Motoneiges: Et si on boycottait l’UPA?

La nouvelle a plus ou moins d’attention dans les médias nationaux, par contre la fermeture des sentiers de motoneiges par les agriculteurs afin de protester contre les coupures à la Financière Agricole est sur toutes les tribunes au Saguenay.

Je laisse à d’autres la guerre de chiffres, bien que je sais pertinemment combien coûtera la menace des agricultures à mon industrie. Je suis conscient que je pourrais en faire les frais avant mon départ pour ma nouvelle carrière chez Carnival Cruise Line.

Bien entendu, les agriculteurs québécois sont propriétaires de leurs terres et ils ont les droit de laisser passer qui ils veulent. Sauf que les clubs de motoneiges paient des droits à ces propriétaires. J’en conviens que certains motoneigistes circulent hors des sentiers et causent des dommages, mais bon on nous assure que c’est le gouvernement qui est visé.

Le gouvernement est donc visé pour ne pas verser assez de subventions aux agriculteurs, qui nous martèle que « L’Agriculture, c’est la Vie », ce qui les autorise donc à nous arnaquer sur le prix des aliments, à quémander des millions chaque année mais aussi à nuire au Canada à l’étranger.

Les agriculteurs du Québec misent aussi sur la clientèle captive. Qui se priverait de manger? Leur monopole fait en sorte qu’à moins d’acheter des produits étrangers, impossible de les faire chanter. Et encore ce n’est pas possible pour tout: les produits laitiers importés autre que le fromage sont introuvables et l’absence d’étiquetage rend impossible de tracer l’origine de la viande.

Les gens près de la frontière peuvent acheter aux États-Unis, même si la complicité d’Ottawa dans cette fraude du milieu agricole fait en sorte que les agents frontaliers veillent, mais les autres peuvent aussi faire leur part en faisant le contraire des locavores: Acheter, dans la mesure du possible, un produit étranger.

Surtout que ces hôtels et restaurants qui perdront de l’argent à cause du boycott sont des clients des producteurs agricoles. Et que les motoneigistes paient des taxes qui s’en vont aux producteurs aussi.

Bloquer les sentiers à ceux qui paient les subventions aux agricultures, c’est rire dans la face du monde!

La Norvège vit aussi sous un tel régime qui fait gonfler les prix des aliments. Bien, cette semaine, on disait que le lait est devenu un des produits les plus populaires lors des emplettes en Suède. L’épicerie EuroCash de Svinesund en Suède détient le record de vente de lait dans les deux pays et la moitié se fait à des Norvégiens qui traversent la frontière, plus ou moins régulièrement, pour acheter viande, tabac, alcool et autres denrées moins chères que chez eux. NRK (je cherche présentement le prix d’un litre de lait dans chacun des pays, je reviens!).

Edit:

1 litre de lait en Suède: 6 NOK (1$)
1 litre de lait en Norvège 14 NOK (2.35$)

Texte à envoyer à nos protectionnistes agricoles ASAP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




décembre 2010
D L M M J V S
« Nov   Jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :