Archive pour 6 octobre 2010

Budget 2011: La machette de Steingrímur J. Sigfússon

Les Islandais ont beau avoir l’équivalent d’Amir Khadir comme ministre des finances, il doit composer avec les finances exécrables d’un État qui se remet d’une crise. Oubliez donc les ciseaux et la hache pour décrire le budget, c’est la machette!

L’an dernier, le gouvernement islandais a été réduit. On a annoncé que l’État au complet serait remis en question avec ses 80 agences fusionnées ou fermées. Tous les secteurs ont vécu de fortes compressions, imaginez vous que la télévision payante a été enlevée dans les hôpitaux par exemple!

On parle déjà de la suite des coupures dans les prestations parentales, de plus courts congés parentaux ne sont même plus exclus à l’avenir. 500 postes seront abolis dans la fonction publique. Mais ce qui risque de faire plus mal, c’est la santé: jusqu’à 40% du budget de plusieurs cliniques sera amputé.

L’effet ne sera pas que dans les services à la population. Évidemment, les coupure entraineront des pertes d’emploi dans des régions où les débouchés sont rares. Ceci dit, si l’État a le droit de réduire son offre, il devrait parallèlement permettre au privé de pallier à son retrait et répondre à la demande qui, elle, ne baissera surement pas!

Un regard sur cette page que les coupures sont généralisées. À quelques exceptions près: l’assemblée constituante, le tribunal chargé de juger Geir H. Haarde, les enquêteurs fiscaux et judiciaires pour la crise financière mais aussi… la salle de spectacle Harpa de Reykjavik.

Mettons qu’ils auraient dû se garder une petite gêne là-dessus. Je ne pense pas que l’Islande ait les moyens d’une telle dépense ces temps-ci. Ça me rappelle un certain amphithéâtre à Québec…

J’ai toutefois l’impression que les Islandais n’ont carrément pas le temps de s’opposer à ce projet. La priorité, c’est de régler les histoires de dettes personnelles…

Publicités

Birgitta Jónsdóttir, manifestante et députée

Birgitta Jónsdóttir, députée pour le parti « Le Mouvement » issu des manifestations de l’hiver 2009, est retournée à ses premières occupations. Au lieu de participer aux échanges sur le budget 2011 (texte à venir), elle a choisi de prendre un congé sans solde de l’Althing et d’aller dans la rue avec les citoyens.

Parlant des manifestations, elles continuent mais à une moins grande échelle. Difficile d’attirer des gens à 14:00 en pleine semaine! 🙂

Visir.is

Analyse d’un spin allemand

La gauche reproche souvent à la droite son « simplisme ». J’ai maintenant la preuve qu’elle est tout aussi coupable de ce péché 😛

Voici la banderole des opposants à la réforme de la santé allemande. Le ministre de la santé Filip Rösler (FDP) propose, notamment de remplacer les primes d’assurance-maladie publique liées au revenu par un montant forfaitaire. Aux yeux du SPD et des syndicats, il s’agit d’un affront sans nom au principe de solidarité qui régit le financement du système de santé allemand.

Leur opposition se défend, bien entendu. Cependant, comment ne pas remarquer toute la démagogie présente sur ce fichier jpg!!!!!

« Schwarz-Gelb gefährdet Ihre Gesundheit »: Noire (CDU) Jaune (FDP) met votre santé en danger. C’est faire totalement abstraction que le mauvais financement du système de santé est aussi source de problème au niveau de la qualité des services. Sans oublier que cette phrase implique carrément qu’Angela Merkel et Filip Rösler vont rendre les Allemands malades par leurs gestes.

« Nein zur Kopfpauschale! JA zu einer guten Gesundheitsversorgung für alle! »: Non au paiement par tête! Oui à de bons soins de santé pour tous! Comme si la santé financée selon le nouveau système ne serait pas bonne pour tout le monde, qu’elle deviendrait tout à coup médiocre. Ça devrait être le contraire, si on promet que le système sera mieux financé. Je doute également, étant donné l’importance du « Sozial » en Allemagne, que le gouvernement Merkel exclut des mesures envers les personnes à plus faibles revenus.

Le SPD propose également faire comme le Danemark en 1973, soit de remplacer le système actuel de caisses maladies privées et publiques concurrentielles, par un système à la canadienne. J’espère que quelqu’un leur a demandé les modalités de paiement à cette assurance universelle.

Autre chose, je me demande aussi si le SPD est capable de regarder la réalité en face: les assurés migrent vers le privé parce que les services sont meilleurs, même s’ils sont plus chers. C’est donc le nerf de la guerre: si ça répond à leurs attentes, les Allemands sont prêts à payer.


octobre 2010
D L M M J V S
« Sep   Nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Mises à jour Twitter

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :