La (troisième) vie canadienne de derteil

Il y a exactement un an, à 15:15 le 17 juin, un Airbus A330 de Swiss me déposait à Dorval. Un rapatriement que je me plais à qualifier de forcé puisque je ne voulais PAS DU TOUT. Pas besoin de gratter très profondément pour sentir que je ne l’ai toujours pas digéré.

Peut-être que si mon insertion professionnelle était moins difficile, si j’avais plus de facilité à m’intégrer socialement ici… Ça serait déjà un gros plus en faveur du Québec. Mais bon, à mon âge, il est trop tôt pour abandonner. D’ici là, je continuerai à étonner les gens avec mon attachement démesuré envers la plus belle ville du monde ainsi que mes autres « fétiches » pour lesquels j’abandonnerais tout sans aucune hésitation.😀

Comme disait l’autre, Ich bin ein Berliner🙂

0 Responses to “La (troisième) vie canadienne de derteil”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




juin 2009
D L M M J V S
« Mai   Juil »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :