Archive pour 19 novembre 2010

Une controverse bien québécoise

Mardi matin, Arnþrúður Karlsdóttir était en ondes pour son émission de ligne ouverte « Línan er laus » sur Útvarp Saga. Soudainement, un appel d’une femme qui a demandé si elle pouvait intervenir en anglais. L’animatrice l’engeule, lui dit „Ef þú ert á Íslandi, þá skaltu tala íslensku. Hefur ekkert gengið að læra það? Það er dagur íslenskrar tungu í dag og það er algjört lágmark að sýna okkur þá virðingu að tala íslensku á þeim degi,“ puis „Ef þú ætlar að vera á Íslandi, talaðu íslensku. Það er nú bara þannig.“ avant de la flusher. Audio.

« Si tu es en Islande, tu dois parler l’islandais. As-tu pas commencé à l’apprendre? C’est le jour de la langue islandaise aujourd’hui et c’est la moindre des choses de montrer du respect en parlant l’islandais en ce jour ». « Si tu tiens à être en Islande, parle islandais. C’est simple ».

Je trouve pas trop winner d’avoir appelé dans une ligne ouverte si on ne parle pas assez pour s’exprimer. Par contre, l’animatrice n’avait pas d’affaire à l’insulter. De un, le fait n’a rien à voir avec la date. Si c’était arrivé le 3 juin, est-ce qu’elle aurait vraiment agit différemment? J’en doute.

Ensuite, elle ne la connait pas. Rien ne dit qu’elle ne se débrouille pas assez pour s’acheter un café ou prendre l’autobus. D’ailleurs, si elle a appelé à la station de radio, c’est certainement qu’elle comprenait ce qui s’y disait.

C’est néanmoins intéressant de regarder les commentaires postés en bas de l’article du DV. 378 réactions qui ressemblent exactement à ce qu’on dit au Québec quand on parle de langue!

– Si je vais vivre au Danemark/Allemagne/Espagne/etc, je vais parler danois/allemand/espagnol/etc.
– Je connais plein d’Islandais qui vivent à Copenhague sans parler danois.
– Ah ben oui, elle va faire comme les Islandais qui vont en Espagne et en France: gueuler que ces gens parlent pas l’anglais
– Bravo, elle se tient debout. Trop de monde vivent ici sans parler l’islandais. Dans tel commerce de telle rue, pas capable de se faire servir sans parler anglais.
– Euh, c’est parce que à chaque fois qu’un étranger parle islandais, vous lui répondez en anglais parce que vous comprenez rien à ce qu’il dit. Encouragez-le donc à la place.
– C’est une raciste
– Ne pas parler islandais, c’est du racisme CONTRE NOUS

Sur Visir, le prêtre d’origine japonaise Toshiki Toma a dit qu’elle devait s’excuser. En gros, il dit que oui les étrangers doivent montrer du respect pour l’islandais mais rien dans l’affaire ne dit que la personne en a manqué et que c’est contre-productif si on traite de la sorte une personne qui apprend une langue si difficile.

Plus spécial à lire, l’éditorial de Jón Trausti Reynisson dans le DV. Celui-ci prend l’évènement comme une simple anecdote à l’intérieur de l’expression du nationalisme islandais. Il donne comme autres exemples les slogans d’Icelandair qui disent que les Islandais « descendent tous des premiers colons en 874 », et les pubs à l’aéroport de Keflavik, où « une nation expose au monde son complexe d’infériorité ». Il y va même d’une tirade sur les banquiers, affirmant c’est le complexe d’infériorité des Islandais qui les ont poussé à se rallier et à admirer ces entrepreneurs malhabiles qui ont fini par les ruiner tous tout en les poussant à rejeter toute critique extérieure.

Le Point Godwin est marqué, mais la Belgique est aussi écorchée. De même que les opposants à l’adhésion de l’Islande à l’Europe, dont « la préférence pour l’isolement ne fera qu’augmenter le nationalisme ».

De dire notre ami l’éditorialiste: Þjóðernishyggja er áhrifaríkasta tólið í áróðri og mannfjöldastjórnun.

Le nationalisme est l’outil de propagande et le moyen de contrôler la population le plus efficace

Ce n’est pas demain qu’on lira une telle phrase dans les médias québécois. C’est là la différence: l’Islande a des voix qui se lèvent pour les arrêter, pas le Québec. Encore que les nationalistes linguistiques ont commencé à se lever, étant donné la révision de la constitution, par exemple Ici. Je crois que la position la plus sage est celle de ce monsieur, entre autres.

Et, comme on ne fait jamais rien sans s’instruire, j’ai appris que mon expression préférée pour décrire des gens comme Impératif Français est aussi utilisé en Islande: tungumálafasistinn. Un mot, c’est assez!

Muschi a perdu sa meilleure amie

Quand on vit à Berlin, les animaux des deux zoos font partie de la famille. Naissances et décès des pensionnaires du Zoologischer Garten (ouest) et du Tierpark (est) font la manchette comme nos célébrités québécoises dans les magazines à potins ici. Si la planète s’est intéressée à l’ours polaire Knut, bien dans notre ville, c’est normal.

Les médias berlinois ont donc publié la nécrologie de Mäuschen (« petite souris »), une ours de 43 ans. Depuis 10 ans, elle partageait sa cage avec une chatte qui s’y était introduite alors qu’elle traversait le zoo.

Un chat et un ours qui mangent dans le même bol, c’est encore plus spécial. Le zoo devra dealer avec un chat en deuil.

Le zoo s’en inquiète d’ailleurs, peut-être qu’on va la placer dans l’enclos des ours polaires avec Knut puisqu’elle le connait. Mais jusqu’à maintenant, elle dort et elle mange comme d’habitude.

Berliner Morgenpost

Des pistes anti-corruption

Il est vrai que, tant et aussi longtemps que le gouvernement sera porté à intervenir partout, ceux qui voudront y retirer des avantages auront le réflexe de s’y coller. Sauf que, peu importe, il me semble que même réduit le plus possible, les contribuables devront se protéger contre le vol.

Il faut d’abord des lois et des punitions sévères. Le Code criminel du Canada ne comporte AUCUNE disposition par rapport à l’abus de fonds publics, corruption, etc. Comparons avec le chapitre 16 du code pénal danois ou la section 30 du code pénal allemand, qui prévoient amendes et emprisonnement pour la moindre enveloppe brune ou emploi donné par influence.

J’entendais l’avocat dire sur RDI que, pour certaines choses qui sont présentement dénoncées, ce n’est pas criminel mais immoral. N’est-ce pas là la base du problème? Si ce n’est pas criminel, comment empêcher que ça se produise?

Le Québec manque de culture de transparence. On peut prendre comme exemple les sempiternels dépassements de coûts dans les contrats publics où personne n’est jamais responsable, personne n’est puni.

Parce que le DR Byen a couté 34% de plus que prévu, Kjeld Boye Møller a perdu sa job chez DR. Le Danemark a vu des procès pour des abus de comptes de dépenses chez des maires et des fonctionnaires.

Ça, c’est une bonne chose à faire! Tant qu’à imiter la Scandinavie, au lieu de prendre leurs politiques des années 70 qu’ils ont laissé tomber, aussi bien prendre des choses qui sont utiles et qui servent encore!

Une autre chose, pour tuer dans l’oeuf les oligarchies municipales et tout ce qui en découle, il faudrait instaurer des limites de mandats au provincial et au municipal. Plus on colle longtemps, plus on a des contacts!

RTP não és obamista

La télévision publique portugaise a bien retenu les leçons des années sombres de son histoire où elle se devait de cheerleader Salazar et ses amis. Aujourd’hui, elle ne se reprendrait plus à faire comme le 21 juillet 1969, où le président Américo Tomas inaugurant une cimenterie a précédé Neil Armstrong en ouverture du Telejornal!

Vendredi et samedi, Lisbonne est en mode tapis rouge pour le sommet de l’OTAN. Ce qui me frappe, après avoir suivi tous les passages d’Obama en Europe, c’est l’absence de groupies parmi l’équipe de la RTP. Pas de sourire déplacés, d’enthousiasme excessif, journalistes et présentateurs font leur job, point.

En plus, contrairement à la télévision allemande lors du sommet d’avril 2010, la RTP montre quelque chose du sommet et non pas uniquement le Messie.


Comparons:
Prague
Allemagne
Allemagne
Allemagne
Danemark
Norvège
Norvège


novembre 2010
D L M M J V S
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :