Ni un ni l’autre

Grâce au confrère Tym Machine, j’ai récemment ajouté à mes lectures régulières le blogue anglo-québécois No Dogs or Anglophones. Un bon contre-exemple à Louis Préfontaine, même si je me rend compte que maudit que ça l’air difficile d’avoir une position modérée claire sur cette maudite question linguistique qui empoisonne ce pays. En plus, si j’ajoute la dimension internationale amenée par Jean-François Lisée, on n’est pas sorti du bois!

Pour moi, un unilingue anglophone qui vit au Québec ne commet aucune faute, si ce n’est une certaine impolitesse. Le statut historique de l’anglais au Québec m’amène à être en faveur de leur laisser tous leurs droits, par contre je vous précise que je ne suis pas si ouvert à l’idée que, par exemple, le Danemark devienne soudainement bilingue.

Je suis choqué par certains commentateurs anglophones qui trouvent que c’est se rabaisser que d’avoir à apprendre le français. Personnellement, j’ai beau considérer que le français est aussi important mondialement que le finnois, il n’en demeure pas moins que l’on en parle jamais assez alors élargir son parler ne constitue jamais un abaissement intellectuel. Et c’est cette attitude qui me scandalise, pas les « I’m sorry I don’t speak French » après 7 ans dans le Mile End. Que ferait le « Toronto Guy » au Japon?

Une personne qui me dit que le français est une langue morte et donc « not worth it », ça m’inquiète. Pas au Canada mais dans un contexte global. C’est ce genre de monde qui, après 5 ans de contrat à Oslo, n’est pas encore capable de se commander une bière en norvégien.

Si je peux admettre être partiellement d’accord avec Louis Préfontaine que le bilinguisme crée un faux sentiment de diversité, j’ai de la misère à croire que tous ces zélotes du français sont si ouverts que cela sur « tous les autres ». Jean-François Lisée lit-il Der Spiegel en allemand ou en anglais? Louise Beaudoin va-t-elle attendre que « Katyn » soit doublé ou elle l’a téléchargé en polonais comme moi? Quant au « partiellement », c’est que c’est par le truchement de traductions en anglais que l’on a accès à d’autres contenus: Der Spiegel est un exemple, permettant aux étrangers d’avoir l’actualité allemande et internationale vue de leur salle à Hambourg, un autre serait le contenu islandais sous-titré sur le service audio-vidéo de Icelandair. Il y a certes de l’offre et de la demande là-dedans, mais si on cherche, on trouve!

Comme il n’y a que les francophones pour réclamer l’esperanto, je dis GET OVER IT. Ce n’est qu’une excuse pour afficher sa haine du monde anglo-saxon, simplement parce qu’il a commis l’erreur d’avoir pris l’avant-plan du monde occidental.

Ma position sur la musique? La langue pour le chanteur, c’est comme le matériel pour un sculpteur: il travaille avec ce qui l’inspire. Si j’aime, j’achète, sans discrimination sauf pour une: JAMAIS une cenne pour un artiste québécois (on les entend assez à la radio). Et comme j’écoute surtout de l’électronique, les paroles…

Mais combien de ces fans finis des protégés de l’ADISQ ont des albums, ou même simplement des mp3, de musique non-franco non-anglo? Mon CD de Nephew ou mes podcasts de radio islandaise jouent fièrement dans ma voiture pourtant.

7 Responses to “Ni un ni l’autre”


  1. 1 matvail2002 jeudi, 5 août 2010 à 8:23

    L’idée des nationalistes est simple, c’est un peu l’idée du fait qu’il faut utiliser la langue pour justifier un état jacobin, un peu comme la France. De ma part, je considère la langue comme outil de communication, quitte à ce je fais des efforts, comme du fait que j’appris 5-6 phrases en Mandarin lorsque je suis allé en Chine même si ma prononciation en pinyin est déplorable.

    Je considère aussi un autre chose qui est celle qu’une langue est en constante évolution. Or, il est évident que l’anglais est un langue relativement simple à comprendre et à parler du moins de la façon grammaticale. Aussi, on oublie souvent que beaucoup de mots dans l’anglais viennent des conquêtes Normandes et aussi de la langue française plus moderne. Le problème avec la langue française est aussi du fait qu’il existe un scission entre divers organismes qui ont une vision divergente de la langue malgré que je suis pour une certaine réforme de la langue qui va probablement être inévitable.

    Cependant, pour voir le côté quelque peu hypocrite de certaines nationalistes, il est évident que la question des sous-titres contre le doublage est l’exemple le plus frappant de ce paradigme. Or, arrêtez de prendre ceux qui vont au cinéma ou qui écoutent la télévision comme des enfants qui sont incapables de lire. J’aime bien écouter les films en VO avec des sous-titres, peu importe la langue pour comprendre le sens de la langue originale.

    Pour la musique, si je chante en Japonais pour plaire au public comme Julio Iglesias, est-ce que je suis un impur selon les nationalistes ou c’est exotique?

  2. 2 derteilzeitberliner jeudi, 5 août 2010 à 18:19

    Je ne vois pas pourquoi il n’y aurait pas un marché pour les deux choix. Ceci dit, même quelqu’un qui préfère le doublage, il n’a pas être à complice du corporatisme de l’UDA. Par exemple, en Allemagne, l’État n’a rien à voir avec le doublage généralisé, alors qu’en France et au Québec, c’est politique.

    Un autre exemple qui me vient en tête: on entend souvent que les Américains sont réfractaires au contenu étranger et c’est pour ça qu’on adapte tout à Hollywood. Or, les tournages des majors au Canada sont condamnés par les syndicats parce que ça leur vole de la job. Donc, on ne fait que supposer que l’Américain moyen est incapable d’accepter une film britannique à ABC alors que, en fait, c’est juste du protectionnisme. À 300 millions de personnes, impossible qu’il n’y ait pas de la place pour ça!

    Ce n’est pas impur, c’est parfait: la traduction, pour eux, c’est le « respect de son public ».

  3. 3 matvail2002 jeudi, 5 août 2010 à 18:53

    «Or, les tournages des majors au Canada sont condamnés par les syndicats parce que ça leur vole de la job.»

    Je déteste les élites protectionnismes à Hollywood autant que l’UDA. Force est de dire cependant que l’industrie commence de façon marquée à quitter la Californie (lire taxes et impôts), car cet état est de plus en plus uniquement un reflet de son passé.

    On critique les majors pour tous les maux du monde. Il existe pourtant des films des majors qui sont très bons et libre à une personne d’écouter ce qu’elle veut. Parfois, j’aime bien écouter un film d’action sans que cela fasse de moi un mauvais individu.

    Or, critique-t-on Bollywood qui est carrément roi et maître chez des milliards de gens? Non, car j’ai l’impression que la population critique les méchants Américains sans réellement savoir ce qui se passe hors de l’axe Amérique du Nord-Europe Occidentale. Mais enfin, Bollywood exporte même en Corée du Nord et dans des quartiers complets à Toronto où le Famous Players présente 4 salles à l’année longue avec des films de Bollywood!

    «Donc, on ne fait que supposer que l’Américain moyen est incapable d’accepter une film britannique à ABC alors que, en fait, c’est juste du protectionnisme. À 300 millions de personnes, impossible qu’il n’y ait pas de la place pour ça!»

    Tu as tout compris, c’est uniquement un prétexte, sauf que Showtime et parfois HBO diffusent des séries Britanniques régulièrement qui sont parfois des co-productions avec la BBC ou ITV. Or, on oublie souvent étant au nord de la frontière, mais ces deux chaînes sont très populaires. Tu as déjà écouté Penn and Teller: Bullshit?

    Il y a aussi la très élitiste BBC America (avec son voisin BBC Canada).

    Sous une autre note, un nombre très appréciable d’Américains aiment beaucoup Monty Python. Or, plus British que cela, tu meurs!

  4. 4 derteilzeitberliner jeudi, 5 août 2010 à 19:19

    Ceux qui ne connaissent pas ne peuvent pas critiquer Bollywood, aussi simple que cela.

    Quant à l’élitisme de BBC America/Canada, je n’en suis pas certain vu que leur programmation n’est pas particulièrement hautement culturelle. Ce qui me fait sourire un peu car, officiellement, leur présence en Amérique du Nord est due au fait que nos télé sont trop dumb!

    Mais bon, peu importe, ils ont leur public.

  5. 5 Jeff B. jeudi, 5 août 2010 à 22:06

    Je citerai Robert Deschamps, auteur du Manifeste d’un surtaxé (ISBN 978-2-89590-157-0 pour les intéressés), pour l’occasion : « si les Québécois francophones tiennent véritables à obtenir le respect de leur langue et son adoption généralisée, il leur faudra se rendre maître de leur économie, devenir propriétaires et patrons de tout ce qui existe sur le terrain du commerce. En somme, il faudra que le français devienne payant. La meilleure motivation qui puisse être à apprendre une langue et à la faire sienne dans sa vie courante, c’est de voir qu’elle peut permettre de gagner honorablement sa vie et, le cas échéant, de s’enrichir. »

    Si les gens ont une raison économique personnelle de parler le français, cela se fera naturellement et les lois tordues et quotas en tout genre ne seront pas nécessaire. Cependant, le combat contre les mesures protectionnismes n’est pas gagné d’avance, c’est un mal qui afflige toutes les populations. La nôtre étant dopée aux subventions, le problème n’en est que plus important.

  6. 6 derteilzeitberliner jeudi, 5 août 2010 à 22:56

    Jeff, j’ai bien peur que ça va me servir puisque c’est un bon exposé de ma position.

  7. 7 Jeff B. vendredi, 6 août 2010 à 23:43

    L’essai de M. Deschamps est une lecture intéressante que je recommande. Le ton est parfois un peu trop provocateur, mais je crois que les constants sont justes. Les solutions proposées sont très théoriques cependant, ce qui est le principal point faible du texte. Environ 15$ en librairie.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




août 2010
D L M M J V S
« Juil   Sep »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :