McDo à la rescousse du bilinguisme

La place du français était décevante pendant la cérémonie d’ouverture, je suis bien prêt à l’admettre malgré mon relativisme. Artistiquement parlant, maudit on aurait dû demander à Ginette Reno elle-même au lieu d’avoir sa chanson massacrée par Garou (en passant, NBC est passé à la pub à ce moment).

Vous savez, ça me fait sourire de voir les « die hard fans » de la loi 101 se plaindre de l’absence du bilinguisme au JO. À la place, ils devraient applaudir « Tiens, on vous l’avait dit que c’est une crosse le Canada! »

Mais je vois ça de manière plus globale. Si le français recule à l’international, c’est parce que la France et la Francophonie prennent de moins en moins d’espace. Vancouver 2010, même si l’effort pourrait être plus grand vu que c’est le Canada, n’est qu’un épisode de plus dans une tendance amorcée il y a une quinzaine d’années.

Cette semaine, Réjean Tremblay a fait le test et il était en maudit après les organisateurs et a souhaité qu’il se soient inspirés de McDonald’s.

McDo n’est pas fou. Ils savent qu’ils peuvent marquer des points « commerciaux » au Québec. Alors que le COVAN, le CIO ne sont aucunement redevables aux citoyens francophones, où est donc leur intérêt à se pousser le derrière pour faire des JO bilingues?

2 Responses to “McDo à la rescousse du bilinguisme”


  1. 1 matvail2002 samedi, 13 février 2010 à 18:45

    Ça fait drôle de voir qu’une méchante entreprise privée comme McDonald’s ait compris le message, davantage que cette quasi-mafia des JO qui est imputable à quasi-personne. Conclusion, faut dire que pour avoir une meilleure réputation, l’appât du gain est souvent un élément important.

    Soit dit, vous seriez surpris de savoir qu’étant allé il y a deux ans dans un Parc National dans un petit bled rural du Kentucky où que Lincoln est né, j’étais très surpris de voir que la ranger était capable de dire quelques mots dans un français (qu’elle avait appris à l’école secondaire) très convenable en somme tout en offrant gracieusement la brochure du site historique en français car elle pris l’initiative car elle avait entendu parler français.

    Comme mon père dit, le bouche à oreille lorsqu’une personne qui donne un bon service risque que le client revienne ou encourage ses proche a y aller.

  2. 2 Pierre dimanche, 14 février 2010 à 8:10

    La France prend moins d’espace, mais dans le cadre des JO, est-ce que le Canada, en tant qu’organisateur et dont les langues officielles sont le français et l’anglais n’aurait-il pas pu exiger une répartition entre les deux langues ?
    J’ai l’impression que cela est assez bien respecté sur le site internet de l’évènement … mais cela est peut-être plus facile !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




février 2010
D L M M J V S
« Jan   Mar »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :