Archive pour 13 octobre 2008

Prêter pour être payé

Après avoir réalisé que Moscou cherchait à gagner de l’influence en sauvant l’Islande de la faillite, le monde s’avance et contribue. La Norvège, la Suède et le Japon discutent, et le FMI est à l’oeuvre dans le dossier.

Sauf que la grosse surprise, pour ne pas dire le choc, est arrivé lundi: la Bank of England prête 100 millions de livres à Landsbankinn, une semaine après avoir eu recours aux lois anti-terroristes pour saisir les avoirs de banque nationalisée.

Je dis surprise parce que, ce qui vient d’arriver, c’est que l’Angleterre prête l’argent nécessaire pour indemniser les Britanniques floués par la crise des banques islandaises. Suis-je seul à penser qu’on vient de prendre les Anglais pour des valises?

Entre temps, la couronne islandaise peut à nouveau flotter librement sur le cours des changes. Fait cocasse, la chute de la monnaie islandaise a rendu le pays bon marché pour le tourisme! On note également des bonnes affaires dans l’immobilier: plusieurs personnes qui ont liquidé leurs placements se retrouvent avec des couronnes à ne pas savoir quoi en faire.

Bank of England loans Icelandic bank

Incohérence?

Tandis que l’effondrement du système financier islandais est presque devenu une crise diplomatique avec Londres, le Sunday Times publiait ce dimanche un portrait de la situation.

C’est .

Un passage attire mon attention:

The appointment went largely unremarked at the time, but last week’s collapse of the Icelandic banking system — and the eruption of a nasty diplomatic spat with Britain — has caused many Icelanders to question the wisdom of handing effective control of a supposedly independent financial institution to a powerful, right-wing politician who enthusiastically espoused the free-market policies of Margaret Thatcher and Ronald Reagan.

Ainsi, on reproche que le gouverneur de la banque centrale d’Islande soit un politicien favorable au libre-marché parce que l’institution est indépendante? mmmm…. allô? Il me semble que c’est le contraire qui serait préoccupant: un interventionniste, en faisant appel à l’État, serait en conflit avec l’indépendance de la banque par rapport au gouvernement.

Toujours parlant de l’Islande, on apprend que les citoyens britanniques ne sont pas seuls à avoir investi dans les banques islandaises: les conseils municipaux aussi.

L’argent public n’était pas protégé, c’est ce qui explique les négociations entammées par Londres pour être indemnisé par l’État islandais.

Au tour de la Norvège d’aider ses banques

Après avoir prêté à l’Islande, le gouvernement norvégien a dû se pencher sur les problèmes de ses propres institutions financières. Dimanche, Jens Stoltenberg a offert aux banques 350 milliards de couronnes norvégiennes d’obligations gouvernementales comme garanties pour les prêts à long terme. Les petites banques auront également accès à des taux préférentiels pour les deux prochaines années.

NRK

Deutschlands Sexreport 2008

Suite à une discussion chez Le Wannabe, je n’ai pas eu besoin de fouiller loin pour trouver un comparatif. ProSieben diffusait cette semaine l’épisode du Sexreport 2008: So lieben die Deutschen consacré aux jeunes. Allons-y, donc…

Les réponses farfelues données par les jeunes de 14 à 19 interrogés pour la série:
– les femmes sont menstruées une fois par six semaines.
– une femme ne peut pas devenir enceinte peu avant ou peu après ses règles.
– toutes les femmes sont secrètement des salopes

Mais, bon, le résumé des faits révélés:

– 70% des gars regardent de la porno.
– 30% le font pour s’exciter
– 30% pour apprendre
– 40% par curiosité
– Les jeunes hommes s’imaginent la femme idéale avec beaucoup de courbes, signes de santé et de fertilité
– Les jeunes femmes s’imaginent l’homme idéal avec des larges épaules, un six-pack et un visage en triangle, signes de sécurité et de statut
– 12% des gars, mais plus de la moitié des filles, se trouvent trop gros.
– 52% des filles de 16 à 19 ans ont pensé à la chirurgie plastique
– Les jeunes Allemands ont leur première relation sexuelle à 16 ans, et à l’intérieur d’une relation de couple, en moyenne 2 mois après leur première rencontre.
– Pour 94% des filles et 88% des gars, amour et sexe sont inséparables.
– 90% des jeunes utilisent la contraception, cependant c’est surtout motivé par la peur de la grossesse plutôt que des MTS.

En somme donc, la situation est sensiblement la même qu’en 1968 (l’enquête a été réalisée pour souligner les 40 ans d’éducation sexuelle dans les écoles allemandes) même si les choses se passent plus vite, et qu’ils sont plus actifs, qu’autrefois.

Johanna Merhof du Berliner Morgenpost reste cependant sur sa faim: elle aurait aimé une approche plus éducative.


octobre 2008
D L M M J V S
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :