Archive pour 25 octobre 2008

Comment la Norvège deviendra CO2-neutre en 2030

Dans une entrevue au quotidien Aftenposten, le ministre norvégien de l’environnement, Erik Solheim a exposé ses plans drastiques afin de réaliser les objectifs d’Oslo: diminution de 30% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020, et rendre le pays « CO2-neutre » en 2030.

Les stratégies doivent être force de loi au 1er septembre 2009. Pour l’instant, on ne fait que discuter. Les Libertariens (Fremskrittspartiet) sont les seuls à s’opposer.

Commençons d’abord la revue de l’entrevue en disant que Erik Solheim considère désormais le libre-marché est « aussi mort que le communisme ». La crise financière montre, selon lui, que ce sont les leaders du monde et la société civile qui doivent montrer la voie et c’est la même chose pour le climat.

Il compare la période à venir avec la décennie suivant la crise de 1929. Les fonds de pension publics doivent investir pour relancer l’économie, incluant le financement de technologies vertes.

Il ne voit que des effets bénéfiques, pour la santé et la technologie, à ce que les Norvégiens soient contraints par des taxes et interdictions à adopter des comportements écologiques.

Alors, ses idées:

Un parc de véhicules « climate-friendly »

– Interdiction graduelle de circuler des véhicules les plus polluants, ce qui concernerait des dizaines de milliers de voitures en Norvège.
– Interdiction de vendre des véhicules qui consomment beaucoup de carburant.
– Incitatifs financiers à conduire un véhicule hybride ou électrique.
– Un prix élevé du carburant, ce qui encouragera les gens à acquérir des voitures les moins gourmandes possibles.

L’État doit montrer l’exemple

– Tous les véhicules publics, si possible, doivent être électriques. Lorsque ce n’est pas possible, la solution la plus écologique doit prévaloir.
– Tous les bâtiments publics doivent se chauffer à l’aide d’énergie renouvelable et trouver des solutions pour baisser leur consommation d’énergie.

L’industrie

– Continuer la diminution entreprise depuis 1990 (72% d’augmentation de production industrielle, pour seulement 24% d’augmentation d’émissions).

Exploitation gazière et pétrolière

– Électrification de toutes les nouvelles installations pétrolières
– Électrification des installations actuelles dans la mesure où les coûts sont raisonnables

Production électrique

– L’État norvégien et ses partenaires privés doivent continuer d’investir dans l’expansion du secteur éolien.
– Oslo doit aussi soutenir l’implantation de l’énergie éolienne ailleurs dans le monde.

Chauffage dans les bâtiments

– Interdiction du « tout-électrique » dans les nouveaux bâtiments
– Soutien public à l’installation de chauffages bio-énergétiques dans les bâtiments existants.

Le rôle du « Statens pensjonsfond Utland »

– Le fonds doit systématiquement investir de grosses sommes dans les entreprises développant des technologiques écologiques et dans des projets favorisant le climat.
– Le fonds doit retirer ses avoirs d’entreprises ne respectant pas l’environnement.

« Nous devons penser à des stratégies utilisant systématiquement l’argent comme incitatif à respecter nos cibles »

Les réactions des lecteurs sont ici.

Je le trouve pas mal utopiste, si je peux résumer ma pensée en un mot 😀

Moins de prestations, moins de vacances…

Le gouvernement danois s’affaire présentement à réformer le marché du travail. Vendredi, le ministre des finances Lars Loekke Rasmussen a présenté deux propositions à la Commission du Marché du Travail.

La première concerne les indemnités de chômage. À l’heure actuelle, un Danois qui perd son emploi a droit à 90% de son ancien salaire pendant 4 ans (limite de 3515 DKK par semaine) à condition qu’il ait souscrit à une assurance-chômage (qui est privée) pendant un minimum de un an. La personne doit également engager une démarche de recherche d’emploi et n’a pas le droit de refuser un poste à moins de 200 km de son domicile. Le gouvernement suggère que la période soit limitée à 2 ans.

La seconde concerne les vacances. L’équivalent danois de la Loi sur les Normes du Travail prévoit un minimum de 5 semaines de vacances par an, et les « payes de vacances » sont déposées dans un fonds spécial. La proposition gouvernementale permettrait aux salariés qui le désirent de travailler à la place de prendre une 5ième semaine et ce, sans pénalité. Ce qui veut dire que pour cette 5ième semaine, l’employé qui travaille recevrait son salaire et sa « paye de vacances ».

Le rapport est attendu en 2009, après on devra trancher.

Icelanders are not terrorists: 46296


La campagne de signatures continue de plus belle, alimentée par la publication de la conversation entre les ministres islandais et britannique des finances le 8 octobre dernier – jour où Landsbanki a vu ses avoirs en sol britannique saisis au nom de la législation anti-terroriste.

Le gouvernement britannique a justifié le geste par la peur de voir l’Islande de défiler devant ses obligations concernant l’indemnisation des épargnants.

Mais les Islandais ne décolèrent pas. Ils demandent que le nom de Landsbanki soit retiré de cette liste qui comprend Al-Qaida, la Corée du Nord, l’Iran, et d’autres.

Mbl.is
Mbl.is

Par ailleurs, un député du Parti Libéral de l’Islande (formation très peu libérale sur les question d’immigration, soit dit en passant) a exigé l’expulsion de l’ambassadeur britannique en Islande et la rupture des relations diplomatiques avec le Royaume-Uni. Excité le monsieur.

Le FMI prête 2.1 milliards USD à l’Islande

Pour la première fois depuis 1976, le Fonds Monétaire International a prêté de l’argent à un État occidental. L’annonce a été confirmée par le gouvernement islandais et des représentants du FMI vendredi après-midi.

Les sommes sont censées remettre l’économie et le système bancaire islandais sur les rails, tel qu’expliqué ici.

Pendant ce temps, les nouvelles administrations des banques islandaises nationalisées s’installent et on cherche encore un terrain d’entente avec Londres. Geir H. Haarde a également confirmé qu’il y avait encore des possibilités de recevoir un prêt russe de 4 milliards d’euros, malgré que les négociations la semaine dernière n’ont pas abouties. De Mbl.is

Iceland set for 2.1 bn IMF load


octobre 2008
D L M M J V S
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :