Les criminels rentrent à la maison

Marie-Claude Lortie rappelle que l’honnêteté ne paie pas aux douanes.

Je déteste la douane canadienne autant que les Américains sur Flyertalk.com n’aiment pas son équivalent US. Et pour la même raison: les Questions.

Inadmissible qu’un citoyen canadien doive se soumettre à des questions pour rentrer chez lui, point à la ligne!

Pour les étrangers, on peut le tolérer si ça se limite à la nature et la durée du séjour, mais ça devrait s’arrêter là. Comme en Grande-Bretagne.

Mais le vrai modèle de douane, c’est Schengen. Bonjour, *étampe*, bonne journée! Quelle ironie pour un Américain ou un Canadien, d’entrer en Europe avec plus de facilité que dans son propre pays!

Tant qu’à s’attaquer à l’invasion de nos vies privées par l’État via le recensement long obligatoire, le gouvernement conservateur pourrait mettre fin au harcèlement systématique des citoyens canadiens qui se prévalent de leur droit d’entrer et de sortir de ce pays comme ils veulent.

En bon opposant au système canadien, je limite mes réponses à des formules vagues et polies. Et oui, si vous demandez, j’ai déjà répondu « On est tellement bien en dehors du Canada, difficile de pas en profiter »!

Éruption volcanique oblige par contre, mon arrivée d’Islande, à Boston et à Jackman, a plus intéressé les douaniers que mon magasinage.

Et il était bon, le skyr ramené en contrebande des États-Unis…

P.S.: Pour répondre à sa question sur l’alcool, deux mots: MONOPOLE ÉTATIQUE

Publicités

8 Responses to “Les criminels rentrent à la maison”


  1. 1 matvail2002 jeudi, 29 juillet 2010 à 9:51

    Ironiquement, la douane Américaine est beaucoup plus rapide et courtoise que celle au Canada.

    Au Canada, ça devient plus souvent qu’autrement une police fiscale malgré que dans certains postes, il semble y avoir un effort de service à la clientèle. Par exemple, à Stanstead, étant revenu du Vermont pour aller voir la bibliothèque/opéra qui coupe la frontière qui permet un passage légal aux États-Unis du côté Canadien pour aller à cette bibliothèque, j’ai passé la frontière en voiture sans faire exprès. Or, étant dans un poste peu occupé tout en ayant mon passeport et ayant expliqué mon problème, le douanier est décidé d’aller me chercher une carte à son bureau pour m’expliquer où stationner malgré qu’après que j’ai vu passé un VUS du Border Patrol est venu très vite aller à l’endroit qui était problématique.

  2. 2 Tym Machine jeudi, 29 juillet 2010 à 10:38

    Aux USA, ils s’intéressent à qui tu es et si jamais tu n’aurais pas un microgramme ou une infime molécule de pot à quelque part dans ton anus ou ailleurs. Alors on décalisse ton char et on te fait une fouille quasi à nu comme ça m’est arrivé en 2004 aux douanes du Montana et de la Saskatchewan par des douaniers en manque de travail et de sensations fortes.

    Au Canada, ta valise pourrait être pleine à ras-bord de cocaine, ils veulent savoir si tu as respecté à la lettre les limites d’alcool, de tabac, de nourriture et autre magasinage pour protéger en effet nos monopoles couteux et inefficaces et la gestion de l’offre de l’UPA.

    Salutations cordiales,

    TM

  3. 3 matvail2002 jeudi, 29 juillet 2010 à 15:32

    @Derteil et TM:

    As-tu déjà écouté la série documentaire Banged up Aboard?

    Par contre, j’ai un ami douanier qui fait cela comme emploi d’été, il m’a expliqué qu’il était très facile de savoir qui est louche du fait que c’est bien sûr certain qu’il faut du profilage sur certains éléments. Par exemple, si es jeune et tu conduis une voiture sport de luxe ou un Hummer, tu vas plus attirer l’attention que la famille de trois enfants qui s’en vont à Old Orchard.

    Pour une personne comme moi (et je voyage relativement souvent au É-U en loisir étant à une heure de route de la frontière), le problème vient principalement du fait que l’on tente de nous faire passer comme de la police fiscale malgré qu’il y existe pourtant un accord de libre échange. En Europe (ou même en Chine, malgré que le Visa fait office de vérification), les contrôles prennent à peine 2 minutes. Par contre, le pire (et cela malgré NEXUS) sont ceux qui travaillent à Détroit/Buffalo et vivent à Windsor/au Niagara. L’ironie du sort est qu’il est bien surprenant qu’il existe encore un système d’autobus qui passe le tunnel de Windsor à Détroit comme une ligne d’autobus urbaine normale.

  4. 4 derteilzeitberliner jeudi, 29 juillet 2010 à 15:37

    Qu’on se le tienne pour dit: je suis en faveur de l’abolition de la frontière entre les États-Unis et le Canada! Vivement un Espace Schengen nord-américain, avec tout ce que cela comporte 🙂

  5. 5 Jeff B. jeudi, 29 juillet 2010 à 20:14

    Oh la la, un Espace Schengen nord-amérique, ca serait difficile à faire avaler aux dirigeants ca ! Surtout que le Mexique fait partie de l’Amérique du Nord et qu’on connait les fortes réticences de toute une caste d’Américains face à ce pays. Ce serait beau aussi de voir tous ces idéalistes canadiens crier à la perte de notre souveraineté.

    Pour ce qui est du sujet du billet, je ne sais que penser. Ma propre expérience est très limitée et assez positive, peu importe la frontière.

  6. 6 derteilzeitberliner jeudi, 29 juillet 2010 à 23:09

    Mais n’est pas ce que le truc « Parteneriat pour la Sécurité et Prospérité » proposait?

  7. 7 Tym Machine vendredi, 30 juillet 2010 à 0:22

    @derteilzeitberliner,

    ‘Vivement un Espace Schengen nord-américain, avec tout ce que cela comporte’

    Vous savez très bien comme moi que c’est strictement impossible, pas à cause de nous mais à cause des USA.

    Nous sommes tolérants envers la possession simple de cannabis (généralement parlant), aux USA, on joue les hypocrites là-dessus et on tente de faire passer le petit poteux du coin pour un dangereux criminel (c’est parfois le cas mais souvent une grave erreur).

    Quant aux criminels, peut-être sommes-nous trop laxistes mais les USA sont souvent débilement sévères avec bien des crimes qui ne reçoivent pas le tiers de la sentence au Canada.

    Avec des débalancements aussi profonds, un peu normal que les douaniers virent du dessous quand il est temps d’appliquer les règles dont la très vaste majorité relèvent davantage de l’enculage de mouches bureaucratiques de ronds de cuirs poussant des crayons que de la logique rationnelle pratico-pratique émanant de gens sains d’esprits et de bonne foi.

  8. 8 Jeff B. vendredi, 30 juillet 2010 à 17:35

    @ dertel

    Ce partenariat était une simple table de discussion. Aucun document officiel n’a jamais été signé lors de ces rencontres. Si Wikipedia est juste, le groupe a par ailleurs été dissous à l’automne 2009. D’ailleurs, lorsque j’essaie de me rendre sur le site web de la partie canadienne, on me redirige vers le Ministère des Affaires étrangères et du commerce extérieur, sur une page inexistante en plus!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




juillet 2010
D L M M J V S
« Juin   Août »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :