Archive pour 7 octobre 2008

Conséquences internationales de la crise en Islande

Ce matin, lors qu’il a répondu à la presse étrangère, le PM islandais a indiqué que les banques « sauvées » devront séparer leurs opérations domestiques et étrangères. Tant au Danemark qu’en Grande-Bretagne, on parle de problèmes à venir. Depuis une quinzaine d’années, les banques islandaises ont massivement investi ou prêté à des investisseurs islandais voulant mettre le pied en Europe.

Des noms? Nyhedsavisen, Sterling, Illum, Magasin du Nord, IceSave, Stoke City FC, West Ham FC, Day Birger et Mikkelsen, Ilva, Royal Unibrew, Bang & Olufsen, Atlas, Nordicom, Merlin, Keops, Hamleys, House of Fraser, Oasis, Debenhams, Mitchells and Butlers… Pas tous des petits noms, finalement!

Tout comme les fonds de pension islandais ont dû rapatrier leurs avoirs, les banques devront vendre une partie de ce patrimoine afin d’aider à empêcher la couronne islandaise de perdre plus de valeur: lundi, elle a chuté de 30% par rapport à l’Euro.

Notons que les comptes de la banque IceSave ont été bloqués, plusieurs Britanniques devront possiblement être dédommagés par l’assurance-dépôt.

Au Danemark, l’inquiétude a également gagné les secteurs du tourisme et du commerce au détail. À l’aéroport de Kastrup, 24% des ventes hors-taxes sont faites à des Islandais – qui réservent aussi 100000 nuits dans les hôtels de Copenhague par an.

Danmarks Radio a aussi rapporté que, advenant que la crise se prolonge, il se pourrait que les magasins islandais baissent drastiquement leurs commandes de produits alimentaires « spécialisés » en raison d’une clientèle qui dépense moins et que ceci pourrait inclure les pâtes, le riz, l’huile d’olive. Même si les Islandais se disent calmes, on a tout de même remarqué que plusieurs ont commencé à faire des provisions…

Mettons que ça monte la gravité d’une coche…

Ailleurs:
Islaendinge beroliget
Islaendinge dropper Danmark
Icesave savers warned on accounts
Iceland’s economy: Your stories

Les Russes au secours de l’Islande

8:25 mardi matin, la banque centrale d’Islande annonce que l’ambassadeur de la Russie vient de se déclarer favorable à un prêt de 4 milliards d’Euro afin de sauver le système bancaire et l’État islandais de la faillite. En conférence de presse à 11:00, le PM et le ministre de finances ont indiqué que des représentants du gouvernement se rendront à Moscou afin de discuter des modalités.

Le PM Geir H. Haarde affirme que le « bail out » des banques islandaises apportera plus de bénéfices qu’il n’en coûtera pour les sauver.

Lors d’un débat parlementaire, le leader du « Parti du Progrès » a quant à lui demandé que l’Islande remercie Vladimir Poutine de son aide, affirmant que le PM russe est un vrai ami de l’Islande, et non pas George Bush (vidéo).

Oh là là, c’est DANGEREUX! En fait, Gudni a révélé les intentions de la Russie face à l’Islande: en échange de l’argent, le Kremlin s’attendra bien sur à plus de « gentillesse » à son égard. Quel sera le coût géopolitique de cette faveur? L’Islande, membre de l’OTAN, défendue par les USA et le Royaume-Uni, pourrait-elle être poussée à se rapprocher de l’autre camp?

Une chose est certaine, j’y vois une autre preuve que l’Europe est de plus en plus vulnérable face à une Russie qui reprend des forces. La mollesse avec laquelle l’UE s’est portée à la défense de la Géorgie plus tôt cette année, attitude prisée par un Gerhard Schröder désormais à l’emploi de Gazprom, n’était qu’un début.

Le mot d’ordre semble être qu’à l’approche de l’hiver, mieux vaut ne pas être trop froid envers les Russes, de peur de se les geler…

Quand une crise devient une urgence

À 16:00 lundi, le Premier Ministre islandais Geir H. Haarde s’est adressé à la nation via la radio et la télévision. S’en est suivi un débat parlementaire d’urgence, puis un second conseil des ministres nocturne en autant de jour.

Difficile de voir la gravité de la situation quand les médias étrangers se taisent. Mais une inflation de 14%, une baisse de la couronne islandaise de 15%, des dettes bancaires qui atteignent 6 fois le PIB – ça ne ment pas.

Lundi soir, le journal de la télévision publique a été exceptionnellement présenté en langage des signes. Je suis assidument l’actualité de l’Islande depuis mai 1999, et rien n’a jamais justifé un tel geste (surtout que vous imaginez qu’avec 300000 habitants, les sourds ne doivent pas se compter par millions). Ce n’est pas non plus très rassurant d’entendre ces interventions en direct de professeurs d’université et de correspondants pendant les nouvelles radio de 2:00 du matin!

En attendant, la BBC et Iceland Review expliquent les développements de lundi:

Iceland acts to avoid bank chaos
Pension funds offer to save economy


octobre 2008
D L M M J V S
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :