Archive pour 26 février 2010

Politiken s’excuse

Rompant avec la ligne directrice des organes de presse danois, Politiken a présenté ses excuses aux Musulmans pour la publication des caricatures de Mahomet en 2005. Déclaration. À l’époque, Politiken n’avait pas été l’instigateur de la publication (mais le Jyllands-Posten) mais avait repris les dessins en réponse aux menaces de mort proférées contre les caricaturistes.

Aussi incroyable que ça puisse paraître, l’affaire fait encore des vagues 5 ans plus tard. Des drapeaux danois sont encore brûlés au Moyen-Orient suite au refus de l’État danois de s’excuser. Anders Fogh Rasmussen a failli ne pas être nommé secrétaire général de l’OTAN en raison de son attitude pendant la crise. Désirant reprendre leurs affaires dans la région, des entreprises danoises comme Arla ont formulé leurs propres excuses.

La condamnation du geste par le Dansk Folkeparti, suivi par la mise en ligne des caricatures sur son site internet, était à prévoir, tout comme la sortie du directeur du Jyllands-Posten et de Kurt Westergaard lui-même. Helle Thorning-Schmidt et Lars Loekke Rasmussen ont tous les deux affirmés que c’était inacceptable de s’excuser pour la liberté d’expression. La leader radicale Margrethe Vestager a été la voix dissidente, étant d’accord avec Politiken pour choisir « le dialogue ». Toutefois, il semble y avoir une large sympathie pour le geste

Le dialogue, vraiment??? Minute là. 1- Le Moyen-Orient demande des excuses du Jyllands-Posten et du gouvernement danois donc ça ne donne pas grand chose. 2- Où sont les excuses de la communauté musulmane pour la campagne de salissage des imams danois en Égypte, les ambassades brûlées, les manifestations appelant au meurtre.

Donnons cependant raison à Politiken sur une chose: Tout le monde condamne les excuses mais tout le monde a peur de les publier

Publicités

Rouge-brun?

Le Folketing sera vraisemblablement renouvelé à l’automne prochain et après dix ans de VKO et vu l’apparente impossibilité pour Lars L. Rasmussen de se faire aimer des électeurs, il apparait évident que le Danemark retournera à gauche. Mais quelles couleurs?

Commençons par exclure les néo-communistes d’Enhedslisten, dont l’influence est nulle et qui ne participeront pas à aucun gouvernement. Ce qui nous laisse avec le choix des socialistes (SF = F), sociaux-démocrates (S = A) ou des sociaux-libéraux (RV = B). D’ici là, rien de trop spécial, c’est du normal. Mais c’est oublier l’incontournable de la politique danoise, DF (O).

Depuis 10 ans, VK – minoritaire – se tient au pouvoir par l’appui quasi-inconditionnel des troupes de Pia K. Un appui qui se monnaie: sous le menace, le gouvernement VK a adopté de strictes mesures en matière d’immigration, en plus de gouvernement beaucoup plus à gauche que ne le laissait entendre son programme originial.

Le Dansk Folkeparti est plus qu’un parti nationaliste, eurosceptique et anti-immigration. C’est un parti pour lequel le social est non-négociable et qui prend toujours le parti des retraités. En somme, son opposition aux réformes sociales – partagées par les partis de gauche – pourrait très bien créer une alliance contre-nature. Pire, ils pourraient bien obtenir 100 sièges au parlement (aidés par les finances publiques danoises)! Ainsi, la « majorité sociale » pourrait bien être composée de rouges-bruns.

Les intéressés nient, de toute façon ce n’est que spéculation. Ceci dit, DF n’a jamais été intéressé à se joindre officiellement à un gouvernement et préfère pleurer dans son coin en demandant des choses impensables.

Mais, contrairement à Lars Trier, je doute que ce soit sérieusement une réelle alternative. L’influence de DF sur un gouvernement de droite a donné beaucoup de nausées, tant à gauche qu’à droite, et il serait invraisemblable que ceux qui ont décrié VK pour s’être lié à DF ouvrent à leur tour les bras aux troupes de Pia! Pour l’instant, espérons que ça ne soit qu’un avertissement lancé à De Radikale.

On aime ça faire parler de soi

Bill Clinton donne une conférence à UC Berkeley dans laquelle il prononce quelques phrases sur l’Islande.

24 heures plus tard

Tout le monde en parle

Mais qu’est-ce que je viens de voir ici

Kommentatorer udtaler sig homofobisk
26. feb. 2010 14.45 Vinter-OL

Den amerikanske kunstskøjteløber Johnny Weir har tilkæmpet sig en hel del opmærksomhed ved OL. Og det har ikke så meget med præstationerne på isen at gøre, hvor det blev til en sjetteplads.

Interessen kommer sig derimod af hans udstråling og påklædning, som har faldet flere kommentatorer for brystet.

Johnny Weir optræder ofte i dragter, som efter nogens opfattelse mere hører sig til ved Gay Pride frem for i skøjtehallerne.

Det har blandt andet fået de canadiske tv-kommentatorer fra kanalen RDS, Claude Mailhot og Alain Goldberg, til at komme med lidet flatterende udfald mod Johnny Weir.

Således sammenlignede de to kommentatorer Johnny Weir med den sydafrikanske 800-meterløber Caster Semeniya, der i en kønstest blev erklæret hermafrodit. Det skriver Ekstra Bladet.

– Man kønstestede hende – burde man ikke også kønsteste ham, spurgte Mailhot, mens Goldberg replicerede:

– Han er et dårligt forbillede for mandlige kunstskøjteløbere. Folk vil tro, at alle drenge, der står på skøjter, bliver som ham.

De nedladende udtalelser har sendt homorettigheds-organisationer på barrikaderne, mens Johnny Weir har forsøgt ikke at lade sig gå for meget på af udfaldene.

Selv har han ikke bekræftet, om han er homoseksuel – eller ej.

Sur Ekstra Bladet

Je gage que tous les commentateurs télé auront retenu une chose: en 2010, toute connerie devient planétaire!


février 2010
D L M M J V S
« Jan   Mar »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  

Catégories

Mises à jour Twitter

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :