Nytårstale: la table est mise pour l’élection 2011

2011 est un année électorale au Danemark. Tous les partis le savent, on a commencé à voir des débats entre les différents chefs de partis à DR et TV2. Après dix ans de coalition VK, fort probable que la gauche prendra le pouvoir.

Personnellement, de ce que j’en sais, je m’attendais à ce que Lars Løkke Rasmussen mette la table pour son programme électoral 2011 dans son discours du jour de l’an. Il l’a fait et pas à peu près: il annonce son intention d’abolir le efterløn – totalement pour les gens de moins de 45 ans, le réduire pour ceux entre 45 et 60. Des économies, selon lui, qui représentent les coûts d’opérations de 3 hôpitaux ou une année scolaire pour 240000 enfants.

Pour vous expliquer sommairement, le efterløn a été instauré à la fin des années 1970 afin de permettre une retraite prématurée. Ainsi, moyennant 30 ans de cotisation à l’assurance-chômage, on peut quitter son emploi 5 ans avant l’âge de la pension (67 ans) à 91% du « dagpenge » (le « per diem » de l’assurance-chômage, montant maximal de 752 kr par jour).

Si la réforme est adoptée, ça voudrait dire que les Danois devrait utiliser leurs cotisations aux pensions obligatoires ATP (RRQ) ou encore leurs régimes privés pour partir à la retraite avant 67 ans, âge où l’on peut bénéficier la pension de base (Folkepension). En somme, ça ne veut pas nécessairement dire que les gens travailleraient plus, seulement ce n’est plus l’État qui payerait.

Dans le camp gauche, De Radikale appuie l’idée. Mais les deux « vrais » partis de gauche au Folketing, Socialdemokratiet (S) et De Socialistiske Folkeparti (SF) ne sont pas d’accord: à la place, travaillons plus et payons plus de taxes pour trouver cet argent.

Du côté de DF, dont les 15% de voix ne peuvent être ignorées, on ne s’est pas prononcé pour ou contre, on s’est contenté d’un communiqué sur la « responsabilité » du gouvernement en matière de finances.

Sauf que DF joue toujours les deux mêmes CD: Nationalisme et Socialisme. Pour un parti qui refuse de diminuer l’État-providence et qui aime beaucoup séduire les personnes âgées, ce serait suicidaire de prendre position contre l’efterloen. À moins…

Normalement, depuis 2001, la tactique de DF a été la suivante: on appuie le gouvernement VK (minoritaire) seulement si, en échange, on serre vis aux immigrants. Les étrangers, en particulier les musulmans, font donc les frais du jeu parlementaire danois depuis 10 ans.

Politiken lit donc dans mes pensées: la question centrale de la campagne électorale sera combien de musulmans faudra-t-il expulser pour garder le efterlon?.

Réponse en novembre!😀

0 Responses to “Nytårstale: la table est mise pour l’élection 2011”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




janvier 2011
D L M M J V S
« Déc   Fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :