23 octobre 2010: Vive le Québec Libre!

Lien reçu par mail et vu sur Twitter dimanche

2 Responses to “23 octobre 2010: Vive le Québec Libre!”


  1. 1 Mathieu lundi, 16 août 2010 à 11:57

    Le hic des partis politiques au Québec, même ceux dits plus libéraux, c’est qu’ils sont tous nationalistes franco-québécois.

    Il y a de plus en plus l’idée que des réformes économiques sont nécessaires pour «libéraliser» (le mot est encore très fort) un peu plus nos systèmes publics, tous en crise.

    Mais la langue, la culture, des lois favorisant les régions, etc., ça, on doit continuer dans notre lubie qu’il faut vivre en autarcie et qu’on doive se couper de trop grand apport de l’étranger, surtout du monde anglo-saxon.

    – – –
    Ça ne m’étonnerait pas, surtout avec un Mathieu Bock-Côté, qu’on ait une proposition pour, non pas se libérer de la Loi 101, mais l’imposer à plus de secteurs.

    Ça ne m’étonnerait pas, surtout avec un Richard Martineau, qu’on veuille des règles discriminatoires contre les Musulmans ou les Juifs hassidiques qui ne veulent pas se fondre et s’assimiler totalement à la «culture québécoise».

    Ça ne m’étonnerait pas, avec un Jacques Brassard ou un membre de la CLÉ, qu’on dénonce les cours d’ECR, non pas parce qu’ils ne devraient pas exister – car idéologiquement non-neutre – et qu’on devrait focuser sur les savoirs fondamentaux, mais parce que, pour eux, l’école publique doit être un instrument pour apprendre à devenir un bon nationaliste franco-québécois (surtout grâce à de «bons» cours d’histoire enseignant la mémoire nationaliste) et un bon chrétien.

  2. 2 matvail2002 lundi, 16 août 2010 à 17:37

    Et que dire d’un Joseph Facal qui est considéré comme à droite et qui serait probablement un genre de Troisième Voie à la New Labour ailleurs. J’aimerais bien que Facal soit ouvert aux libertariens car il semble être une coche plus haut des yes-men du PQ, mais il semble peu en connaître à ce sujet. Aussi, je le trouve très contradictoire dans la manière où qu’il sort des trucs très collectivistes lorsqu’il est question de langue et de culture.

    Reste que peut-être la solution serait d’aller ailleurs. J’ai moi-même eu des contacts avec plusieurs libertariens qui militent tant en Ontario (où j’habite depuis 10 ans et où que le PC provincial a des députés qui ont des idées libertariennes), au New Hampshire ou dans l’Ouest Canadien dont avec l’élément du Wildrose Alliance qui semble donner une certaine opposition. Évidemment qu’il est évident qu’il y existe une organisation beaucoup plus intéressante dans beaucoup d’autres juridictions qu’au Québec, même cela dans certains pays Européens (tant la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Norvège ou la Suède) et en Océanie (la Nouvelle-Zélande, par exemple à un parti libertarien qui est très influent avec le ACT).

    Il est malheureux de dire qu’on se butte au même problème qui ceux qui fuyaient le communisme en allant en Europe de l’Ouest pour ensuite aller ailleurs dans le Nouveau Monde lorsqu’il se sont rendus compte que l’Europe Occidentale est très collectiviste.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




août 2010
D L M M J V S
« Juil   Sep »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :