot d’ordre semble être qu’à l’approche de l’hiver, mieux vaut ne pas être trop froid envers les Russes, de peur de se les geler…

Kalda stríðið II

La Guerre froide est, officiellement, terminée mais le scénario présent dans l’Atlantique Nord nous ramène au moins 20 ans en arrière.

Le navire de guerre russe Pierre le Grand a quitté la péninsule de Kola ce lundi. Destination: le Vénézuela, où Hugo Chavez continue de défier les États-Unis.

Le ministère islandais des affaires étrangères a confirmé qu’il passera très près des eaux territoriales du pays et qu’il surveillera la situation de près. Cela dit, une équipe de 120 militaires américains, chargée de surveiller l’espace aérien islandais contre les avions de la Russie, quittera l’Islande comme prévu cette semaine. En décembre, la Royal Air Force prendra le relai.

Membre fondateur de l’OTAN, l’Islande n’a pas d’armée.

Hermann Storason n’a pas trop l’air d’aimer que l’Islande joue le rôle de "bouée" entre les États-Unis et la Russie, en raison de sa position dans l’Atlantique Nord.

Via Mbl.is
Russian navy sails to Venezuela

Bandarísku orrustuþoturnar farnar


septembre 2014
D L Ma Me J V S
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: