Archive pour 3 janvier 2011

2011: Les Islandais passent à la caisse aussi

De haut en bas:

Tarifs des autobus à Reykjavik (première hausse depuis 2007!)
Piscines municipales
Repas servis dans les écoles primaires de Reykjavik +10%
Tarifs des activités d’après l’école +20%
Tarifs des services de garde
Taxes municipales
Ticket modérateur en santé +2.9% (hausse de la part de l’assuré dans les médicaments aussi)
Tabac +3%
Bière et vin +4%
Taxes sur l’importation de certains véhicules
Essence (209.30 kr chez OB maintenant)

Mince consolation: l’Islande n’a pas de Ministre du Bonheur qui prend les contribuables pour des innocents 😛

Nytårstale: la table est mise pour l’élection 2011

2011 est un année électorale au Danemark. Tous les partis le savent, on a commencé à voir des débats entre les différents chefs de partis à DR et TV2. Après dix ans de coalition VK, fort probable que la gauche prendra le pouvoir.

Personnellement, de ce que j’en sais, je m’attendais à ce que Lars Løkke Rasmussen mette la table pour son programme électoral 2011 dans son discours du jour de l’an. Il l’a fait et pas à peu près: il annonce son intention d’abolir le efterløn – totalement pour les gens de moins de 45 ans, le réduire pour ceux entre 45 et 60. Des économies, selon lui, qui représentent les coûts d’opérations de 3 hôpitaux ou une année scolaire pour 240000 enfants.

Pour vous expliquer sommairement, le efterløn a été instauré à la fin des années 1970 afin de permettre une retraite prématurée. Ainsi, moyennant 30 ans de cotisation à l’assurance-chômage, on peut quitter son emploi 5 ans avant l’âge de la pension (67 ans) à 91% du « dagpenge » (le « per diem » de l’assurance-chômage, montant maximal de 752 kr par jour).

Si la réforme est adoptée, ça voudrait dire que les Danois devrait utiliser leurs cotisations aux pensions obligatoires ATP (RRQ) ou encore leurs régimes privés pour partir à la retraite avant 67 ans, âge où l’on peut bénéficier la pension de base (Folkepension). En somme, ça ne veut pas nécessairement dire que les gens travailleraient plus, seulement ce n’est plus l’État qui payerait.

Dans le camp gauche, De Radikale appuie l’idée. Mais les deux « vrais » partis de gauche au Folketing, Socialdemokratiet (S) et De Socialistiske Folkeparti (SF) ne sont pas d’accord: à la place, travaillons plus et payons plus de taxes pour trouver cet argent.

Du côté de DF, dont les 15% de voix ne peuvent être ignorées, on ne s’est pas prononcé pour ou contre, on s’est contenté d’un communiqué sur la « responsabilité » du gouvernement en matière de finances.

Sauf que DF joue toujours les deux mêmes CD: Nationalisme et Socialisme. Pour un parti qui refuse de diminuer l’État-providence et qui aime beaucoup séduire les personnes âgées, ce serait suicidaire de prendre position contre l’efterloen. À moins…

Normalement, depuis 2001, la tactique de DF a été la suivante: on appuie le gouvernement VK (minoritaire) seulement si, en échange, on serre vis aux immigrants. Les étrangers, en particulier les musulmans, font donc les frais du jeu parlementaire danois depuis 10 ans.

Politiken lit donc dans mes pensées: la question centrale de la campagne électorale sera combien de musulmans faudra-t-il expulser pour garder le efterlon?.

Réponse en novembre! 😀

HS Orka: 35000 actionnaires, pas 35000 pétitionnaires!

Selon Eyjan.is, la chanteuse Björk convie le public à un marathon de karaoké à la « Maison Nordique » de Reykjavik dès le 6 janvier.

La raison: Trouver 15000 signataires de plus à sa pétition contre la vente des ressources naturelles de l’Islande à des intérêts privés étrangers. 35000 Islandais, c’est 15% de la population, assez pour convaincre le gouvernement de faire un référendum sur la question.

Dans sa ligne de mire, l’entreprise albertaine Magma Energy qui a « fait une passe » pour devenir actionnaire majoritaire de HS Orka, un producteur d’électricité du sud-ouest. Depuis un an, le PDG de l’entreprise canadienne et Björk, porte-parole auto-proclamée du mouvement, s’affrontent sur la place publique, y compris dans un article de Maclean’s qui a été retiré du site internet en raison de son contenu diffamatoire.

À la fin, Magma avait reculé. Elle cherchait un partenaire islandais, on a même offert à Björk d’acheter des parts. Non, non, non, dit-elle: à l’État d’acheter, pas à quelqu’un.

C’est là que je décroche. L’État islandais n’a pas du tout les moyens, et les municipalités qui l’ont mise en vente ne veulent plus la garder. Alors, au lieu de se battre contre Magma, Madame Björk devrait convaincre ses supporters de sortir leurs chéquiers: elle aurait 35000 partenaires pour investir, 35000 Islandais, au lieu de demander que l’État achète. D’ailleurs, il me semble que 35000 investisseurs, ça commence à être suffisant pour capitaliser.

Btw, pour rester dans le thème de pétitions référendaires, le groupe InDefence a livré 56000 signatures demandant au président de faire un référendum sur Icesave. Je crois effectivement que c’est la chose à faire.


janvier 2011
D L M M J V S
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :