Archive pour janvier 2010



Manqué par Al-Qaïda

Si j’en crois cet article du Berliner Morgenpost, j’aurais pu finir mes jours comme cible de Ben Laden en personne.

En effet, les autorités allemandes ont intercepté plusieurs tentatives d’attentats sur Berlin notamment quelques semaines avant mon arrivée. Parmi les lieux visés, le Gesundbrunnen Center – mon centre d’achats!

Ok, c’est pas drôle 😀

Publicités

Les ados menacent la planète

…conclut une équipe de « Pirat TV » sur DR, qui a produit la série « Ignoranterne » (Les Ignorants) sur les adolescents danois et leurs comportements face au « sauvetage » de la planète.

Ici

Le point de départ: une étude gouvernement danoise a conclu que les ados consomment 20% plus d’électricité et 10% plus d’eau que les gens des autres tranches d’âge.

Les ados vivant à la maison prennent deux bains par jour, changent de vêtements propres en passant du dehors au dedans et utilisent la télé, l’ordi et la musique en même temps

Comment DR les appelle? Klimasvin. Les porcs du climat.

Celina Hilser, de Greve, produit 24 tonnes de CO2 par an. 2.4 fois plus que le Danois moyen. Elle sort, mange au restaurant, magasine. Elle s’achète pour environ 5-6000 Kr de vêtements par mois, elle possède même un sac Gucci pour son chien qui n’est pas encore déballé.

Andy Tankmar aime prendre l’avion et s’acheter des vêtements sur eBay. L’examen de sa garde-robe révèle 35 paires de chaussures, 200 « hauts » et 40 casquettes. Sa facture climatique: 16 tonnes par an.

Ina Stinus se dit verte. Mais elle a peur du noir alors elle dort avec la télé allumée.

Manne Mortensen prend souvent l’avion, aime aussi rester longtemps sous la douche et prendre son bain souvent. Il donne des vêtements presque neufs à des organisations africaines, donc quelqu’un quelqu’un part se promène avec le dernier cri de Copenhague sur le dos.

Vous savez, ça me fait rire un peu. Il s’agit évidemment d’exemples extrêmes, en fait juste à lire « Greve » et « 5-6000 Kr de vêtements par mois » mes préjugés embarquent car la « Kyst » au sud de Copenhague est connue comme étant une région riche, mais ils représentent une réalité qui est également présente ailleurs.

Mais, ce que DR n’a pas vu, c’est à tel point ces ados représentent comment le Danemark a changé depuis 20 ans.

À Berlin, c’était très facile de reconnaître les groupes scolaires scandinaves. Les flots sont habillés en marque de la tête aux pieds, mais pire que ce qu’on voit en Allemagne ou au Québec. Je vous le dis… Dolce Gabanna, Energie… C’est ce qui m’a surpris souvent, vu le coût de ces choses là-bas. Une fois là, c’est la même chose: à la sortie des classes, dans la rues de Copenhague, c’est un véritable défilé de mode.

Et c’est encore plus bizarre que je peux comparer mes amis danois de 30 ans à ceux de 20 ans. Les plus vieux sont beaucoup plus modestes dans leurs habitudes de consommation et c’est encore plus frappant quand ils me parlent de quand ils étaient jeunes. Sur les photos d’école de un dans les années 1980, les enfants sont tous habillés avec les mêmes « guenilles » que je mettais pour jouer dehors. Les photos d’un Noël d’un autre me font rappeler les propres photos de la famille de ma mère dans les années 1960.

Pour revenir au sujet, je vous montre le quiz sur les habitudes 1tonmindre. La campagne gouvernementale donne des pistes à suivre pour réduire ses émissions individuelles de CO2.

Certains gestes sont tout à fait louables et même les gens peu verts les font probablement. Je pense à fermer la lumière en quittant une pièce ou isoler ses fenêtres en hiver. Mais quand je lis des trucs comme « manger de la viande un seul repas par semaine », « ne pas prendre l’avion », « aller travailler en vélo au lieu de l’autobus » (oui, vous avez bien lu)… On se calme!

Cure minceur à la RÚV

Sur un total de 30 postes abolis, au moins 15 journalistes devront quitter le diffuseur public islandais, obligé de couper 270 millions de couronnes en 2009. Également, 10 contractuels ne verront pas leur association prolongée. C’est encore un grand coup dur pour le monde des médias en Islande, le secteur privé ayant fait son propre ménage à la fin 2008.

À l’extérieur de la capitale, on s’inquiète*. Les émissions de radio locales dans l’Est, le Nord et les Fjords de l’Ouest se termineront bientôt et, selon le portail régional Agl.is, l’édifice d’Egilsstaðir est à vendre. Les Fjords de l’Ouest n’auront plus qu’un caméraman en place, les deux autres régions se contenteront d’un caméraman et d’un journaliste. En lieu et place d’une émission locale de 40 minutes 3 à 5 jours par semaine, les actualités de l’Islande rurale seront présentées dans une émission de radio nationale.

Côté « réseau », la télévision paiera un prix plus fort que la radio. Le journal de 22:00 sera « raccourci » (de 15 à 10, 5 minutes?), le magasine quotidien Kastljósið perdra quelques collaborateurs et l’hebdomadaire Fréttaaukin disparait (dommage, j’adore).

Parmi les noms qui quitteront l’antenne: Elín Hirst, Guðrún Frímannsdóttir, Borgþór Arngrímsson, Jóhanna Margrét Einarsdóttir, Gunnar Hrafn Jónsson et Friðrik Páll Jónsson.

Immédiatement après l’annonce des coupures, le gouvernement a exigé du directeur Páll Magnússon qu’il remette les clés de la Audi Q7 de fonction.

* Ceci dit, il n’est pas dit que les Islandais déchireront massivement leurs chemises à la défense de leur télévision et radio publiques. Plusieurs ressentent d’avoir à payer pour un service qu’ils ne consomment pas (surtout la chaine de télévision) mais, plus généralement, vu la situation actuelle, c’est toute l’Islande qui doit de toute façon faire des concessions et se serrer la ceinture. Ainsi, ce ne sont que 30 chômeurs de plus qui ne vaudront pas plus dans l’échelle de sympathie que n’importe qui.

Également, les inquiétudes de la fédération islandaise des journalistes sont généralisées. De quoi conclure que le problème n’est pas seulement dans l’édifice blanc au 1, Efstaleiti.

Mbl
Visir.is
Visir.is
Visir.is

Áfram Ísland!

Dans une heure, Strákarnir okkar (Nos gars) affrontent le Danemark pour la demi-finale du Groupe B des championnats d’Europe de handball. Comme d’habitude, l’Islande s’arrêtera pour supporter ses troupes. Certes, tout est bon pour arrêter de penser à Icesave, mais on sait comment l’équipe nationale de handball de l’Islande demeure la plus grande ambassadrice du pays.

Résultats actuels

Un petit souvenir de Pékin 2008…

754 milliards et ça monte encore

C’est la somme correspondant aux transferts sociaux faits aux Allemands en 2009. Cela représente le tiers de tout le PIB allemand – à 29%, c’est presque le record de 2003 (31%). Mais le record sera battu car on prévoit d’augmenter les montants d’ici 2012.

Retraites, allocations familiales, chomage, Kurzarbeit (le gouvernement paie des heures non-travaillées), congé parental… 40% des Allemands reçoivent au moins une prestation sociale.

Pas pire pour un gouvernement où la gauche est officiellement absente!

Berliner Morgenpost
Berliner Morgenpost

Le deuxième texte rappelle toutefois qu’à long terme, l’Allemagne ne peut se permettre cette facture. Alors avis à ces politiciens, CDU comme SPD, qui aiment dire que l’Allemagne demeure un modèle pour le monde…

L’exploitation, version région

Un perle trouvée sur Emploi Québec, ma lecture quotidienne étant donné ma condition professionelle…

Si ce n’est pas un symbole de la déchéance du marché du travail, je me demande c’est quoi!

La nationalisation de la boîte à lunch ne passe plus

En 2009, tous les partis danois s’étaient mis d’accord pour que tous les enfants fréquentant les garderies aient accès à un repas le midi. Le but: que chacun enfant, au Danemark, ait un repas santé pendant la journée. C’est ce qu’on appelle le « obligatorisk madordning », financé par les parents à la hauteur de 469 DKK par mois.

Dès le départ, dans certaines municipalités, des parents se sont rapidement opposés au projet. D’où le surréaliste « compromis d’Aarhus »: le parent qui veut faire un lunch à son enfant reçoit une subvention de l’État et est qualifié de « fournisseur ».

L’année 2010 a vu plusieurs dizaines d’autres municipalités se joindre au projet, dont la complétion est prévu en janvier 2011, et la révolte ne diminue pas. Au point où le tout se retrouve désormais remis en question.

Karen Ellemann, ministre de l’intérieur et des affaires sociales (V), est de plus en plus seule à défendre le plan. À gauche, on exige que les parents ne paient rien (selon Enhedslisten, il s’agit de ne pas punir les gens qui ont des enfants). À droite, on se réveille: eille là, c’est pas libéral ça!

– For mig er det sådan set rendyrket socialisme.
Thor Pedersen, formand, Folketinget (V), 12. januar

– Det er absurd, at en borgerligliberal regering tvinger sådan en ordning med institutionsmad ned over kommunerne og forældre.
Jens Rohde, MEP (V), 13. januar

C’est peut-être justement pour cela que ça avait passé comme une lettre à la poste au Folketing…

DR


janvier 2010
D L M M J V S
« Déc   Fév »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Mises à jour Twitter

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :