Départ de Charest: le Double Tranchant

Au moment où j’écris, plus de 30000 personnes ont signé la pétition demandant le départ de Jean Charest. Pétition où je ne peux pas apposer ma signature, étant donné le libellé des articles 2 et 3.

Ceci au moment où je me dis qu’il faudrait peut-être mieux avoir une journée de manifestations, la rue étant normalement beaucoup plus influente que des feuilles de papier.

De toute façon, je me permets de faire une pause dans mes rêves de révolutionnaire romantique et me demander: Et qu’est-ce qui arriverait s’il cédait et qu’il partait.

D’abord, rappelons nous que la démission de Jean Charest n’amènerait qu’un nouveau chef au PLQ jusqu’à la fin du mandat. En somme, toujours la même gang qui ne veulent rien savoir de débattre la question de corruption qui ronge l’État québécois.

Même dans le cas où la chute du gouvernement entrainerait des élections anticipées, il est fort probable que ce soit le Parti Québécois qui prenne le pouvoir. Le PQ n’est certainement pas plus propre que le PLQ, c’est le propre du pouvoir de corrompre, de plaire aux amis, de leurs donner des jobs et distribuer des chèques aux électeurs.

Pour paraphraser Gérard Deltell, même si parrain part, la mafia reste là!

La faiblesse de l’opposition m’amène aussi à me souvenir de ce qui s’est passé à Ottawa avec le PLC, où Jean Chrétien a pu se maintenir malgré tout puisque personne ne pouvait réellement le déloger.

Je me dis aussi que le départ de Jean Charest, voire du PLQ, ne réglera pas la situation actuelle du Québec. La dette sera toujours aussi élevée, nous vivrons toujours dans le même Québec super-interventionniste.

Les Islandais ont sacré Geir H. Haarde dehors à coup de pied au cul après 3 mois de manifestations. Pour finir par réélire, par absence de réelle alternative sérieuse, ses ex-partenaires de Samfylgin.

C’est Samfylgin qui s’est tapé, en plus, le sale boulot de remettre les finances sur pied, et c’est aussi Samfylgin qui a refusé de traduire en justice ses ministres malgré les demandes de l’opinion publique.

Et bien, regardez ce dernier Gallup: le Parti de l’Indépendance, celui qu’on a accusé d’avoir mis l’Islande en faillite, serait réélu!

À quelque part, le départ de Jean Charest ne serait qu’un exutoire à notre colère. Je n’appuie pas qu’il reste, seulement je considère qu’il ne faut pas seulement couper l’arbre, il faut aussi en arracher les racines qui l’a pourri… Et ce n’est pas en le remplaçant par des gens actuellement en place qu’on va y arriver!

C’est la seule manière d’éviter que ça se reproduise.

Publicités

1 Response to “Départ de Charest: le Double Tranchant”


  1. 1 Tym Machine lundi, 15 novembre 2010 à 20:59

    « Pétition où je ne peux pas apposer ma signature, étant donné le libellé des articles 2 et 3. »

    Quant à moi, j’aime mieux mettre l’emphase sur le but ultime à achever qui est excellent autant pour la gauche que la droite puisqu’il s’agit avant tout d’un premier ministre qui refuse de faire la lumière dans son propre parti, qui cultive la loi de l’omerta et dont la corruption atteint des sommets inégalés.

    Dans ce cas-ci, à mon humble avis comme dirait l’autre, la fin justifie les moyens.

    PS: La mise en demeure contre le chef de l’ADQ, Gérard Deltell, quelle farce monumentale mais si le procès va de l’avant, il sera suivi, durera jusqu’en 2015 et en dira long sur tout ce que Charest a voulu nous cacher à l’ensemble des québecois.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




novembre 2010
D L M M J V S
« Oct   Déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :