Chômage islandais: la débâcle

Comme on dit, une image vaut mille mots:

1

Si on rapporte qu’on pleure, crie, claques les portes et insulte le personnel du bureau du chômage, la majorité des gens restent calmes et stoïques face à la situation. Situation qui ne risque pas de s’améliorer sous peu. Les offres d’emploi sont presque inexistantes.

Publicités

1 Response to “Chômage islandais: la débâcle”


  1. 1 Louis-Philippe Lafontaine vendredi, 27 février 2009 à 22:12

    Ce qui est très pertinent, à mon avis, avec ces chiffres, c’est que l’Islande a été un des pays ayant appliqué avec le plus de zèle les politiques néolibérales de déréglementations et de privatisations depuis une décennie.

    Quand on constate l’échec islandais, à mon avis c’est l’échec du néolibéralisme qu’on consacre ainsi.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




février 2009
D L M M J V S
« Jan   Mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :