Courriel à Pierre Foglia

Bonjour Monsieur Foglia,

Dans votre chronique de lundi, vous lancez un appel afin qu’on vous parle Berlin alors que vous avez un truc à y faire. Je réponds présent, comme à chaque fois qu’il est nécessaire que j’intervienne sur ma ville. Par contre, je me dois de refuser la bière que vous offrez. J’ai une très bonne raison: je suis exilé au Saguenay.

Les Allemands ne sont pas les plus accomodants pour les papiers et, de toute manière, Berlin n’est pas encore la ville pour faire fortune. Heureusement que, pour moi, l’assurance que c’est la plus belle ville du monde me suffit. N’en déplaise aux fonctionnaires allemands et aux Québécois zélés sur l’identité, cette ville est et restera la mienne. Aussi, elle sera définitivement le plus long amour platonique que je vivrai.

J’ai connu la Ville de Ma Vie en novembre 1989, alors que je n’étais qu’un petit bonhomme très curieux de 5 ans. C’est Bernard Derome qui nous a présentés et, n’eût été de cet affreux mur de béton qui la défiguerait, je n’aurais surement jamais porté plus d’attention à cette ville qui s’était promis un grand destin.

Mes questions d’enfants n’ont trouvé réponse que dans des livres très peu adaptés à mon niveau de lecture, mais je n’ai jamais laché. À l’âge où un joue au hockey ou au Nintendo, j’étais plongé dans les guides de voyage, les livres d’histoire de la Seconde Guerre Mondiale et de la Guerre Froide. Quand je serai grand, je vivrai à Berlin.

Il m’aura fallu attendre ma graduation de l’UQAM pour que j’y mette finalement les pieds, le 12 juin 2006. J’y suis arrivé comme on rentre à la maison. Ce doit d’ailleurs être pour cela que j’ai eu tant de facilité à maitriser l’allemand. Et tant qu’à être habité par l’amour de ma ville, aussi bien partager ma passion. J’y suis devenu guide touristique. C’est ainsi que, pendant deux été, c’est un gars du Saguenay qui a fait visiter sa ville à d’autres gens du Saguenay!

Le simple nom sur le mur de l’aéroport réussit à me faire pleurer de joie. Une marche sur le Kurfürstendamm? J’en flotte. Tout de cette ville réussit à me charmer, même l’odeur du nettoyant utilisé dans nos 170 stations de métro. Métro jaune dont les plus récentes voitures sont Bombardier, Bombardier dont la division ferroviaire n’est plus basée à Boucherville mais à deux pas de la station Mendelssohn-Bartholdy-Park. Notez au passage que la STM a été honorée, le nom de Montréal étant inscrit à la station Rathaus Steglitz au milieu d’une liste de ville ayant un métro.

Nos chicanes Québec-Ottawa sont présentes à Berlin. Gracieuseté de Bernard Landry, le fleurdelysé flotte entre le Reichstag et la Porte de Brandebourg tandis que la feuille d’érable vole bien haut trois rues plus bas. Une façon de nous rappeller un nouveau genre de guerre froide dans ce qui fut, l’espace de 28 ans, le No man’s land entre l’Est et l’Ouest.

Respirez ce tiers de notre ville constitué d’espaces verts, faites du vélo sur nos trottoirs. Vous voulez la mer? Le Wannsee a la plus longue plage intérieure d’Europe. Faire de la chaloupe? C’est à Köpenick. De l’équitation? Métro Biesdorf-Süd. Le Plateau? De la petite bière à côté de Prenzlauer Berg, où je vous suggère d’ailleurs d’arrêter au Prater sur Kastanienallee pour vous rafraichir. Vous devez voir le Hackescher Markt rempli de noctambules les beaux vendredis d’été. Enfin, si jamais vous vous ennuyez du Québec, passez chez Frittiersalon sur Boxagener Strasse pour y tester leur poutine. Dites-leur bonjour, je vivais au coin. Et, dernière chose, au cas où c’est le béton que vous aimez, la RDA en a laissé des tonnes en héritage, sous forme de logements dans Marzahn, Hellersdorf et Hohenschönhausen…

Mais, plus que ses 892 kilomètres carrés, ses 3.5 millions habitants et ses 772 ans bien sonnées, Berlin est une leçon pour nous tous. Berlin, c’est la preuve que l’on est jamais défait, que la liberté triomphe toujours, que l’on peut se laisser abattre par l’adversité. Napoléon, Hitler, Staline… Tous ont voulu la détruire sans jamais gagner. Après les chemises brunes, les bombes, le Mur… Toujours, elle est ressortie plus forte. Voilà pourquoi je n’ai aucun doute qu’elle se sortira du marasme post-réunification qui l’habite encore (surtout ses finances publiques!).

J’arrête ici, vous en avez sûrement assez. D’ici là, je vous salue, et j’espère que vous comprendrez maintenant toute la fierté que je ressens dans les mots prononcés par John F. Kennedy le 22 juin 1963 devant l’hôtel de ville de Schöneberg: Ich bin ein Berliner!

Publicités

5 Responses to “Courriel à Pierre Foglia”


  1. 1 Mathieu Vaillancourt mardi, 28 juillet 2009 à 16:14

    En passant, en parlant du Reichstag, je suis de curieux de savoir tes prédictions quant aux élections fédérales qui s’en viennent en Allemagne.

    Va-t-on voir encore un gouvernement d’Union Nationale bleu-rouge pour les prochains quatre ans?

  2. 2 derteilzeitberliner mardi, 28 juillet 2009 à 17:52

    Bleu? C’est noir ici 🙂

    Les deux partis ne veulent plus rien savoir, alors c’est certain que ce ne sera pas le premier choix!

  3. 3 Mathieu Vaillancourt mardi, 28 juillet 2009 à 19:05

    Donc, est-ce que ça le retour au traditionnel Noir (CDP)-Jaune (FDP)?

    Reste à dire dans ce cas qu’on coalition Jamaïcaine (Noir-Jaune-Verte) serait possible…

  4. 4 derteilzeitberliner mardi, 28 juillet 2009 à 19:14

    Une Jamaika-Koalition, avec les Verts plus à gauche que le SPD… Je pense que la droite ne digérerait pas!


  1. 1 Pond Showplace Blog Rétrolien sur samedi, 21 août 2010 à 7:25

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




juillet 2009
D L M M J V S
« Juin   Août »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :