Archives de 22 décembre 2009

Le boss des bécosses de Copenhague

Si on se fie à nos médias nationalistes, c’est Stephen Harper qui a fait échouer le sommet de Copenhague. Pire, selon le PQ, c’est nul autre que Jean Charest!

Le reste du monde, lui, est moins nombriliste disons. On trouve certes un texte accusant l’égoisme des États-nations dans Politiken, mais justement les États-nations sont nombreux à se blâmer et non, le Canada ne fait pas partie de la gang qui reçoivent le pot.

Les médias danois n’ont jamais été bien tendres envers le premier ministre, surnommé Lille Lars fra Græsted (en référence à son passé de maire), et considéré comme un technocrate, un politicien carriériste sans trop d’envergure. Arrivé à la tête de Venstre après le départ d’Anders Fogh Rasmussen pour l’OTAN, Lars Løkke Rasmussen voulait faire du vert sa marque de commerce, son tremplin au même que son prédécesseur s’était aligné sur Washington dès les premières heures de la guerre au terrorisme. Maintenant qu’il est connu en dehors de Christiansborg, les médias étrangers se sont rapidement mis sur son cas.

Résultat: tout est de sa faute

Il a perdu des documents, avait oublié le nom du président du Brésil, et son incapacité à parvenir à un accord a nui à la réputation du Danemark. Sa oublier que la chaise musicale à la présidence de la conférence, "comprise" par Stéphane Dion sur RDI, n’était pas un grand signe de maturité de la part des deux chefs VK.

Revue de certaines réactions
Léger mea culpa
Le PM doit prendre la responsabilité

Alors, oubliez Harper, oublier la Chine, la coupable c’est le boss des bécosses de Copenhague

Encore de la neige

Le premier Noël blanc du nouveau millénaire, sera très blanc. Une semaine après la première tempête, le Danemark est à nouveau paralysé par la neige.

Politiken
Politiken

Best seller

"La moitié des Islandais lit ce qu’a écrit l’autre moitié"

Comme à chaque année, le Père Noël livrera de nombreux livres sous les sapins islandais. Parmi les plus courus, le livre le plus vendu du moment, la biographie de l’ancienne présidente Vigdís Finnbogadóttir – déjà considéré meilleur livre "non-fiction" en islandais en 2009.

Incluant la poste, il serait dans ma boite aux lettres pour un modeste 67.24$. Je verrai dans quelques semaines. Ça serait un bon défi, lire ces 400 pages.

Mbl.is


décembre 2009
D L Ma Me J V S
« nov   jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: