Archive pour 29 novembre 2010

Climat: les 180 degrés du Focus

Tous les yeux étant tournés vers Der Spiegel, partenaire de Wikileaks, je suis peu surpris que le revirement éditorial de son compétiteur, le Focus, n’ait pas fait l’objet d’un scandale.

Un an jour pour jour après Copenhague, en ouverture du sommet de Cancun, le magazine allemand brise un tabou dans les médias allemands: il donne de la place au discours climato-sceptique. Après avoir bu le Kool-Aid et bombardé ses lecteurs de discours alarmistes, voici qu’il affiche ses nouvelles couleurs en grand:


Un oeil rapide dans les autres médias montrent que la « maladie » du Focus n’a pas encore été transmise ailleurs. Cependant, je doute qu’ARD soit totalement innocent quand on répète que la conférence de Cancun parlera plus d’argent qu’autre chose.

Btw, à quand une telle couverture de l’Actualité? 🙂

Journalistes anti-sportifs

Voilà ce qui résume très bien ma réaction aux propos lu de Pierre Trudel et Réjean Tremblay sur twitter et Cyberpresse. Deux personnes pour qui le nationalisme passe bien avant le sport.

Si les deux ont immédiatement conclu que l’Ouest « rageait » face à une deuxième victoire des Alouettes, le péquiste de La Presse est allé plus loin: d’abord son éternelle allusion au « respect » des fans en parlant français et les insinuations comme quoi c’était par haine de l’Est, voire francophobie, que la ligue a négligé quelque peu l’accueil de l’équipe de l’Est.

Je doute que leurs procès d’intention se soient avérés vrais, je miserais plutôt sur le fait que c’est eux qui réagissent comme ça quand Montréal perd une finale.

On peut même se demander s’ils oseraient faire les mêmes affirmations s’il avait été question d’un match impliquant Toronto, Hamilton ou Ottawa comme équipe de l’Est. Oh que NON!

36,77% kosningaþátttaka – Epic Fail?

Si un peu plus du tiers des électeurs de déplaçaient, les commissions scolaires du Québec seraient extrêmement contentes. Mais dans ce pays où 85% des gens votent aux élections, le fait que seulement 85000 Islandais aient pris la peine d’aller élire l’assemblée constituante est presque une honte nationale.

Il faut remonter à 1894 pour trouver une élection avec un tel taux. Une époque où, si je me rappelle bien, l’Islande n’était pas une vraie démocratie – le vrai boss, c’était le Roi du Danemark.

Le plus ironique est que même la presse étrangère avait salué cet exercice de démocratie directe que l’on avait même dit sans précédent: des anonymes élus pour écrire une constitution.

Démocratie directe qui figurait d’ailleurs au programme de nombreux candidats. Les Islandais l’ont-il rejeté en restant à la maison?

On parle aussi d’une défaite pour le gouvernement, Johanna parlant de réforme constitutionnelle depuis 1996.

Certains blâmeront la complexité technique de l’élection, l’anonymat des candidats et on accuse déjà les médias de ne pas avoir cassé les oreilles du public afin de les faire sortir voter.

Arrêtons de prendre le monde pour des caves. C’est très possible que certains électeurs aient été rebutés par l’idée de passer 5 minutes à remplir le bulletin de vote dans l’isoloir mais de là à croire qu’il s’agirait d’une partie significative des 64% qui sont restés à la maison, ma foi en l’humanité n’est pas aussi basse!

Le mécontentement généralisé contre les politiciens pourraient expliquer en partie, mais je mets tout de suite un bémol car les dernières élections législatives et municipales ont eu des taux de participation normaux pour l’Islande.

Parallèlement, on a expliqué le taux de 62% au référendum Icesave par le fait que c’était symbolique, que le non ne changeait rien sinon envoyer un message aux créanciers que les Islandais voulaient souffler un peu.

Alors, et si les Islandais étaient restés chez eux parce qu’ils considèrent que le problème, ce n’est pas le constitution?

Les résultats seront connus demain. D’ici là, le taux de participation abyssal a fait chuter la nouvelle au numéro deux à 19:00.

Ironie du sort, la télévision publique présentait à 20:10 Maybe I Should Have, un documentaire sur la crise qui me semble un peu à la sauce Michael Moore et son « Roger and Me ». Un jour, je mettrai la main dessus!


novembre 2010
D L M M J V S
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :