Les succès est-allemands

20 ans plus tard, les Allemands ne sont pas encore certains si la Réunification fut une bonne affaire. À l’Ouest, on se lamente des coûts alors que l’Est considère que les deux dernières décennies n’ont pas livré la marchandise.

Il est vrai que, globalement, le portrait de l’ex-RDA est encore sombre et que la comparaison avec les anciens pays frères ne l’avantage pas nécessairement. Mais une fois que l’on en a mains quelques statistiques, oh là là – niemals rückwärts!

Jettons un coup d’oeil aux graphiques du Berliner Morgenpost: Démographie (1), niveau de vie (2 et 3), satisfaction à propos du logement (4), l’environnement (5), le taux de suicide (6), les pensions (7), le chômage (8)… Les chiffres parlent d’eux-mêmes: il faut de la patience, mais c’est moins pire que les gens le croient!

Ceci dit, le tiers des Allemands de l’Est ont toujours des soucis pour leur futur (9). Les salaires, la productivité et l’économie de la région tirent encore de la patte (10 et 11).

Mais, selon moi, c’est encore plus grave de voir les gens perdre la foi envers le « système économique de la République fédérale » – l’opinion favorable envers celui-ci passant de 77% en 1990 à 19% en 2008!!!!! (12). L’économie sociale de marché ne remporte également la faveur de moins du quart des gens de l’Est (13). Dans cette même lignée, l’égalité est encore plus importante que la liberté pour 58% des Ossis en 2007 (à l’Ouest, notons que la liberté perd des plumes ces dernières années). Ceci me choque dans la mesure où le régime communiste n’était aucunement égalitaire, la Nomenklatura du SED tenant jalousement à ses privilèges, et ceci est bien entendu connu des gens qui vécu cette époque.

Le quotidien berlinois en a remis dans son édition de jeudi. Selon des données compilées par des universitaires spécialisées dans l’ex-RDA (DIW, chaire SED-Staat à la FU Berlin), les « Neue Bundesländer » n’ont pas à avoir honte de leurs 20 dernières années et ce, même si l’Est est encore dépendant de la péréquation de l’Ouest (80 milliards par an, 1.8 Billions depuis 1990).

Et si la démographie n’est pas étrangère aux problèmes de l’Est, prenons en tous note car la baisse de la natalité, le vieillissement et l’émigration guettent bien des endroits!

Berliner Morgenpost

1 Response to “Les succès est-allemands”


  1. 1 joseph lundi, 31 août 2009 à 5:14

    Bravo !

    Vous avez le courage de nuancer le tableau de la situation de la RDA et des Nouveaux Landers.

    Un seul petit bémol, les graphiques ne peuvent être vraiment savourés que par ceux qui lisent l’allemand. Ce n’est malheureusement pas mon cas…

    Joseph


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




août 2009
D L M M J V S
« Juil   Sep »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :