Archive pour juin 2010



L’obsession française

La semaine dernière, j’étais encore traducteur/accompagnateur pour « un des pays qui est taggé en haut » à la Coupe des Nations de Saguenay. Ma semaine préférée de l’année, le seul moment où j’adore être au Saguenay. Les médias, le public et même l’annonceur de la course n’en avaient que pour la France, malgré leurs résultats bien moyens. À quelque part, c’était pire que l’an dernier où ils avaient au moins de meilleurs performances. Prenez par exemple la journée où l’équipe finit dans les 30 derniers, le Quotidien réussit à les ploguer avec la journaliste qui est allé dans la voiture du coach (soi dit en passant, les 9 membres de la délégation sont tous très gentils – c’est juste l’aura non-fondé qui est fatiguant).

Cet après-midi, France-Uruguay à la SRC… Aucune retenue de la part de l’équipe, c’est la France, la France, allez les Bleus… Même à TVA! Quand je pense aux réserves de la télévision allemande quand il est question du Nationalelf, je trouve cela indécent de dérouler le tapis rouge à une équipe dont les propres fans sont peu convaincus des succès à venir.

Après ça, on ose décrier les fédéralistes québécois comme étant colonisés. Je me demande qui est le colonisé quand je vois tous ces gens crier pour la France comme si on était un DOM-TOM…

Ce qui me rappelle ma réponse à une dame qui se plaignait que je ne supportais pas le Canada à la course de vélo… « Madame, je vais supporter le Canada quand je vais laver leurs bobettes »

Des journalistes qui n’aiment pas la neutralité

Quelques mois après sa lettre dénonçant le manque d’opinions de droite à l’antenne, l’ombudsman de la SRC, Julie Miville-Dechêne, revient à la charge en affirmant que Michel C. Auger est allé un peu loin dans ses commentaires sur les politiciens de 2010 à son passage à Tout le Monde en Parle.

Qu’en disent Richard Therrien du Soleil et Patrick Lagacé de La Presse? Elle est dûe pour la retraite, elle est déconnectée. Un peu plus et il faudrait l’enfermer à l’asile.

Après, certains se demandent pourquoi les médias sont rendus une farce…

Gauck for president!

Lundi dernier, alors que je me rendais à Dorval accueillir l’équipe nationale danoise de cyclisme, le président allemand Horst Köhler a démissionné après des propos controversés sur la guerre que mène l’Allemagne en Afghanistan. Puis, manque de temps, alors me voilà rendu à l’analyse des sondages et des candidats à l’élection du 30 juin.

La CDU et le FDP ont nommé le ministre-président du Land de Basse Saxe Christian Wullf. Un candidature d’un technocrate conservateur, certes bon politicien mais il s’ennuiera au Schloss Bellevue. Alors, je choisis le candidat SPD/Grüne, Joachim Gauck.

Pasteur protestant, résistant et dissident au régime communiste, il a été responsable pendant 10 ans de la traque des anciens de la Stasi. Un parcours des plus honorable, surtout qu’il n’a jamais été militant d’un parti politique sauf quelques temps au Neues Forum à la fin de la RDA.

Je ne suis pas le seul à considérer qu’il mérite le poste. Une majorité de libéraux voteraient pour lui. Par contre, surprise, à Berlin les jeunes préfèrent le « jeune » Wulff de 50 ans… or, on connait l’impopularité de la CDU dans la capitale!

À moins que ce soit…

Anti-communiste notoire, Joachim Gauck refusera certainement de nommer toute personne issue de l’extrême-gauche au gouvernement, confirmant donc que le SPD rejette toute alliance, au niveau fédéral, avec die Linke. D’ailleurs, furieuse de voir un de ses opposants historiques comme candidat, l’ex SED présente la pro-soviétique Luc Jochimsen.

Le président étant élu indirectement, c’est un gros jeu de coulisses… alors tout est possible!

Berliner Morgenpost


juin 2010
D L M M J V S
« Mai   Juil »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :