Monsieur Lisée, Franz Kafka était Mordecai Richler

Quelle ironie d’entendre Jean-François Lisée faire référence à Kafka lors d’une discussion sur le français dans les milieux de travail au Québec!

Né en 1883, Franz Kafka a vécu presque toute sa vie à Prague qui, jusqu’en 1918, faisait partie de l’Empire Austro-Hongrois. Et le Prague de Kafka, qui était d’ailleurs juif, c’était « Prag » et non pas « Praha ».

À son époque, l’Empire fonctionnait en allemand et c’est dans cette langue qu’il fallait évoluer si on voulait avancer dans la vie, le statut officiel de la langue tchèque n’ayant été établi qu’en 1897.

Prague avait vraisemblablement ses « grosses Anglaises de chez Eaton’s » et si votre nom de famille était…ahem…Nadvornikova (je vois déjà rire Mathieu Demers), vous aviez généralement le même genre de destin que les Canadiens-français à la même époque.

Les oeuvres de Kafka n’ont pas été traduites en tchèque de son vivant et, même aujourd’hui, il est tellement tchèque que Wikipédia tchèque ne le dit même pas:

Franz Kafka (3. července 1883, Praha – 3. června 1924, Kierling u Klosterneuburgu) byl pražský, německy píšící spisovatel židovského původu a jeden z literárně nejvlivnějších a nejoceňovanějších spisovatelů 20. století.

Un Pragois de langue allemande et de confession juive.

En bon québécois, ça devient donc un Montréalais de langue anglaise et de confession juive.

Monsieur Lisée, controverses politiques en moins, Franz Kafka est à la République Tchèque ce que Mordecai Richler est au Québec.

Comme je disais, quelle ironie!

2 Responses to “Monsieur Lisée, Franz Kafka était Mordecai Richler”


  1. 1 Gilles Laplante vendredi, 9 décembre 2011 à 10:12

    Pauvre Lisée, presqu’à chaque fois qu’il publie un texte il se trouve quelqu’un pour lui remettre sur le nez son incompétence journalistique. Dois-je en remercier Lisée qui par la bande m’a permis d’en apprendre plus sur Kafka et sur les tchèques? Merci à vous pour ces précisions.

  2. 2 derteilzeitberliner vendredi, 9 décembre 2011 à 17:35

    Plus que ça Gilles. Jusqu’aux années 1880/1900, les Allemands étaient majoritaires dans toutes les villes tchèques. Ce n’est pas sans rappeler les villes du Québec, qui avaient toutes leurs communautés anglophones.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




décembre 2011
D L M M J V S
« Nov   Jan »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :