Culture québécoise: l’omertà?

La leçon de la semaine nous vient de Rock-Détente: si tu dis qu’une vedette québécoise est une crisse de plotte laide sur twitter, tu perdras ta job.

Soyons clair, c’est impoli. Mais est-ce que ça vaut son 4%, surement pas.

Il est certainement possible que l’employeur de Maxime Roberge n’attendait qu’une gaffe de plus pour lui montrer la porte, on ne sait pas.

Mais je ne peux pas m’empêcher de douter. L’histoire regorge d’exemples concernant le besoin de complaisance, pour ne pas dire de lichage de cul, du milieu culturel québécois. Avant l’affaire Coeur de Pirate, il y eu l’affrontement entre Marc Cassivi et Guillaume Lemay-Thivierge (ici) qui s’est d’ailleurs jouée sous la trame de la guerre des empires, le scénariste blessé par Gesca allant pleurer chez Québécor.

On ne saurait effacer l’effet de la guerre des empires dans le présent cas. Québécor, TVA à l’avant-plan, n’a certainement pas manqué de pointer du doigt le compétiteur Astral.

Si on gratte plus loin encore, on se rappellera le reportage de JE sur la bataille de l’ADISQ pour la censure des ondes radio. Solange Drouin disait qu’elle devait s’abstenir de nommer les stations « fautives » pour éviter des mauvaises relations.

Force est donc de constater que, du côté des radios, il ne faut pas non plus critiquer trop durement les artistes de peur d’avoir l’ADISQ sur le dos.

Que voulez-vous, quand on patauge dans le nationalisme comme au Québec, on frôle la trahison dans ces cas-là!

Deux textes toujours d’actualité: Ici et

Publicités

3 Responses to “Culture québécoise: l’omertà?”


  1. 1 Christian Rioux jeudi, 11 novembre 2010 à 8:30

    Au Québec, on a le droit de dire n’importe quelle injure envers Charest ou Harper, mais il ne faut pas toucher aux zartisses…..

  2. 2 Jeff B. jeudi, 11 novembre 2010 à 9:58

    Est-ce que Rock Détente a émis un communiqué pour justifier le renvoi ? Le renvoi parait un tentinet excessif, mais je ne trouve nul part si l’animateur possède des antécédants. Il m’apparaît évident que ca méritait des sanctions, une entreprise médiatique ne peut pas se permettre que ses employés tiennent un tel langage en publique. On a beau ne pas aimer la musique de Coeur de Pirate, je suis le premier à préférer le bruit des ongles grinçant contre un tableau, mais il y a un minimum de respect à avoir.

  3. 3 Gilles Laplante jeudi, 11 novembre 2010 à 16:44

    Je me demande jusqu’à quel point les artistes méritent le respect quand on entend les propos qu’ils tiennent face aux élus, aux fédéralistes ( n’est-ce pas Gildor Roy qui a traité les québécois de caves pour avoir voté ADQ et PCC ), aux opposants des théories réchauffistes. Je pense que le respect ça se mérite et quand on n’en fait pas montre on n’en mérite pas.
    Par contre, un suspension d’une semaine aurait été suffisante. Je ne pense pas que la dame mérite plus.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




novembre 2010
D L M M J V S
« Oct   Déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :