Archive pour 24 septembre 2009

Brandenburg, die kleine DDR

Dimanche, les électeurs du Land Brandenburg vont également élire leur parlement régional. Comme partout à l’Est, sauf en Saxe, la gauche domine la vie politique depuis 1990. Et, comme c’est toujours le cas à l’Est, le passé des candidats est scrupuleusement passé à la loupe. On cherche une chose: a-t-on collaboré avec la Stasi.

Contrairement à d’autres, comme la Thuringe et la Saxe, le Brandebourg n’a pas de loi empêchant les anciens informateurs et autres employés du Ministerium für Staatssicherheit (MfS) de se faire élire au parlement. Ainsi, Manfred Stolpe a pu être ministre-président sans inquiétude… et 8 anciens membres de la police secrète sont désormais sur les listes électorale Die Linke.

Les relations entre Die Linke et son prédécesseur originel, le SED, sont très floues. Des millions de marks se sont volatilisés lors de la Réunification et personne ne peut dire où ils sont. Et à l’Est, la plupart des anciens membres Die Linke furent autrefois liés au régime est-allemand.

Les deux têtes dirigeantes Die Linke au Brandebourg sont des anciens de la Stasi, un cas unique en Allemagne. Et à l’heure où le SPD n’exclut plus une coalition avec eux, on a l’impression de n’avoir rien appris de l’histoire.

Mais cela n’est pas surprenant: Die Linke s’est donné pour mission d’embellir le passe est-allemand.

Berliner Morgenpost

Davíð Oddsson, rédacteur en chef

Le politicien et directeur de la banque centrale déchu n’aura pas été au chômage bien longtemps. Aujourd’hui, Davíð Oddsson a été nommé rédacteur en chef du quotidien Morgunbladid.

Au début des années 1980, Davíð Oddsson a été commentateur politique dans le même journal, qui a l’époque était encore considéré comme le quotidien officiel du Parti de l’Indépendance (même qu’un journaliste du quotidien avait son siège réservé lors des caucus du parti). C’est son seul contact avec le journalisme.

Permettez-moi donc de douter qu’Árvakur l’embauche pour ses compétences. Surtout quand on connait les liens entre l’entreprise et le Parti de l’Indépendance, et son historique d’emploi des dernières années.

Au moins, aucun argent public n’entre en jeu. Mais cela démontre clairement que ce n’est pas demain que l’Islande va se débarrasser de son système des petits amis!

Mbl.is
IceNews


septembre 2009
D L M M J V S
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :