5 minutes!

C’est ce samedi qu’ouvrait le nouveau musée de cire de Madame Tussauds à Berlin. Malgré la controverse, il a été clair qu’Adolf Hitler y figurerait. D’ailleurs, c’est ce que les gens voulaient voir!

Mais personne ne l’a vu. À 10:05, cinq minutes après l’ouverture des portes, Frank L., ex-policier chômeur de 41 ans de Kreuzberg, s’est rué sur la statue pour lui arracher la tête en criant « Plus jamais la guerre ». Il a blessé un agent de sécurité venu l’intercepter.

Reportage au ARD Tagesthemen.

Notons que la statue devait, normalement, être surveillée par des agents et des caméras afin d’éviter que des visiteurs la prennent en photo…ou encore la détruise. Le texte du Berliner Morgenpost indique par ailleurs qu’au Panoptikum de Hambourg, une statue de cire du Führer n’a jamais été attaquée depuis 60 ans. Mais, à Londres, la statue a été fréquemment attaquée par les visiteurs, notamment avec des oeufs, au point où elle a passé près de 60 ans dans un abri de verre avant de se faire ravir le titre de statue la plus détestée par Osama Ben Laden.

La statue est d’une valeur de 200000€, montant que monsieur L devra rembourser s’il est reconnu coupable des accusations de dommages matériels et de blessures corporelles lors de son procès. En attendant, il a été remis en liberté (et la police est arrivée à 10:15!).

Mais, qui est ce type? Le Berliner Morgenpost nous en dit un peu. L’homme est un ancien policier, congédié suite à son arrestation lors de la traditionnelle manifestation anarchiste du 1er mai dans Kreuzberg. Il vit d’aide sociale et travaille un peu comme aide soignant à 1.50€ de l’heure. Il n’a pas voulu donner d’entrevue au journaliste qui a sonné sa porte, le trouvant ivre. Vers 9:30, alors qu’il attendait l’ouverture des portes, il a déclaré à un reporter du Morgenpost qu’il s’appellait Helmut Fisher et, en souriant, qu’il désirait voir Angela Merkel en cire, sans savoir qu’Hitler s’y trouvait aussi.

Le musée réfléchit si la statue reviendra ou non.

L’essayiste Henryk M. Broder, se trouvant sur les lieux, a déclaré: « Finalement, un attentat contre Hitler a fonctionné »

Blague à part, c’est du vandalisme. Et les circonstances en font, en droit allemand, un attentat politique. De plus, effacer sa présence du musée ne ramènera aucune victime et ne changera pas le passé.

Et le Berliner Morgenpost a profité de l’occasion pour lister quelques situations semblables, où des individus s’en sont pris à des évènements publics:

– Ceux qui ont coupé la cime de l’arbre de Noël sur Breitscheidsplatz
– En 2004, une femme s’en est prise à une exposition de Flick dans la Hamburger Bahnhof avant même son ouverture. Déjà bien connue pour avoir passé plus de 20 ans à provoquer les gens devant la Gedächtniskirche, la femme est morte depuis peu.
– Deux activistes d’extrême-gauche se sont faites passer pour les filles du ministre de la défense Rudolf Scharping et ont réussi, en 2001, à se faire conduire en Mercedes jusqu’au lieu de la cérémonie des médailles de la Bundeswehr.

Waxwork Hitler beheaded in Berlin
Kein Einzelfall – Berlin und seine Störer
Endlich hat ein Attentat auf Hitler geklappt

Publicités

0 Responses to “5 minutes!”



  1. Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




juillet 2008
D L M M J V S
« Juin   Août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Catégories

Mises à jour Twitter

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :