Blinded by prejudice

Sitôt transposée dans la presse anglophone, l’affaire du niqab s’est transformée en un nouvel épisode de la gué-guerre Québec-ROC. De Vancouver à Halifax, politiciens comme journalistes se sont tous levés en faveur de l’Égyptienne et on a tourné quelques coins pour la présenter comme une pauvre victime du méchant Québec qui l’empêche de s’intégrer.

Bien évidemment, nos bons médias nationalistes francophones ont ajouté leurs voix et il n’en fallait pas plus pour que ces niaiseries recommencent. Vous le savez comme moi, sur ce sujet les deux ont tort de propager toutes sortes de stéréotypes sur l’Autre Solitude et j’oserai même dire que le prisme déformant des médias est le plus grand obstacle à l’unité canadienne.

Sauf que je lis rapidement les commentaires sur les articles « pro-niqab » du Globe and Mail, de la CBC, du Toronto Star et je vois des « élites médiatiques » déconnectées du terrain. Le Canadien moyen, celui qui ne vit pas au coin Yonge et Bloor, semble plutôt se ranger du côté du « consensus » québécois que vers les mielleux multiculturaleux des journaux. Remarquez que ce n’est pas différent du Québec, où les conclusions « trudeauistes » de Bouchard-Taylor ont été balayées du revers de la main par la population tout en enchantant les médias.

Y-aurait-il de l’aveuglement? Les journaux du ROC au secours de la pauvre immigrante qui ne peut supporter de se faire voir par un homme simplement parce qu’elle est « persécutée » à Montréal au lieu de Saskatoon? C’est possible.

Mais parlons d’un autre aveuglement.

Sur son blogue, Jean-François Lisée revient sur les réactions « canadiennes » et prend note du fait que le National Post a tenu le même discours que le « consensus » socialiste nationaliste québécois.

Or, on le sait, le National Post est un journal de droite et s’est montré parfois très virulent envers le Québec.

Au lieu de se réjouir du fait qu’un quotidien du camp opposé tient le même discours que lui, que c’est un truc « bipartisan’ comme diraient les Américains, bien non: ça le dégoûte.

En nomination pour un Prix Ad Hominem!

Via Lagacé (ça parait que j’ai recommencé une job de bureau, je lis Cyberpresse!)

1 Response to “Blinded by prejudice”


  1. 1 matvail2002 mercredi, 17 mars 2010 à 18:50

    Basically, the real problem in not Canada, it is Toronto!

    À vrai dire, mis à part les élites, l’affaire du Niqab susite les mêmes réactions d’individus ordinaires tant au Québec qu’ailleurs. Notez cependant que comme les médias francophones partout au Canada sur Montréal, le centre de l’univers pour la quasi-totalité des médias anglophones est Toronto et cela est véritablement la raison du pourquoi que pratiquement tout le monde au pays déteste Toronto (au moins, on peut rire des Leafs au hockey qui sont dans la cave depuis quelques années).

    Cela prouve cependant une chose, que nos élites qui sont soi-disant urbaines (je pense aussi à un ancien premier ministre et ex-député de Mont-Royal) sont TRÈS déconnectés du terrain!

    P.S: À tous les nationalaux qui critiquent les médias anglophones pour cela, commencez à regarder dans votre propre cour, à écouter la télé, les journaux ou la radio, Montréal est le centre de l’univers!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




mars 2010
D L M M J V S
« Fév   Avr »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :