Compter les moutons…

Je suis un peu fatigué mais, comme LCS m’a provoqué plus tôt, je vais tenter d’articuler quelque chose sur le scandale du recensement long

Les « AP » sont repartis. Les Aveuglés Partisans, ceux qui déchirent leur chemise pour un rien à chaque toussotement du gouvernement « idéologique » conservateur. Encore une fois, la décision d’abolir le formulaire du recensement long donne lieu à toutes sortes d’histoires d’horreur dans les médias. Donnez aux citoyens la liberté de remplir ou non ce questionnaire serait, aux dires de certains, antidémocratique et remettrait en question les fondements de notre société.

Cet aveuglement partisan fait en sorte que, par exemple, PERSONNE n’a relevé que de nombreux pays aussi antidémocratiques que l’Allemagne, l’Islande, le Danemark, bref des social-démocraties « exemplaires » ont aboli purement et simplement les recensements et que, malgré cela, les gouvernements connaissent la couleur des bobettes de tous leurs citoyens, en témoigne l’éventail de donnés disponibles sur le site de Hagstofa Íslands pour ne donner qu’un exemple (ceci pourrait faire l’objet d’un autre billet).

L’argument principal de Luso-Canadien Socialiste est l’éthique de la statistique, compromise par le caractère non obligatoire du questionnaire long. Selon moi par contre, on peut certainement se demander ce qu’il y a d’éthique à utiliser des menaces d’amendes et d’emprisonnement pour collecter les données.

Mais, de toute façon, le débat n’est pas là. Le gouvernement fédéral pose légitimement la question: l’État collecte-t-il trop de données sur nous. Voilà.

Si on veut, on peut même se demander ce qu’il fait avec tout ça. Les bonnes âmes, les étatistes naïfs nous diront que c’est pour mieux administrer les programmes sociaux qui enrégimentent nos existences. Un échange sur Twitter m’a appris que les données de StatCan peuvent finir dans des études de marché, s’en étant lui-même servi pour déterminer où il ouvrirait son bureau.

Permettez-moi de souligner l’incohérence entre les plaintes pour atteintes à la vie privée de Facebook et Google, quand nos statisticiens fédéraux arrondissent leurs fins de mois en disant à Rona que tant de maisons n’ont pas été rénovées.

En plus, cette radiographie du Canadien 101 est une source intarissable pour nos politiciens qui ne manquent jamais d’imagination pour s’incruster dans nos vies, tout comme tous ces lobbys et groupes d’intérêts qui vivotent de subvention en subvention et dont l’existence est dûe à tel ou telle ligne.

Et, je le répète, les permis de conduire, les cartes d’assurance-maladie, passeports sont autant de manière pour nos bons dirigeants de connaitre notre ADN. Même sans avoir eu affaire à eux, tout le monde sait que l’impôt connait l’endroit où est allée chacun de nos cennes noires. Sans oublier les questions des douaniers à nos retours de voyage…

Que le recensement retourne donc à sa mission première: compter les habitants du Canada. Le reste, l’État est capable de le savoir anyway…

3 Responses to “Compter les moutons…”


  1. 1 Jeff B. jeudi, 22 juillet 2010 à 11:40

    Voilà, c’est en plein ce que je me disais : mais pourquoi diantre dépenser de l’argent sur un recensement quand le gouvernement, à travers ses nombreuses agences, dispose déjà de toute l’information pertinente ? Serait-on dans un récit d’espionnage où le bras gauche refuse systématiquement l’accès à ses données par le bras droit ?

    Prenons simplement la déclaration de revenu. Le gouvernement y apprends nos revenus, dispose de notre situation géographique, de données sociales de base (race, sexe, état marital, etc.) et probablement d’autres données que j’oublie. Ca m’apparait suffisant pour justifier les grandes orientations d’un programme gouvernemental. Tous ces organismes privés qui se disent dépendants des résultats du rencensement n’ont qu’à payer de leur poche l’acquisition des données complémentaires dont ils auront besoin.

    La décision du gouvernement Harper n’est pas idéale non plus. Si le sondage envoyé au tiers de la population nous coûte la même chose que le recensement traditionnel, on aura fait, encore une fois, beaucoup de bruit avec rien.

  2. 2 matvail2002 jeudi, 22 juillet 2010 à 12:35

    Bravo Derteil,

    Est-ce que ces supposés pays  »anti-démocratiques » ont cessé de fonctionner?

    Je crois évidemment que non!

  3. 3 matvail2002 jeudi, 22 juillet 2010 à 12:40

    Ajoutons aussi la Suisse, qui fait un mini-recensement pour des raisons budgétaires.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




juillet 2010
D L M M J V S
« Juin   Août »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :