Journalisme: Qui est un scab?

Quelques réflexions suite aux discussions issues du congrès de la FPJQ ainsi que la mise à jour de la loi anti-scab réclamé par le PQ et les syndicats, sans oublier la déclaration de Thomas Mulcair fait à la manifestation d’aujourd’hui:

«Un scab n’est pas moins un scab parce qu’il se cache derrière un écran d’ordinateur.»

Je me souviens d’un lock-out à Radio-Canada où des reportages de France 2, EuroNews et France Info ont compensé le vide de la salle des nouvelles. À CBC, la BBC a joué ce rôle dans la même situation.

Ce matériel était-il considéré comme fait par des scabs, bien que reçu par satellite depuis Londres, Paris ou Lyon?

Alors qu’ils dénoncent royalement l’Agence QMI et les textes du Journal de Québec publiés à Montréal, combien de textes, tous médias confondus, sont seulement des dépêches d’agences de presse étrangères ou même de la Presse Canadienne?

Plus que des scabs, ces services de presse devraient être considérés comme des voleurs de job à temps plein puisqu’ils font constamment partie de nos médias. Même chose pour ces images d’agence ou de chaines étrangères.

Car, après tout, le fond de l’histoire de cette notion de scab, c’est la question du monopole syndical en vigueur au Québec, le fameux « closed shop ». Un commentaire de Richard Martineau, un texte de Associated Press écrit par Alda Sigmundsdóttir ou une image du Pacifique Sud prise par Television New Zealand, c’est la même chose pour un syndicat québécois: un sous-traitant, un voleur de job, du travail fait par un non-membre.

Même affaire pour les réserves des « vrais journalistes » à l’égard des blogues. Ce matin, j’ai fait des blagues sur Twitter parce que j’avais scoopé les membres de FPJQ sur l’état d’urgence en Espagne parce que j’ai regardé la conférence de presse en direct sur le streaming de Television Espanola. Ou quand Jeff de TVQC me dit que mes textes sur la télévision européenne sur son site sont souvent des exclusivités francophones. Adaptez-vous au lieu d’accuser les blogueurs de compétition déloyale!

4 Responses to “Journalisme: Qui est un scab?”


  1. 1 Tym Machine dimanche, 5 décembre 2010 à 1:14

    « Adaptez-vous au lieu d’accuser les blogueurs de compétition déloyale! »

    Dans les années 80, les journaux et la télé faisaient la pluie et le beau temps et les principaux acteurs faisaient des salaires très enviables en plus de pratiquer un métier qui leur apportait gloire, respect et notoriété.

    Aujourd’hui, les choses ont changé. Beaucoup de journaux et de stations de télévision ont fermé leurs portes et Internet et sa culture du gratuit (pour le meilleur et pour le pire). La principale lacune de la vaste majorité de ces faillites? Non, ce n’est pas le coût du papier ou de la pellicule de film mais bien le refus de s’adapter au changement et ça, syndicat ou pas, ça ne pardonne jamais.

    Les syndicats négocient les conditions comme si on était en 1985 et que les 3 seuls moyens d’information journalistique au Québec était la Presse, le Journal de Montréal et le Devoir. Les choses ont changé depuis. Je ne veux pas dire que le journalisme n’a plus son utilité aujourd’hui cependant, prenons le cas des éditorialistes. Dans les années 80, c’était des stars. On allait probablement même jusqu’à penser que seuls ces gens avaient la noblesse et la prestance pour avoir des opinions et que le petit peuple était condamné lui à suivre et à penser comme ces grands bonzes de l’opinion et qu’aucun ti-cail de St-Clin-Clin-des-Meufs-Meufs ne pourrait jamais au grand dam faire de même.

    Aujourd’hui, on s’est rendu compte que des Richard Martineau, des Franco Nuovo, des Alain Dubuc et des André Pratte, il y en avait et il y en avait une tonne sur les blogues sur l’Internet et des gens qui le font bénévole en plus. Alors pensons deux secondes en terme d’affaire ici, si je suis Pierre-Karl Péladeau, quel est mon intérêt mercantile à avoir sur mon payroll 20 journalistes tous payés dans les cinq chiffres?

    Non pas que je ne veuille pas de ces gens loin de là mais entre le zéro absolu des blogueurs de talent que nous sommes et les centaines de milliers de journalistes dits notoires, il y aurait peut-être une forme d’équilibre budgétaire à avoir à la fin non?

  2. 2 Jeff-TVQC dimanche, 5 décembre 2010 à 4:09

    Souvent, ces mêmes journalistes, tout médias confondus journaux, radio et tv vont utiliser nos blogues pour faire de la nouvelle sans jamais nous citer.

    Je fut le tout premier site francophone au monde à annoncer la mort de Leslie Nielsen. Aucun journaux ou autres médias n’a eu la gentillesse de me citer comme source.

    Présentement il y a même des texte de TVQC sur le site de Archambault sans citation, ni source.

    Dommage, car si les médias s’unissaient aux blogueurs et au passionné ça serait vraiment trippant


  1. 1 Tweets that mention Journalisme: Qui est un scab? « Trop penser, ça donne un blogue… -- Topsy.com Rétrolien sur dimanche, 5 décembre 2010 à 4:48
  2. 2 Cactus Acide » L'observatoire du neuromancien » L’observatoire du neuromancien 12/05/2010 Rétrolien sur dimanche, 5 décembre 2010 à 17:30

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




décembre 2010
D L M M J V S
« Nov   Jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :