Se tirer dans le pied

Le Québec a l’IDEM, le Danemark le CEPOS. La différence entre les deux, c’est que le CEPOS a une plus grande présence médiatique, y compris dans la presse de gauche.

Dans la foulée du Sommet de Copenhague, où le Danemark a voulu se présenter comme le champion vert de la planète (et où Radio-Canada est pratiquement tombé dans le panneau), le CEPOS a fait plusieurs sorties pour dénoncer l’hypocrisie de Christiansborg dans ce dossier. Dommage pour eux, personne ne les a écouté et je suis certain que mêmes certains Danois ne savent pas que le pays est un exportateur net de pétrole, et que l’État s’enrichit par cette production par l’entremise de ses 51% d’actions dans DONG Energy.

En septembre 2009, le CEPOS a publié un rapport sur l’éolien au Danemark, comme quoi l’industrie n’était pas rentable et son modèle économique ne fonctionnait pas. Évidemment, les conclusions du rapport avaient été dénoncées comme non-crédibles car originant d’un organisme « ultralibéral ». Suite au rapport, malgré les protestations de 14 experts danois, l’organisme s’était rendu aux USA pour le présenter à différents intervenants.

Politiken nous apprend aujourd’hui que le rapport a été financé par le lobby du charbon et du pétrole des États-Unis (Institute for Energy Research). De quoi faire perdre toute crédibilité à la conclusion de l’étude, qui était tout à fait défendable considérant qu’aucune entreprise ne veut s’engager là-dedans sans subvention.

Le CEPOS a beau se défendre « On se fout d’où vient l’argent, on nous a commandé un rapport et on l’a fait », le mal est là. Au Folketing, les deux camps demandent des réponses. Les sociaux-démocrates s’en prennent à l’impartialité de la recherche tandis que le gouvernement s’inquiète des conséquences sur les exportations danoises aux USA.

Politiken

Suite à cela, je me pose une question. Ce n’est pas la première fois que des choses comme cela arrivent et, de manière générale, il se trouve toujours quelqu’un pour dénoncer telle ou telle conclusion parce que 1- elle vient de tel organisme 2- elle a été payé par un tel.

Qu’est-ce qui fait donc qu’une étude est indépendante? J’en conclus que c’est quand elle donne des résultats à contraire à celui qui la commande.

Alors j’attends. À quand une étude pro-nucléaire payée par Greenpeace?

2 Responses to “Se tirer dans le pied”


  1. 1 matvail2002 vendredi, 19 mars 2010 à 12:06

    Malheureusement, malgré que j’ai un énorme respect pour l’IDEM (et son apport est souligné avec le Québécois Libre dans un bouquin sur l’avenir de la droite au Canada comme seule véritable structure faisant partie des éléments moindrement de droite économique au Québec), nos bons médias sont biaisés au bout, et cela particulèrement avec le manque d’un véritable quotidien qui propose autre chose que du centre-gauche (peut-être à la limite cependant une mention honorable au Journal de Montréal qui essaie de faire des efforts à ce sujet).

    Donc, habituellement, CEPOS soutient quel parti politique de façon non-officielle?

    Radikale?

    P.S: À part peut-être son cousin français, le Québec est probablement à mon avis la seule juridiction dite  »industrialisée » à avoir une structure de think-tanks pro-libre marché aussi marginale. Cela est dit long du pourquoi qu’il n’est pas faux de dire que le système Québécois (et cela sans généraliser) a un degré de culture politique et économique très bas avec des possibilités de débattre qui sont carrément minimales.

    Après tout, est-ce que Fernand Dumont et Léon Dion n’avaient-ils pas raison il y a 40 ans de dire qu’il était très difficile de mettre un semblant de culture politique dite  »populaire » au Québec pour diverses raisons soit historiques, culturelles ou sociales?

  2. 2 derteilzeitberliner samedi, 20 mars 2010 à 23:03

    Le CEPOS est indépendant, sa charte stipule même que seuls les dons individuels sont acceptés. D’où le scandale…

    En Allemagne, les thinktanks sont inféodés aux partis politiques. Aussi bien pas en avoir.

    Mais il faut se le dire. Aux USA, au Canada, ils ont de la place dans les débats publics, moins en Europe.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




mars 2010
D L M M J V S
« Fév   Avr »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :