Avoir le cancer en Norvège

Ces jours-ci, NRK Nyheter publie sur son site une série de reportages sur comment le système de santé norvégien répond à la lutte au cancer. D’emblée, un chiffre: en 2008, le cancer a tué 10000 Norvégiens, dont 6000 moins d’un an après leur diagnostic. En 2009, environ 27000 personnes ont reçu un diagnostic de cancer dans le pays fétiche de Jean-Pierre Charbonneau.

Comme au Québec, les listes d’attente sont un gros problèmes en Norvège. Sans doute lassé d’entendre les médias parler de ces cancéreux obligés d’attendre des mois pour des examens de résonance magnétique, quant ils ne meurent pas avant d’avoir pu voir un spécialiste, le gouvernement Stoltenberg a lancé une nouvelle mesure cette année: une garantie de soins dans les 20 jours.

Or, nous dit l’Association des Médecins de Norvège, la solution ne repose pas au niveau du temps. Elle n’est pas non plus dans le 1.4 milliards NOK de prévus pour traiter encore plus de patients…. La base du problème, c’est que la Norvège n’a que 240 oncologues. Des hôpitaux n’ont même pas les ressources humaines pour faire fonctionner des scanners tous neufs.

Le 26 juin dernier, Therese-Louise Colohan Valseth faisait une sortie dans les médias. Dans une entrevue au Dagsrevyen, elle affirme qu’elle ne serait pas à quelques mois de mourir si le système de santé ne l’avait pas condamné à attendre sur une liste.

Ceci dit, contrairement aux Canadiens, les Norvégiens sont libres de sortir leur argent ou leurs assurances et aller se faire soigner dans des hôpitaux privés. Une clinique privée du Telemark va même jusqu’à envoyer des lettres aux patients sur sa liste d’attente pour les inviter à prendre rendez-vous le soir, à leur frais, puisque le gouvernement a réduit le nombre d’examens qu’il finance, à la même adresse, de jour.

On penserait pourtant que les Norvégiens, qui se saignent toute leur vie pour le fisc, n’auraient pas à vivre un tel calvaire quand ils ont besoin de services financés à même leurs étouffants impôts.

Lettre d’un patient à l’association norvégienne du cancer: Avoir le cancer en Norvège, pays le plus riche du monde, c’est de la torture psychique!

About these ads

0 Responses to “Avoir le cancer en Norvège”



  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




octobre 2011
D L Ma Me J V S
« sept   nov »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Mises à jour Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: