Incohérences verbales de notre maire

Malgré mon sens critique très aigu envers leur travail, je consomme beaucoup de médias chaque jour. Souvent, mes dents grincent. D’autres fois, j’ai envie de m’arracher les cheveux. Et ce n’est pas toujours à cause du travail journalistique…

Ainsi, dans le Progrès Dimanche de cette semaine, nous apprenons en page 4 que le maire de Saguenay a écrit à Quebecor afin que l’entreprise se rétracte quant à son intention de transférer une trentaine de postes aux Éditions Le Réveil hors de la région.

Citant la lettre du maire, le journal indique que le maire a plutôt demandé à Quebecor que les employés de Saguenay se voient assignés des tâches pour les autres journaux de l’extérieur de la région

Le mot du maire: Faites aux autres ce que je ne veux pas me faire faire. C’est correct de faire perdre 30 emplois, en autant que ce n’est pas dans la Ville de Saguenay.

Publicités

2 Responses to “Incohérences verbales de notre maire”


  1. 1 Alexis St-Gelais mardi, 24 février 2009 à 15:02

    J’ai comme l’impression que vous avez de la difficulté avec cet aspect de la mentalité de Jean Tremblay 🙂 Vous l’aviez déjà souligné lors de sa sortie sur l’énergie.

    Je n’ai pas compris pourquoi, de mon côté, Jean Tremblay exige une telle chose. Consolider des emplois ici, c’est une chose, mais il ne faut pas faire notre développement sur le dos des autres. Nous avons déjà assez de difficulté comme cela à ne pas nous développer sur notre propre dos, par moment!

  2. 2 derteilzeitberliner mercredi, 25 février 2009 à 10:58

    Pas seulement de Jean Tremblay. J’entendais Bernard Landry à LCN vanter l’achat de Vidéotron par la Caisse pour éviter que TVA soit dirigée de Toronto, et je n’étais pas plus d’accord. Pour moi, il est tout à fait logique que TVA et CTV soient la même entreprise, d’ailleurs rien ne prouve que TVA ne pourrait pas être ce qu’elle est.

    Sur le débat sur l’énergie, j’avais précisé ma pensée et nous étions parvenus à nous entendre. Je suis contre « s’opposer pour s’opposer » – qu’on propose des alternatives, des projets. Aussi, je considère que nous sommes tous partenaires et non adversaires – donc, à chacun de trouver ses créneaux.

    Enfin, sur ce cas nous sommes tous les deux d’accord. J’ajouterai même une chose: en agissant comme cela, il se pourrait que ça se retourne contre lui un jour.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




février 2009
D L M M J V S
« Jan   Mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :