La Semaine des « Innocents »

Je ne sais pas pour vous, mais il y a des semaines où j’ai honte de l’humanité. Cette semaine en est justement une, or nous ne sommes que mercredi!

Lundi, je n’en pouvais plus d’entendre les voxpops et autres commentaires disant que c’est à Hydro-Québec d’assumer ses erreurs de calculs. Eille mon champion, c’est du courant que t’as toi-même consommé! Sans oublier ce commentaire lu sur Radio-Canada, à l’effet que sans monopole d’État il y aurait surement encore des villages québécois sans électricité en 2009!

Mardi et mercredi, j’ai vu les images de Vincent Lacroix se faire injurier par une foule en colère. Ont-ils raison d’être en criss après lui? Oui. Mais de là à souhaiter qu’il ne soit pas présent dans leur quartier… Personnellement, je préfère voir Vincent Lacroix qu’un violeur d’enfants là!

Enfin, un dernier: des gens sont (encore) allés pleurer à TVA que les conducteurs vont trop vite sur la 175 et que la route devrait être mieux surveillée. Non, mais… QUI roule 90 kmh dans le Parc? Tout le monde se dépêche de dépasser ceux qui le font. Dans le meilleur de cas, ma vitesse moyenne de 110 est la vitesse de croisière et, dans le pire, on me dépasse comme si je roulais 50.

Et qu’est-ce qu’on dit quand la police donne un ticket? « Les esti de beuf de mon cul! »

5 Responses to “La Semaine des « Innocents »”


  1. 1 Gilles Laplante jeudi, 23 juillet 2009 à 10:12

    Je suis de ceux qui pensent que dans la vie on doit assumer ses erreurs, que ce soit un individu ou une société d’État, d’autant plus qu’on a que la parole d’Hydro pour croire qu’il y a eu erreur. Et si l’erreur c’était maintenant?
    Je ne suis pas d’accord pour affirmer que tout le monde doit être en criss contre Lacroix. Personnellemwnt, je n’ai rien contre lui n’ayant pas fait affaire avec lui. Je suis plus prudent que ça dans mes placements. À première vue, les manifestants n’avaient pas l’air du genre à avoir de l’argent à placer, ça avait plus l’air d’un autre genre de fraudeurs ( lire ici BS ), mais bon, je peux me tromper. Pour le violeur d’enfants, là vous jouez le pas dans ma cours. Pour moi, il passerait le reste de ses jours en prison mais honte à moi d’avoir de telles pensées, on est au Québec, ça se fait pas.
    Là ou je suis d’accord avec vous c’est la 175. Qu’un crétin s’y tue de temps à autre c’est normal. C’est malheureux quand il amène quelqu’un avec lui, mais ça fait partie de la vie. On va quand même pas mettre un flic au kilomètre. Avez-vous remarqué que les crétins du MTQ on laissé le limite de vitesse à 90k/h sur les troçons à 4 voies? C’est comme ça que les gens finissent par ne pas predre au sérieu les limites de vitesse.

  2. 2 Mathieu Vaillancourt jeudi, 23 juillet 2009 à 15:12

    La vérité est qu’Hydro-Québec est une société d’état comme les autres qui amène l’électricité à un tarif artificiellement très bas, mais ce tarif subventionné est en fait payé par le contribuable avec d’autres taxes et impôts (sur le revenu, sur l’essence, taxe de vente). Soit dit, ce n’est pas uniquement notre  »bill » d’électricité qui fait payer les salaires des employés d’Hydro-Québec.

    Je ne crois pas que le fait d’avoir une compagnie publique ou pas, ne change en rien que le Québec est visiblement l’endroit en Amérique du Nord où il est possible de se fier quasiment uniquement à l’hydroélectricité pour atteindre ses besoins énergétiques, qui est une source d’énergie qui est généralement peu chère et relativement propre. Sauf, que le problème vient justement qu’Hydro ne diversifie pas assez son parc énergétique et que le potentiel hydroélectrique se situe dans des régions (comme la Baie-James) qui pourraient facilement être considérées comme un territoire Autochtone.

    Pour l’erreur de facturation d’Hydro-Québec, il est bien vrai que cette énergie a été consommée par les usagers et doit être payée. Cependant, je dois dire que le problème vient qu’Hydro-Québec se comporte comme une entreprise privée (comme Loto-Québec) avec des loges au Centre Bell, par exemple qui sont en réalité payées par le contribuable. Or, si Hydro-Québec veut se comporter comme une entreprise privée, qu’elle assume son erreur comme toute entreprise normale dans le monde des affaires. Bien entendu, si quelqu’un n’a pas fait sa job, qu’il assume les conséquences.

    En fin de compte, la privatisation de l’électricité (comme en Ontario) amène des tarifs plus hauts que ceux qu’Hydro-Québec, cependant cela fait que l’état ne subventionne beaucoup moins ce domaine qu’avec une société d’état. Aussi, une facture d’électricité qui est plus haute amène le citoyen ordinaire et l’entreprise à vouloir économiser davantage l’électricité.

    Par rapport aux vox pops de Radio-Canada, je ne crois absolument pas qu’une société d’état amène vraisemblablement une corrélation en 2009 dans le cadre de la distribution d’électricité dans les secteurs ruraux. Peut-être que cela était le cas en 1930, mais il est faut de penser cela aujourd’hui.

  3. 3 Mathieu Vaillancourt jeudi, 23 juillet 2009 à 15:21

    Pour Vincent Lacroix (qui est un magouilleur de la pire espèce qui aurait mérité 150 ans de prison comme Madoff à mon avis), la question est de véritablement dire, pourquoi est-ce que n’importe qui devrait placer ses avoirs avec la même personne? C’est du Gros Bon Sens, non? En fait, pour revenir à la manifestation ceux qui travaillent n’ont visiblement pas le temps de manifester pour des trucs comme cela.

    Reste à dire qu’on encourage des escrocs comme M. Lacroix avec un système de justice qui donne des joyeuses peines bonbons comme cela. Pourtant, je suis bien curieux qui sont les membres du lobby anti-peines de prisons au Québec (et je parle d’un phénomène qui semble prendre la grande majorité des partis politiques). Le plus ironique est qu’un parti qui se dit pour un système de justice plus sévère (qu’on pourrait quasiment considérer de normal dans les standards des pays développés) se fait automatiquement rebuter pour se faire vanter les joies de notre système  »parfait » de  »réhabilitation »

  4. 4 derteilzeitberliner jeudi, 23 juillet 2009 à 22:11

    @Gilles

    J’ai surtout voulu souligner que si on invoque le syndrome Pas-dans-ma-cour, il y a pas mal pire indésirable que Lacroix. Ceci dit, bien sûr qu’il peut bien passer sa vie en prison – je n’en pleurerai pas!

    @Mathieu

    Je me pose la même question, surtout qu’on a vu et entendu les Claude Poirier et autres se plaindre ad nauseam que notre justice est trop molle mais ils se sont soudainement emportés contre le système américain sur le cas Louise Desnoyers.

    Était-ce par nationalisme?

  5. 5 Mathieu Vaillancourt vendredi, 24 juillet 2009 à 0:57

    Selon moi, je crois que le problème vient justement que l’intelligentsia au Québec est vraisemblablement anti-américaine sur certains points pour se  »conformer » à la norme. Il est vrai que les États-Unis ne sont pas parfaits, cependant je crois qu’il faut comprendre que le système judiciaire et social américain est plus compliqué et complexe que l’on pense de par un système qui varie beaucoup d’état en état. Plusieurs disent que le système que le système Américain n’est pas bon, mais je crois fermement que le système juridiaire Canadien démontre à quel point qu’on vit dans une société dont qui n’assume pas ses tords. Le problème est que la grande majorité des partis au Québec tant au provincial qu’au fédéral (l’exemple du Bloc me saute aux yeux) considèrent notre système de justice comme un élément qui démontre notre  »ouverture d’esprit » dans un esprit de réhabilitation. Donc, tout élément de réforme du système judiciaire serait considéré comme un acte néfaste ou de pure démagogie qui va  »contre » les  »valeurs Québécoises ».

    Par contre, c’est quoi les  »valeurs Québécoises »!? Personne ne m’a jamais donné la réponse!

    Le problème vient justement avec le système au Canada est qu’on tente un système de réhabilitation, lorsque ce système n’est pas capable de faire face à certains éléments de notre société.
    Bien entendu, c’est l’inverse entre les États-Unis et le Québec,
    à cause qu’un politicien signe son suicide politique lorsqu’il demande pour des peine moins sévères aux États-Unis et plus sévères au Québec.

    Pour revenir, à Louise Desnoyers, n’oubliez pas que ce progrès à été fait dans un état relativement  »gauchiste » (aux standards des États-Unis). Or, doit-on vraisemblablement dire que les peines du système judiciaire Québécois et Canadien sont anormales d’un point de vue judiciaire pour un pays occidental et cela pas seulement par rapport au standard des États-Unis?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




juillet 2009
D L M M J V S
« Juin   Août »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :