Archive pour 13 septembre 2009

Stortingsvalg 2009: le dernier sondage

Ici

TV2/TNS Gallup, comme les autres sondeurs norvégiens, classent les partis en deux groupes: Conservateurs et Rouge-Verts.

Sont conservateurs: FrP (libertarien), H (conservateur), KrF (chrétien), V (social libéral)

Sont rouge-verts: AP (social démocrate), Sp (centriste), Sv (socialiste), R (communiste)

Précisions:
Les communistes n’ont aucune chance d’accéder au Storting, il faut 4% des voix.
Le Senterpartiet est un parti rural qui s’adresse aux agriculteurs. Même s’il est officiellement centriste, il semble avoir plus d’affinités avec la gauche que la droite et est présentement au gouvernement avec Ap et Sv.

Donc, le sondage du 12 septembre….

Les partis de droite obtiennent 87 sièges, contre 82 pour la gauche. Ce qui, dans des circonstances normales, nous donnerait l’impression que la droite va former le prochain gouvernement.

Ah ah! Erreur!

Le FrP refuse de faire partie d’une coalition, voire même d’appuyer tout gouvernement qui compte des Sociaux-Libéraux et des Chrétiens Démocrates (réciproquement, V et KrF n’aiment pas le FrP). C’est ainsi que le plus fort parti de droite norvégien se prive de donner à la Norvège un premier ministre.

Pourquoi? Parce que le FrP ne veut faire aucun compromis sur ses principes de réduction de l’État, du fardeau fiscal, etc.

Ainsi, la seule chance réelle de prendre le pouvoir pour la droite est que KrF, H et V obtiennent plus de sièges que le FrP et puissent donc former un cabinet majoritaire. Et si le FrP accédait au gouvernement, dans le cas où il serait plus fort que les trois autres, c’est parce que Jens Stoltenberg conseillerait le Roi Haakon V de nommer Siv Jensen comme sa successeur.

Aftenposten

Stortingsvalg 2009: On commence à voter

Les résidents de 205 des 430 municipalités norvégiennes ont pu voter dès dimanche, bénéficiant ainsi de quelques heures de plus pour effectuer leur devoir de citoyen.

Soit dit en passant, la Norvège vieillit: 29% des électeurs ont 65 ans et plus, alors que seulement 3.7% sont à leur première élection.

Si la course est encore ouverte entre la gauche et la droite, les Norvégiens semblent cependant être certains de choisir la chaine publique NRK1 pour l’annonce des résultats dès 21:00 – la dernière fois, NRK avait obtenu 49% de parts de marché contre 15% à TV2! Aftenposten

Nina Owing et Geir Helljesen nous attendent pour six heures d’antenne lundi dès 19:30.

Le Québec à Reykjavik

Trois films québécois sont présentés au Festival du Film de Reykjavik, tenu cette année du 17 au 27 septembre.

J’ai tué ma mère (en ouverture)
Maman est chez le coiffeur
Antoine, un documentaire de Laura Bari

Alþjóðleg kvikmyndahátíð í Reykjavík

Bundestagswahl 2009: Une chancelière et son vice-chancelier

À 14 jours des élections fédérales, Angela Merkel (CDU) et Frank-Walter Steinmeier (SPD) ont croisé le fer pendant 90 minutes dans ce qui fut à une autre époque les studios de la télévision est-allemande.

Avant d’aller plus en détail, laissez-moi vous dire que la formule de débat à deux est complètement nulle lorsque l’on a, comme maintenant, une grande coalition: les deux candidats au poste de Chancelier fédéral sont en poste au sein d’un même gouvernement, ainsi ils doivent défendre le même bilan. Comment le SPD peut-il faire des reproches à la CDU, et vice-versa, si les décisions des 4 dernières années ont été avalisées par les deux partis?

C’est la raison pour laquelle j’aurais préféré que l’on revienne à l’ancienne formule des « Elefantenrunde » en compagnies des leaders des 5 partis représentés au Bundestag. Ok, je serai contenté…le 27 septembre car, lors de la soirée électorale, la Berliner Runde ARD/ZDF en est un mais il y aurait dû en avoir un avant!

On pourrait aussi dire que les Allemands n’élisent pas un Chancelier, mais un Parlement. Ainsi, parler d’un duel n’est pas tout à fait approprié.

Quant au débat lui-même, il a réflété la situation du gouvernement fédéral. Merkel et Steinmeier n’ont eu que deux thèmes pour s’opposer, soit l’énergie nucléaire et le salaire minimum. Même le thème des inégalités sociales, très cher aux Allemands, n’a pas levé puisque Steinmeier n’a pas accusé Merkel mais la crise.

D’ailleurs, les réactions du FDP et die Linke sont les mêmes: la CDU et le SPD ont envoyé le message que la grande coalition devrait continuer si tout va bien. Or, Merkel a ouvertement exclu, lors du débat, la poursuite de sa coalition avec le SPD.

Du côté du public, on est agréablement surpris de la performance de Steinmeier, et ce même si Merkel est donné gagnante.

Le débat:
20:30 à 21:00
21:00 à 21:30
21:30 à 22:00

Anne Will, édition du 13 septembre

Il faudra voir demain si les intentions de vote ont bougé, et ensuite se rappeller que, peu importe, le vrai résultat est le 27 septembre à 18:00!


septembre 2009
D L M M J V S
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :