Posts Tagged 'usa'

Les amis islandais de Martha Stewart

C’est une grosse nouvelle en Islande ce mercredi: Dorrit Moussaief, épouse du président Ólafur Ragnar Grimsson, est l’invitée de Martha Stewart sur la chaîne américaine Hallmark.

Une heure de clichés sur l’Islande, bouffe, culture, etc., bien organisé par le consul de l’Islande à New York et le délégué économique aux États-Unis. On doit bien préparer la saison touristique, d’ailleurs mardi soir Of Monsters and Men se produisait au talk-show de Jimmy Fallon sur NBC.

Mais on apprend quelque chose d’intéressant sur Eyjan.is: les deux femmes sont des amies personnelles, depuis que Martha s’est rendue en Islande à l’été 2008.

À l’époque, Martha Stewart avait été reçue à la résidence du président en compagnie de Jón Ásgeir Jóhannesson, Ingibjörg Pálmadóttir, Björgólfur Thor Björgólfsson, Kristín Ólafsdóttir, Kári Stefánsson et Ólafur Jóhann Ólafsson – les 4 premiers faisant partie de ces gens d’affaires tant décriés depuis le début de la crise.

On se demande si elle ne leur pas expliqué comment éviter de se faire prendre quand on fait des choses croches…

Landsdómur: une tape sur les doigts

Malgré les bonnes intentions et le spin de la gauche (ici un texte de L’Humanité), le verdict du procès de Geir H. Haarde, rendu le 23 avril dernier, nous oblige à demander si le jeu en valait réellement la chandelle.

Car si le système judiciaire islandais s’est bien efforcé, depuis 2009, de trouver des coupables dans l’effondrement des banques, aucun des banquiers s’étant fait passer les menottes ne croupit dans une cellule.

Ainsi, l’ancien premier ministre conservateur a été acquitté de tous les chefs d’accusation, sauf un. Punition: AUCUNE. Étrangement, la presse internationale de gauche a cessé de parler de l’Islande dès ce moment.

Ce qui nous ramène au principal intéressé, qui continue de clamer au haut et fort qu’il a été victime de ses opposants politiques qui cherchent à prendre leur revanche. Disons qu’il n’a pas vraiment tort…

Voici d’ailleurs ce qu’il affirmait au magazine Kastljós le soir de son acquittement.

Steingrímur J. Sigfússon* dit que je méritais d’être poursuivi pour avoir vendu des biens de l’État sans autorisation. Quelle autorisation avait-il, en 1990, quand il a vendu des terrains de l’Église à Ölfus?

À ce titre, faudrait-il que les élus poursuivent leurs prédécesseurs qui n’ont pas fait comme ils voulaient? C’est un terrain glissant, voire dangereux.

De même, considérant la punition, force est d’admettre que les États-Unis demeurent le meilleur pays pour traduire un criminel en cravate en justice. Demandez à Conrad Black!

*Chef du Parti Gauche Vert. Était en 1990 ministre de l’agriculture. En Islande, l’Église Luthérienne n’est pas séparée de l’État.

Un naufrage et les médias

La nouvelles sur l’accident du Costa Corcordia est évidemment un choc pour nous au travail et ce qui s’est dit dans les médias sur les circonstances de l’accident nous renverse, à savoir que le capitaine est sorti sans s’assurer que le navire était vide, que l’exercice de sécurité n’avait pas été fait avant le départ et qu’il s’avère que le navire était trop près des côtes parce que les officiers voulaient saluer leurs amis sur l’île.

Mais, à côté de ça, j’entends dans les médias américains ces survivants qui disent que l’équipage les a abandonnés, qu’ils ne savaient pas où aller… Euh!

Près de 4000 personnes étaient à bord et on dénombre, grosso modo, moins de 30 vies perdues. C’est de trop et il y a vraisemblablement un cocktail de négligences et d’erreurs mais quelqu’un peut-il regarder les choses de face?

En tant que "Evacuation Team officer", je me dois de constater que, malgré ce que les journalistes et les survivants racontent, il y a sûrement quelqu’un qui a fait sa job pour que tous ces gens sortent du navire!

Shame on You!

Dirty Jobs: Et si les consommateurs étaient trop cheap?

Je ne prétends pas avoir une réflexion structurée sur le sujet mais c’est néanmoins la question qui me vient en tête en lisant cet article. On y apprend que seulement 5 Islandais ont soumis leur candidature pour deux postes affichés dans une succursale Poulet Frit Kentucky. Le quotidien s’en désole et soumet même les chiffres suivants: il y a, à ce jour, 12000 chômeurs en Islande, dont 3800 de moins de trente ans.

Notez bien que l’article mentionne que 5 immigrants ont aussi exprimé leur intérêt. Mais c’est oublier qu’en Europe, beaucoup jugent que, contrairement aux États-Unis, les Européens n’ont pas besoin de personne pour les "torcher" parce que les "dirty jobs, ils les font. Mais même aux États-Unis, les récessions sont souvent un prétexte pour fermer les frontières dans l’espoir de faire travailleurs les chômeurs.

Lorsqu’on parle de ça, on en vient souvent aux salaires et aux conditions de travail. La croyance populaire veut que les entreprises pressent le citron sur les salaires afin de maximiser leurs profits. Je ne dirai pas que c’est faux mais j’aimerais retourner le miroir: Et si c’étaient les consommateurs qui sont trop cheap?

Plusieurs personnes vertueuses trouvent que les McDo et Wal-Mart exploitent leurs employés mais seraient-ils prêts à payer le double pour leur Big Mac ou un balai? Pas sur, pas sur. Pour s’en convaincre, il faut voir les Scandinaves aller magasiner lors de leurs voyages à l’étranger (encore que c’est souvent dû aux fortes taxes sur les produits).

Je ne cherche pas à lancer la première pierre sur personne. Seulement, je remarque que c’est un aspect négligé de l’équation économique et je crois qu’il faut s’y attarder pour bien saisir certains enjeux actuels.

Rebaptiser les commerces: Laver plus blanc que blanc

Samedi après-midi, le centre-ville de Montréal a été "visité" par des manifestants sympathiques à la cause du Mouvement Montréal Français pour augmenter la présence du français dans les commerces. Signe que l’agenda des militants linguistique se radicalise, la cible n’est désormais plus tant la langue de service (la situation s’étant grandement améliorée), mais les noms.

Permettez-moi d’abord de voir, encore une fois, une preuve que ces gens sont anti-anglais davantage que pro-français quand j’observe que des marques comme American Apparel et Second Cup les empêchent de dormir, mais qu’ils n’ont absolument rien à cirer du suédois IKEA ou des danois Jysk ou Ecco.

Je rage quand j’entends Denis Trudel dire à François Cormier de Radio-Canada que le mouvement n’exige que la "normalité", ce que "tous les peuples du monde ont".

Bien, Denis, allons voir…

Constatons d’abord que les "Bureaux en Gros", "Marché Express" ou encore "Les Cafés Starbucks" sont des faveurs accordées aux marché québécois et dont on ne retrouve que peu d’exemples ailleurs dans le monde.

L’automobiliste européen qui va faire le plein chez Total va payer dans un dépanneur appelé "Bonjour" sur la totalité du continent… Pas de "Ciao" ou de "Dobry den". À côté, Aral impose la bannière "Aral Store". Lequel préférez-vous?

Les grandes banques américaines servent volontiers leurs clients en espagnol mais elles ne traduiraient jamais le "branding" de leurs cartes, et encore moins leurs noms. D’ailleurs, trouvez-moi donc le slovaque sur celles-ci, ici je vois très bien le "expires end of" mais pas de féroïen et aucune trace de russe ici non plus. Une des grandes institutions financières suédoises a pour nom Swedbank, pas Sveriges Bank.

Mais puisque l’on parle de magasins et de vitrines, continuons notre tour du monde…

Voici l’affichage des soldes devant un magasin Karstadt en Allemagne.

Observons les noms des commerces dans ces centres d’achats de Reykjavik, Oslo, Mlada Boleslav, Copenhague et même Sofia.

Les mêmes noms reviennent, sans traduction, et même, parfois, derrière une raison sociale anglaise se cache une entreprise tout à fait locale. Et non, ça ne semble pas causer d’urticaire à beaucoup de monde hors du Québec et de la France.

Ma recherche m’a même fait découvrir que Pharmaprix a des magasins en Pologne, en Israël et en Chine sous le très local nom de Super Pharm!

Et au final, parce qu’on pourrait en parler éternellement, j’aimerais souligner que, selon moi, ces enragés du français devraient apprendre à pardonner. Pardonner, ça ne veut pas dire s’écraser ou se soumettre, contrairement à ce qui semble être exprimé.

Je me souviens de mon étonnement de voir des touristes israéliens en Allemagne, tout comme je trouvais étrange les bonnes relations des Tchèques et des Polonais à l’égard de leurs voisins qui, il y a 70 ans, voulaient les exterminer. Et quand j’en ai discuté, on me disait essentiellement "C’est fini ces histoires-là".

Il n’y a jamais eu de chambres à gaz au Québec. Aucune mesure contre le français n’a été aussi dure que ce que la Russie et l’Allemagne ont fait subir à la culture polonaise.

Et pourtant, à entendre nos drama queens nationalistes, on croirait que c’est tout le contraire.

Bien ce sont eux les impérialistes.

4×30 krónur pour une piastre

Si je ne me faisais pas régulièrement approcher par des Indonésiens et des Philippins désireux d’acquérir des précieux 100$ bruns, billets que je leurs obtiens à la succursale de la Banque Royale aux Iles Caimans, je trouverais très insolite cette nouvelle sortie dans les médias islandais la semaine dernière, à savoir qu’Ottawa entreprendrait des démarches discrètes pour que "notre" dollar remplace la couronne dans un avenir rapproché.

Deux quotidiens de Reykjavik et la chaine de télévision Stöd 2 ont parlé de la visite "secrète" de représentants de la Banque du Canada ainsi que du ministère fédéral des Finances dans la capitale islandaise en février. On dit même, et ajoutez ici une trame sonore de complot, qu’à la même table de restaurant se trouvaient des employés d’Irving Oil, entreprise intéressée à exploiter le futur pétrole islandais.

Alors que 40% des Islandais croient qu’il est venu le temps de se défaire de la couronne, les deux alternatives de choix se portent mal. Impossible pour l’Islande d’adhérer à la Zone Euro, et les finances américaines découragent ceux qui regardent vers le billet vert. Le dollar canadien, disent les commentateurs, est une devise forte et respectée, en plus de trainer avec lui toute la réputation sans tache du système bancaire canadien.

Mais si Guðmundur Ólafsson, professeur à l’université d’Islande, croit que la transition pourrait s’opérer en seulement 3 mois, ce n’est pas demain que tuttugu se fera une place à côté de twenty et vingt. Car malgré les avantages pour l’Islande, et l’intérêt d’Ottawa pour la chose, n’oubliont pas que l’endettement et la situation financière de l’Islande – même si c’est sur la bonne voie – auront des effets néfastes sur la santé du dollar qui ne devraient pas trouver bonne presse chez nous, à l’exception bien sûr du fan club de Jean-François Lisée pour qui une devise faible permet une économie en santé.

http://www.visir.is/komu-til-islands-i-vor-til-ad-raeda-einhlida-upptoku-kanadadollars/article/2011110609729

http://www.visir.is/haegt-ad-taka-upp-kanadadollara-a-thremur-manudum/article/2011110609675

Oscars: "Syndrome Arcade Fire" pour Hævnen

"Ils peuvent se mettre notre Oscar dans un endroit sombre et peu éclairé".

C’est la réaction de Peter Aalbæk Jensen, de la société de production Zentropa, lorsque le tabloid BT a demandé des commentaires à la suite de la victoire de Haevnen, de Susanne Bier, aux Oscars dimanche.

Le film a été sous-estimé au Danemark, n’ayant été que peu nominé et uniquement récompensé des prix Robert et Bodil pour la meilleur actrice féminine, Trine Dyrholm.

Peter A. Jensen n’y va pas avec le dos de la cuillère: "Jamais ça ne nous serait jamais arrivé chez nous parce que la maladie nationale du Danemark, c’est de cracher sur le succès des autres".

Pendant ce temps, quelle ironie, les médias, le milieu artistique et les politiciens danois s’emballent sur qu’est-ce que la statuette gagnée à Hollywood peut bien signifier pour le "cinéma danois" et le "branding du Danemark".

Ne manquait plus que "le Danemark gagne un Oscar" pour compléter le tout, et je l’ai vu!

Ça ne vous rappelle pas une certaine tribu d’Amérique du Nord après le Grammy d’Arcade Fire?


août 2014
D L Ma Me J V S
« sept    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: