Parasites régionaux

Dommage que Cyberpresse ait déjà enlevé la une sur son site car l’image valait mille maux: le Quotidien du 12 août, où Serge Simard est encensé comme un « gagnant » en demeurant au sein du cabinet. De cette façon, disent tous les intervenants, la région demeure à la portée du gouvernement et on peut donc recevoir une pluie de subventions pour toute sorte.

Accessoirement, le départ de Jacques Dupuis a relancé la chicane entre Roberval et Saguenay sur l’emplacement de la prison régionale. En tant que résident de Ville Saguenay, je dis aux gens du Lac: gardez-là! Tout n’a pas à être centralisé dans la grande ville.

On applaudit également la nomination de Sam Hammad aux transports, une députée de la Mauricie étant semble-t-il « insensible » à la Route 175.

Ces parasites, médias et politiciens locaux au premier chef, sont une raison majeure pour le changement de mode de scrutin. Non mesdames et messieurs, un député ne fait pas « sa job » quand il dilapide sans compter les fonds publics pour se faire réélire.

Les régions du Québec, fondées à bout de bras par des gens qui n’avaient rien, méritent mieux que ça. C’est une honte.

0 Responses to “Parasites régionaux”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




août 2010
D L M M J V S
« Juil   Sep »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :